Avantages d'une nouvelle construction en remplacement

En Suisse, plus de deux tiers des maisons d'habitations ont été construites après la Seconde Guerre mondiale, mais seulement un sixième ont été réalisées moins de 20 ans auparavant. Résultat : des rénovations sont plus que jamais nécessaires. Ou vaut-il mieux les démolir et effectuer de nouvelles constructions ? Une nouveIle construction en remplacement présente les avantages suivants :

La rénovation de bâtiments recèle un grand potentiel en matière d'économie d'énergie.
La rénovation de bâtiments recèle un grand potentiel en matière d'économie d'énergie.

(mb) Les composants d'une maison d'habitation ont une longévité de 20 à 50 ans. Une rénovation totale sera donc nécessaire seulement après quelque deux générations. Dans le cas d'une grande partie du parc immobilier, ce délai s'est lentement écoulé. On a investi,  au cours du boom économique des années soixante du siècle précédent : plus de la moitié du parc immobilier total suisse a été construit après 1960. Mais les rénovations ne marchent pas fort. La quote-part de renouvellement annuelle est inférieure à deux pour cent. Jusqu'à l'an 2000, pas même la moitié de ces maisons avaient été rénovées et tout juste 6 % des objets immobiliers, dont la rénovation était urgente, ont cédé la place à des constructions neuves. C'est pourquoi, les spécialistes parlent d'un état d'urgence de la rénovation ou notent même une tendance à une dégradation presque totale des édifices. Les experts en matière d'énergie ont analysé le problème dans le cadre d'une étude et sont parvenus à la conclusion suivante : comparée à une rénovation totale, une construction neuve présente des avantages importants – surtout sur le plan énergétique. L'Association Green Building Suisse, à laquelle des groupements interprofessionnels réputés sont affiliés, s'engage par conséquent pour de meilleures conditions cadre, en vue de promouvoir de nouvelles constructions substitutives. 

Des besoins croissants

La situation sur le marché immobilier est difficile à évaluer à long terme. La société évolue et avec elle, les exigences en matière d'habitat. De nos jours, moins de gens ont besoin de davantage de surface habitable qu'ils veulent exploiter de diverses manières et en faisant preuve de souplesse. Lorsque les plans d'une maison unifamiliale ou plurifamiliale ne sont plus modernes, si la substance du bâtiment et les installations nécessitent une rénovation et lorsque l'isolation acoustique est insuffisante, il est tout à fait sensé d'envisager une construction nouvelle. Suite à la pression économique, une forte propension à démolir des espaces habitables a été constatée depuis 2003. Sur la zone déblayée suite à la démolition, un grand nombre de logements ont été réalisés dans le cadre de nouvelles constructions à titre substitutif. Cette évolution est dénombrée statistiquement dans le canton de Zurich : sur les 35'000 logements qui ont été créés en sus durant la période de 2003 à 2008, un tiers à un quart sont dus aux nouvelles constructions à titre substitutif. Initialement, ce sont surtout des bâtiments industriels inutilisés qui ont été transformés et les aires ont changé d'affectation ; entre-temps, la démolition de bâtiments d'habitation est devenue une tendance dominante, afin de densifier sur le plan architectonique des zones d'habitation existantes, par de nouvelles constructions substitutives, et en vue de mieux tirer parti des réserves utilisables sur la parcelle.

Critères importants pour la nouvelle construction en remplacement

Une bonne situation

Une rénovation totale entraîne des frais. L'ancien bâtiment a perdu de sa valeur substantielle et les frais de démolition et de planification ainsi que les investissements nécessaires pour construire du neuf viennent s'ajouter. Pendant la phase de construction, il y a une perte de loyer. Une construction neuve coûte en moyenne quelque fr. 3'300.- le mètre carré (frais de construction uniquement). Si on veut financer une construction nouvelle par des loyers plus élevés, il faut construire dans une région bien située où il existe une forte demande. Lorsque la situation du terrain est moyenne ou mauvaise, les loyers nécessaires ne peuvent guère être imposés, une fois la construction achevée.

Un énorme potentiel d'économies d'énergie

Les économies potentielles en matière d'énergie sont énormes dans une construction neuve : un immeuble bâti selon le standard Minergie nécessite moins de 4 l de fuel domestique par mètre carré de surface habitable (surface de référence énergétique). Cela ne représente même pas un cinquième de la consommation moyenne des immeubles collectifs existant actuellement en Suisse. De meilleures fenêtres et une isolation thermique de la façade contribuent à un climat ambiant tempéré et contribuent donc à augmenter le confort de l'habitat.

Un avantage économique et social

Une construction neuve fournit davantage de potentiel économique et social : d'une part, l'utilisation peut être accrue, ce qui conduit à de meilleurs rendements ; d'autre part, des habitations modernes créent une nouvelle demande, ce qui contribue à revaloriser un quartier et exerce une influence positive sur l'évolution d'un lotissement. Par ailleurs, une construction neuve peut représenter un gain sur le plan architectural.

Protégez-vous durant la phase de construction avec l'assurance responsabilité civile du maître d'ouvrage

13_rundumschutz_bauherrenhaftpflicht_mittel

L'assurance responsabilité civile du maître d'ouvrage vous protège de manière optimale contre les préjudices corporels et les dommages matériels ou à la propriété durant toute la durée de la construction.

En savoir plus

ImagePoint Imprimer l'article