Construction en bois ou en dur ?

Il n'existe guère de domaine dans la construction où l'on débatte autant que sur la question de la construction modulaire en bois ou la construction en dur. Il serait peut-être un peu surfait de parler d'emblée de controverse idéologique, mais la discussion prend parfois une tournure analogue. Il est donc nécessaire de peser le pour et le contre – et ici, vous devez aussi vous fier à votre instinct.

(stö) Des siècles durant, les maisons en dur ont été la référence par excellence. Cependant, depuis quelques dizaines d'années, le bois en tant que matériau de construction connaît une véritable renaissance. Cela dit, dans le bâtiment, le bois n'a pas encore réussi à faire une percée notable – et ce, à tort, car il est considéré de nos jours comme un matériau ultramoderne, à usages multiples et en particulier respectueux de l'environnement, notamment puisqu’il provient actuellement encore en grande partie de la production locale.

La construction modulaire en bois, encore appelée construction légère, se distingue avant tout par son degré de préfabrication élevé.

Construction en bois : montage rapide

La construction modulaire en bois, encore appelée construction légère, se distingue avant tout par son degré de préfabrication élevé. Les différents éléments sont préfabriqués en usine, à l'abri des intempéries, ce qui permet un bon contrôle de la qualité et ensuite un montage très rapide. Les constructions en bois sont en général plus minces que les constructions en dur, car la charpente et l'isolation forment une seule couche ; l'isolation n'a donc pas besoin d'être rajoutée. En particulier, dans le cas des constructions Minergie, le fait que les murs soient plus minces agrandit la surface habitable, à valeurs d'isolation égales.

Une matière première neutre en CO2

En tant que matériau organique, le bois contribue de manière décisive à un climat intérieur optimal et, en tant que matière première renouvelable, il est neutre en CO2. Toutefois, pour atteindre des valeurs analogues à celles de la construction massive, des efforts supplémentaires sont nécessaires dans quelques domaines, comme par ex. au niveau de la protection incendie, de l'étanchéité à l'air, de la protection contre l'humidité ou pour augmenter la capacité thermique massique.

Les plafonds en béton présentent une très forte capacité de charge.

Construction massive (en dur) : forte capacité de charge

En revanche, la construction massive se distingue par sa solidité, sa meilleure insonorisation, sa forte capacité thermique massique et son étanchéité à l'air plus élevée. La construction massive est, par définition, plus résistante au feu (bien que les constructions en bois modernes répondent aussi aux prescriptions de protection incendie actuellement en vigueur, même lorsqu'il s'agit de bâtiments à plusieurs étages). De même, les plafonds en béton présentent une très forte capacité de charge. Par contre, par rapport à la construction modulaire en bois, la consommation des ressources dans la construction en dur est littéralement « massive ». D'un autre côté, il est possible de recycler en grande partie les constructions en dur, tandis que le bois à la fin de son cycle de vie peut être utilisé surtout pour produire de l'énergie par combustion. En revanche, le bois est biodégradable et constitue une matière première renouvelable que nous avons pratiquement à portée de main.

Guère de différence de prix

Reste la question du prix. Pour une fois, les experts sont unanimes : l'aspect coûts n'est pas primordial. Certes, il n'est guère possible de construire deux maisons identiques avec des modes de construction aussi différents, et ensuite de les comparer. À cela s'ajoute que la charpente d'un bâtiment représente environ 30 pour cent des frais totaux. Une majoration ou une minoration des coûts inférieure à dix pour cent – et les différences de coûts sont bien de cet ordre de grandeur – a donc une répercussion moindre sur la somme totale.

Formule magique : construction hybride

Compte tenu des avantages et des inconvénients des deux modes de construction, la question se pose de savoir s'il n'est pas possible de les concilier. La réponse est oui et la formule magique est la construction hybride. La clé de la construction écologique du futur réside probablement dans la combinaison des éléments de construction en bois, remarquablement isolants, pour l'enveloppe extérieure et du béton en tant que construction portante des planchers, laquelle isole très bien contre le bruit de pas et emmagasine la chaleur. Néanmoins – et cela doit être aussi pris en considération : en adoptant deux systèmes de construction, il faut s'attendre à davantage de frais.

Les préférences vont vers le bois

Conclusion : on ne peut pas dire de manière générale dans quel domaine de la construction il est préférable d'opter pour la construction légère ou la construction massive. En pesant le pour et le contre, la plupart des gens finissent par se laisser dicter par leur instinct – même si les préférences auraient tendance à aller vers le bois.

Protection contre les séismes

infobox_produktewerbung_terra_orange_mittel

Une assurance contre des séismes prémunit votre habitation contre des dommages et vous protège contre les incidences financières.

Calculer la prime

Informations additionnelles

ImagePoint (Hans Dora, Jo Montana) Imprimer l'article