Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Construire avec un entrepreneur général : que devez-vous prendre en considération ?

La plupart des maîtres d'ouvrage qui achètent une maison sur plan collaborent avec un entrepreneur général. Un EG vend la maison clés en main à un prix fixe. Il choisit les artisans et coordonne les travaux, il achète les matériaux, est responsable des travaux et paie toutes les factures.

Lorsque vous construisez, de grosses sommes sont en jeu. Cela vaut donc la peine d’investir un peu de temps dans la rédaction du contrat d’entreprise générale.
Lorsque vous construisez, de grosses sommes sont en jeu. Cela vaut donc la peine d'investir un peu de temps dans la rédaction du contrat d'entreprise générale.

(rh) En tant que maître d'ouvrage, vous en retirez certains avantages et inconvénients. Les avantages principaux résident dans le fait que vous profitez des connaissances spécialisées, de l'expérience et du réseau de l'entreprise générale. Par ailleurs le risque financier eu égard aux dépenses imprévues lui incombe et vous êtes peu impliqué dans le processus de construction. Par contre l'entrepreneur général essaie peut-être d'économiser un peu partout, car il a vendu le projet à prix fixe et chaque franc économisé finit dans sa poche. En outre, vous supportez le risque que l'EG déclare faillite pendant la phase de construction, laissant des factures d'artisans impayées, qu'il vous incomberait de payer.

Les points essentiels devant figurer dans le contrat d'entreprise générale

Lorsque vous construisez, de grosses sommes sont en jeu. Cela vaut donc la peine d'investir un peu de temps dans la rédaction du contrat d'entreprise générale. Il est important que les points suivants soient réglés :

  • Définissez l'objet clés en main, idéalement à l'aide d'une description détaillée de la construction. 

  • Réglez la manière dont les souhaits de modifications impliquant une augmentation de prix sont mis en œuvre durant la phase de construction.

  • Déterminez la date de remise ainsi que les conséquences si l'entrepreneur général ne respecte pas le délai. 

  • Définissez de quelle façon le prix fixe est acquitté. Le plus équitable est de fixer avec l'EG un plan de paiement pouvant être adapté en fonction de l'avancée des travaux.

  • Déterminez comment le contrat peut être résilié. Sauf convention contraire dans le contrat, l'article 377 du CO vous oblige à indemniser intégralement l'entrepreneur en cas de résiliation.

Examinez attentivement la situation de votre partenaire contractuel. Exigez un extrait du registre des poursuites, demandez à votre banque d'effectuer un examen de solvabilité et vérifiez ses références. En outre, une entreprise générale devrait posséder une garantie bancaire ou d'assurance, qui se substitue à l'éventuelle hypothèque légale des artisans et entrepreneurs. Cette garantie assure la poursuite et le paiement des travaux si l'entrepreneur général était insolvable.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article