Fonctionnement d'un chauffage à pellets

Tout comme pour le mazout ou le gaz, le chauffage à pellets doit également être doté d'un système central à la cave. Une distinction est effectuée entre installations entièrement automatiques et installations semi-automatiques.

(mb) La chaudière à pellets se met automatiquement en marche dès que le groupe de chauffage a besoin de chaleur. À l'aide d'un transporteur à vis sans fin ou d'un système d'aspiration, les granulés sont automatiquement transportés à partir du local de stockage pour alimenter un réservoir de stockage ou directement le brûleur. Celui-ci régule l'alimentation en combustible et en air. Un ventilateur à air chaud allume automatiquement les pellets. Outre les installations de chauffage à pellets entièrement automatiques, il en existe également des semi-automatiques. Le marché propose les systèmes suivants :

  • Transporteur à vis sans fin : il est équipé d'une alimentation entièrement automatique.
  • Systèmes d'aspiration : le soutirage par aspiration permet l'alimentation entièrement automatique.
  • Installation de réservoirs : un réservoir de stockage est rempli à la main pour quelques jours.

Attention au feu

Les conduites d'aspiration et de recyclage de l'air vers le brûleur doivent impérativement être en matériaux incombustibles. Suivant la construction de la chaudière, un dispositif d'extinction est également requis.

Passer du mazout aux pellets

Lors d'une réfection, on peut facilement remplacer une chaudière à mazout par une installation de chauffage à pellets. La place occupée par l'ancienne chaudière et la citerne à mazout suffit le plus souvent à l'installation d'une chaudière à pellets avec un silo. Celui qui souhaite tourner le dos aux énergies fossiles trouvera une alternative avec les pellets de bois.

Informations additionnelles

Imprimer l'article