Construire pour une famille nécessite une planification à long terme

La sagesse populaire dit qu'à partir du premier enfant, la vie n'est plus comparable à ce qu'elle était avant. Cela s'applique aussi à l'habitat, puisque soudain, les priorités sont de toute autre nature. C'est pourquoi, avant de construire pour une famille, il est indispensable de tout bien planifier.

Il est indispensable de bien planifier avant de construire pour une famille.
Il est indispensable de bien planifier avant de construire pour une famille.

(pg) Un loft situé dans une ancienne zone industrielle est un bon exemple d'habitat jeune et moderne : beaucoup d'espace, peu de murs, une infrastructure moderne. Ce qui représente le nec plus ultra pour des célibataires ou des jeunes couples, peut vite devenir un cauchemar à la naissance d'un enfant. L'absence de sphère privée, de repos pour les parents et l'enfant, la présence de grandes baies vitrées, d'arêtes tranchantes et l'éloignement de la place de jeu la plus proche peuvent rapidement s'avérer problématiques.

Planifier pour chaque phase de la vie

Lorsqu'on envisage de construire une maison individuelle, il importe de planifier pour chaque phase de la vie et de développer un concept architectural adéquat. Il faut également tenir compte des besoins individuels, tout comme de ceux des parents et de la communauté familiale. La psychologie du développement ne laisse aucun doute sur l'importance pour les enfants d'avoir des parents satisfaits et heureux. Pour une cohabitation harmonieuse, il est donc recommandé de mettre l'accent sur les besoins en matière de logement des parents et de les accorder à ceux des enfants.

Les besoins des enfants évoluent

Les besoins des enfants évoluent très vite. Un concept architectural intelligent prévoit d'aménager, au début, la chambre des enfants à côté de celle des parents, tenant compte du fait que les enfants en bas âge recherchent la proximité de leurs parents. Lorsque l'enfant atteint l'adolescence et recherche sa liberté ou ne tient pas à ce que sa copine ait à passer devant la chambre des parents, on peut envisager de lui aménager une chambre près de la porte d'entrée ou encore au sous-sol ou dans la mansarde. Arrivés à l'âge de la retraite, les parents peuvent réaménager ces pièces en les adaptant à leurs besoins personnels.

Pour être utilisées aux différentes étapes de la vie, les pièces doivent aussi présenter une certaine taille. 10 m² suffisent peut-être pour un berceau, une table à langer et, plus tard, pour un lit à étages et une armoire. Mais s'il faut y mettre ensuite un lit à deux places, l'espace pourrait venir à manquer. Dans une maison familiale, les toilettes et la salle de bains sont des lieux très fréquentés. Si, au moment de faire les plans de la maison, on pense à prévoir suffisamment de WC, de douches et de lavabos, on peut s'éviter bien des sources de conflits.

Priorité à la sécurité

Dans les premières années de la vie d'un enfant, il faut avant tout donner la priorité à la sécurité et éviter si possible les obstacles. En anticipant, on ne construit pas seulement pour l'instant présent. Les enfants ne sont pas les seuls à trébucher sur les seuils de porte ; pour les personnes âgées ou celles souffrant d'un handicap, ils peuvent se transformer en obstacle d'un jour à l'autre. Les rampes d'escaliers en sont un autre exemple : elles permettent non seulement aux enfants, mais aussi aux personnes âgées de se retenir. Les escaliers représentent en principe un danger pour les enfants et doivent être conçus de telle sorte que l'on puisse en empêcher l'accès par des barrières spéciales.

Les fenêtres et les portes de balcon doivent toujours être ouvertes en position basculée et être équipées de poignées verrouillables. La cuisine est, elle aussi, source de dangers permanents. En apposant une barrière de protection devant la porte de la cuisine ou, au plus tard, devant le four ou devant la cuisinière, on peut empêcher les enfants de se brûler et de s'ébouillanter. Dans la mesure du possible, on évitera chez soi les angles et les arêtes tranchantes. Pour cela, il n'est pas absolument nécessaire de prendre des mesures architecturales. On peut y parer sans problème grâce, à des protections provisoires, de même que l'on peut apposer des cache-prise devant les prises de courant pour protéger les enfants.

Veiller à l'absence de substances toxiques

On vérifiera en particulier que les matériaux de construction utilisés sont appropriés pour les enfants. Si, au moment de faire son choix, on tient compte de critères écologiques et des innombrables labels de qualité qui existent entre-temps, on ne peut pas commettre de grosses erreurs. Il faut veiller à l'absence de substances chimiques qui peuvent exister notamment dans les matériaux de construction, les composants des sols, des murs et plafonds, les colles, dissolvants, huiles et autres adjuvants entrant dans la composition des produits de traitement du bois, des peintures, des vernis et des meubles neufs.

Informations additionnelles

ImagePoint Imprimer l'article