Qualité des pellets

Non seulement la qualité de la matière première mais également celle de l’installation de chauffage à pellets sont contrôlées en Suisse.

(mb) Différents systèmes de garantie de la qualité veillent à ce que les installations de pellets soient construites dans le respect des normes.

  • Pour de grandes chaufferies à pellets (plus de 300 kW), le label « Quality-Management QM pour Chauffages au bois» est un outil proposant des solutions standard aux concepteurs, aux chauffagistes et aux maîtres d'ouvrages.
  • Pour de petites chaufferies (moins de 50 kW), le label de qualité d'Energie-bois Suisse est obligatoire. Il distingue des chaufferies au bois qui produisent particulièrement peu de polluants avec un rendement le plus élevé possible. Il faut de même tenir compte de la déclaration de conformité selon laquelle les fabricants garantissent le respect des prescriptions sur les gaz d'échappement de l'ordonnance nationale sur la protection de l'air (OPair)

En ce qui concerne la matière première elle-même, le label du marché SWISSPELLET dont les exigences répondent aussi bien aux normes suisses qu'allemandes et autrichiennes  existe depuis 2002. Ce label permet d'obtenir exclusivement des pellets produits en Suisse.

Depuis l'été 2012, des pellets ENplus certifiés sont également proposés sur le marché intérieur. Ce label de qualité européen pour pellets de bois représente un contrôle de toute la chaîne de mise à disposition, de la production à la livraison au client final. Les fournisseurs et vendeurs ainsi que les critères de qualité figurent sous www.enplus-pellets.ch.

La qualité de pellets est en principe considérée comme bonne, si

  • difficilement compactables
  • surface lisse et brillante
  • peu de poussière
  • dimensions régulières

Ces pellets ont été mal comprimés

  • Fissures longitudinales et en croix
  • Forte proportion de poussière

Imprimer l'article