Solutions Smart Home dans les constructions neuves

Quand on veut construire une maison intelligente, il faut la doter au plus tôt d'une sorte de « système nerveux ». Ces solutions Smart Home sont parfaites pour les nouvelles constructions.

Quand on veut construire une maison intelligente, il faut la doter au plus tôt d’une sorte de « système nerveux ».
Quand on veut construire une maison intelligente, il faut la doter au plus tôt d'une sorte de « système nerveux ».

Des stores qui montent et descendent en fonction de l'heure et de la saison, des bouches de chauffage qui règlent la bonne température d'un simple clic sur son smartphone et des systèmes audio qui répartissent le son dans toutes les pièces. Pour connaître les envies de leurs clients, les maîtres d'ouvrage et architectes doivent d'abord clarifier les besoins et les priorités. Pour y arriver, ils peuvent établir une liste de contrôle pour définir dès le début s'il est vraiment nécessaire d'installer un arrosage automatique du jardin et donc les capteurs d'humidité correspondants. Ce sont surtout les interventions dans la construction en elle-même qui doivent être mûrement réfléchies. Dans le cas contraire, on aura tendance à s'énerver en constatant a posteriori qu'il n'y a pas de prise réseau dans la chambre d'enfant et que pour la transformer en bureau, il faut d'abord exécuter des percées dans la cloison.

Possibilités techniques dans les nouvelles constructions

Par principe, il existe trois moyens techniques de préparer son domicile pour une communication intelligente entre tous les corps de métier et les appareils. Le premier consiste à miser sur un système appelé bus, dans lequel tous les composants sont reliés entre eux par un câblage dédié. On peut aussi utiliser les lignes destinées à l'alimentation électrique pour l'échange des données (solution dite « Power Line »). La troisième solution réside dans une communication par technique radio sans aucun fil. 

Dans les nouvelles constructions, ce sont surtout les systèmes bus qui se sont imposés au cours des dernières années. Ceci est notamment dû au fait que ces systèmes se basent souvent sur le standard KNX, bien établi depuis 25 ans – c'est-à-dire une technologie qui a su s'adapter aux évolutions techniques en constante mutation. 

« Miser sur des systèmes bus dans un bâtiment neuf est extrêmement logique, dans la mesure où leur objectif premier est l'immotique », déclare Dieter von Arx, directeur délégué de l'iHomeLab de la Haute École de Lucerne à Horw. 

Selon M. Arx, il faut surtout planifier les mesures constructives. « Il faut prévoir les gaines techniques pour les lignes modernes du raccordement de la maison jusqu’au coffret central de chaque logement et équiper le bâtiment d'une infrastructure de base pour chaque appartement (gaines vides pour le multimédia et les télécommunications) », explique l'expert.  

Les solutions mixtes sont la règle

Il est pratiquement inévitable de finalement devoir choisir une solution mixte basée sur plusieurs technologies. C'est l'utilisation prévue qui décide du bon mélange. M. von Arx donne un exemple : « Si je veux commander le bâtiment depuis un tablette, je devrais obligatoirement choisir une solution combinée bus/radio. » Ce n'est pas pour autant que la qualité doit en pâtir.  La maturité de toutes les solutions est aujourd'hui très élevée.

Des associations sont là pour aider

Cette technologie complexe étant difficile à maîtriser pour des non-initiés, il est conseillé de faire appel à un planificateur spécialisé et à des installateurs. On peut par exemple s'adresser à des associations professionnelles, comme l'Initative Réseau bâtiment (GNI) qui compte de nombreuses entreprises du secteur Smart Home parmi ses membres. L'ouvrage sur l'habitat intelligent édité chaque année par la GNI est une lecture bien utile à cet égard. Vous y trouverez des informations sur l'état de la technique ainsi que de nombreux exemples de projets. Il peut également servir d'inspiration pour planifier son propre domicile connecté.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article