5 conseils pour que votre chauffage soit paré pour l'hiver

(pg) Les jours raccourcissent, les nuits s'allongent, les températures baissent – aucun doute : l'hiver approche. Il est grand temps de vérifier minutieusement toute l’installation de chauffage dans la maison. Ces 5 conseils vous indiquent ce qu'il faut faire.

02_energie_heizsysterme_winterfit
Lorsque les radiateurs ne sont plus assez chauds ou que vous entendez des gargouillis s'en échappant, cela indique qu'il devient nécessaire de purger les radiateurs.

1. Contrôler la pression d'eau

Contrôlez d'abord la pression d'eau dans le circuit de chauffage. Normalement, elle est réglée entre 1,2 et 1,8 bar. Si elle est inférieure à la valeur minimale, il vaut mieux rajouter ou faire rajouter de l'eau. Si l'installation de chauffage a été coupée en été, ce qui est en majorité le cas quand on ne l'utilise pas pour la production d'eau chaude, il est également recommandé de vérifier le fonctionnement de la pompe de chauffage.

2. Purger les radiateurs

Lorsque les radiateurs dans la maison ne sont plus assez chauds ou que vous entendez des gargouillis s'en échappant, cela indique que le circuit d'eau est plein d'air et qu'il devient nécessaire de purger les radiateurs.

Si vous vous sentez capable de le faire, notez la pression d'eau, tournez à fond les thermostats et ouvrez la buse de purge à l'aide de la petite clé à pan carrée, qui se trouve en général de l'autre côté du thermostat. Laissez s'échapper l'air. Dès qu'un filet d'eau régulier sort, que vous recueillerez dans un récipient, la buse peut être refermée. Pour finir, vérifiez sur le manomètre que la pression d'eau n'a pas trop baissé.

3. Contrôler les thermostats

Au cas où l'un des radiateurs ou plusieurs ne chauffent pas correctement, même après la vidange, il est judicieux de vérifier si les robinets thermostatiques ne se sont pas grippés au cours de l'été. Démontez la tête thermostatique et essayez de débloquer prudemment la tige avec une tenaille ou frappez très légèrement sur l'extrémité de la valve au moyen d'un marteau en caoutchouc. D'ailleurs, quand l'hiver est terminé et que le chauffage est coupé, il vaut mieux laisser tous les robinets des radiateurs complètement ouverts pendant l'été.

4. Des températures constantes

Il convient maintenant de régler la température que l'on souhaite maintenir à l'aide du thermostat et du régulateur. Autrement dit, évitez de monter et de baisser le chauffage sans arrêt. Pendant la journée, on peut par exemple régler le chauffage sur une température de 20 degrés, les températures pouvant baisser jusqu'à 16 à 17 degrés la nuit. La durée de fonctionnement du chauffage doit être réglée de sorte qu'il passe au mode veille une heure avant le coucher et au mode plein fonctionnement, une heure de vous lever.

5. Réserves de combustible suffisantes

Le ravitaillement en combustible contribue aussi à assurer le fonctionnement du chauffage. Le fait d'avoir des réserves de mazout suffisantes permet de garantir non seulement un fonctionnement continu du chauffage, mais aussi de pouvoir racheter du mazout à sa guise, quand les prix sont bas. Car lorsque la citerne de mazout est vide, on peut être parfois contraint de racheter du mazout à prix fort. Si vous chauffez avec des bûches de bois ou des pellets, il est également recommandé de constituer des réserves suffisantes, pour ne pas être exposé à chaque fluctuation des prix. Le fait d'avoir suffisamment de combustible épargne au propriétaire de maison des désagréments et du stress inutiles.

Un entretien régulier est indispensable

Afin de ne pas avoir de mauvaises surprises au début de la saison de chauffage, il vaut la peine  de faire régulièrement vérifier et régler le chauffage par un spécialiste. Cela permet non seulement d'empêcher en grande partie des pannes de chauffage, mais également d'assurer son fonctionnement aussi propre et économique que possible.

Couverture d'assurance pour la technique de bâtiment

infobox_produktewerbung_gvb_tech_heizung_mittel

Avec l'assurance de la technique de bâtiment GVB Tech, des dommages à des appareils techniques fixes (tels que brûleur du chauffage ou chauffe-eau électrique) sont totalement assurés.

En savoir plus

Informations additionnelles

imagepoint Imprimer l'article