Assainissement de la toiture

Le toit est la partie la plus sollicitée d'un bâtiment. Comme il est exposé durablement aux conditions atmosphériques les plus diverses, la nécessité d'un assainissement n'est qu'une question de temps.

Bien que la plupart des matériaux de toiture présentent une durée de vie de plusieurs décennies, tôt ou tard, tout propriétaire de maison se verra confronté à la nécessité de procéder à un assainissement de son toit.
Bien que la plupart des matériaux de toiture présentent une durée de vie de plusieurs décennies, tôt ou tard, tout propriétaire de maison se verra confronté à la nécessité de procéder à un assainissement de son toit.

(pg) Chaleur, soleil, tempêtes et éventuellement grêle en été – gel, neige et une humidité persistante en hiver, mettent les toits à rude épreuve. Même si des matériaux de grande qualité ont été utilisés, avec le temps, les conditions climatiques laissent des traces. De l'eau peut s'infiltrer aux endroits non étanches ; en outre, de la mousse, du lichen ou des champignons peuvent se fixer sur la surface du toit, troublant également l'apparence de la maison.

Bien que la plupart des matériaux de toiture présentent une durée de vie de plusieurs décennies, tôt ou tard, les propriétaires de maison se voient confrontés à la nécessité de procéder à un assainissement de leur toit en pente, en croupe, en appentis ou plat. Parallèlement, un assainissement est aussi une bonne occasion de procéder à des mesures d'isolation des combles, qui ont pris de l'âge aussi, d'utiliser les énergies renouvelables ou d'agrandir l'espace habitable.

Un travail de spécialiste

En principe, un assainissement de toiture est une tâche exigeante qui n'est pas sans danger. Aussi, il est judicieux de se demander au préalable si l'on souhaite réaliser soi-même ce projet ou s'il ne serait pas préférable de mandater un spécialiste. Ce dernier commencera par procéder à un état des lieux : il évaluera l'état de la charpente, les réparations qu'il serait bon d'entreprendre ou les modifications de la charpente que d'éventuelles transformations impliqueraient.

Ensuite viendra le moment de définir des mesures d'isolation, avant que les travaux de recouvrement, à proprement parler, puissent démarrer. Dans ce contexte, il faudra songer au choix du matériau de couverture. En fonction de la robustesse de la charpente, de l'angle d'inclinaison et du goût personnel, on utilisera pour les toitures en pente généralement des tuiles en béton, en terre cuite, du métal ou de la pierre naturelle, telle que l'ardoise ou le gneiss.

Les tuiles solaires sont une solution intéressante

Toutefois, on s'intéresse aussi de plus en plus aux tuiles solaires. En effet, les modules solaires intégrés aux tuiles créent une liaison harmonieuse entre la photovoltaïque et l'enveloppe du toit. Pour celui qui songe à poser une installation photovoltaïque sur son toit, les tuiles solaires pourraient représenter une option tout à fait rentable - également du point de vue esthétique.

Le problème des toits plats

Les toitures plates requièrent plus fréquemment un assainissement que les toits en pente. En effet, en raison de l'inclinaison faible ou nulle, l'humidité reste plus longtemps à la surface. Les plus petits défauts d'étanchéité peuvent alors avoir de graves conséquences. Une forme possible d'assainissement constitue à réparer le fond, à améliorer l'étanchéité et à poser une isolation thermique sous forme de mousse giclée souple ainsi qu'une couche protectrice spéciale contre les rayonnements UV.

Qu'il s'agisse d'un toit en pente ou plat, aucun assainissement de toiture ne serait complet sans contrôle des gouttières et tuyaux d'évacuation. Ceux-ci doivent être nettoyés à fond et les supports défectueux ou éléments rouillés remplacés.

Demander des devis

La question des coûts est bien entendu aussi un élément important dans l'assainissement d'une toiture. Il n'est pas possible de dire d'emblée quelle solution est la plus avantageuse, car le nombre de variables est trop important et, qui plus est, un assainissement de toiture n'est pratiquement plus réalisé sans procéder, en même temps, à une isolation. Le matériel de couverture n'est qu'un facteur de coût, puisque la surface, la partie haute du toit ou la présence de fenêtres mansardées jouent également un rôle sur le prix. Celui qui désire mandater un spécialiste pour l'assainissement de son toit a tout intérêt à demander plusieurs devis. Le spécialiste attire également l'attention sur ce qui est autorisé. Les règlements communaux des constructions fixent ce qui est possible en termes d'inclinaison, de forme et de couleur.

Alternative: le revêtement de toiture

Il existe toutefois également des alternatives à l'assainissement d'une toiture. Aussi, un toit vieilli par les années d'apparence érodée, mais dont le matériau de couverture est parfaitement intact, peut retrouver une nouvelle esthétique grâce à la pose d'un revêtement de toiture avantageux. Pour cela, la toiture devra tout d'abord être nettoyée, puis le matériau de couverture éventuellement défectueux sera remplacé. Ensuite, le toit sera recouvert d'un revêtement de toiture de grande qualité. Après cela, d'un point de vue optique, il aura une apparence neuve, l'eau de pluie s'écoulera à nouveau plus rapidement, le toit sèchera plus vite et la mousse et les algues ne trouveront plus de terrain favorable.

 

Informations additionnelles

ImagePoint (Vilma Szewczuk) Imprimer l'article