10 conseils pour réaliser un contrôle de printemps dans votre maison

Les célèbres nettoyages de printemps conservent une place fixe dans le calendrier. Après l'hiver, il est cependant tout aussi important de réaliser un contrôle minutieux du bâtiment. Nos conseils et notre liste de contrôle vous aideront à reconnaître à temps les dommages ou dégradations dans et sur votre maison.

Lors du contrôle de la toiture, ne vous aventurez jamais sur votre toit sans vous assurer. Si l'inspection visuelle ne permet pas de déceler de dommages, il faudra mandater un spécialiste, par exemple un couvreur ou un ferblantier, pour une vérification plus approfondie.
Lors du contrôle de la toiture, ne vous aventurez jamais sur votre toit sans vous assurer. Si l'inspection visuelle ne permet pas de déceler de dommages, il faudra mandater un spécialiste, par exemple un couvreur ou un ferblantier, pour une vérification plus approfondie.

(stö) Le froid et les intempéries, la pluie et la neige peuvent causer des dommages à un bâtiment, non seulement à l'extérieur, sur le toit et les façades, mais aussi à l'intérieur. Après un hiver rigoureux, les fissures et effritements de l'enveloppe extérieure comptent parmi les dommages les plus fréquents. Les hivers plus doux et humides sont notamment propices à la formation de moisissures à l'intérieur des bâtiments. Pendant et après la période froide, l'infiltration d'humidité constitue dans tous les cas un risque non-négligeable pour une maison. Les éventuels dommages doivent donc être considérés avec la plus grande attention. Notre liste de conseils vous aidera à procéder de façon méthodique :  

  1. Après l'hiver, l'accent doit être mis sur le contrôle de l'étanchéité, du fonctionnement et de l'absence de dommages du toit, de la façade, du chauffage ainsi que des fenêtres/portes. 

  2. Si des dommages sont constatés, il convient d'en rechercher la cause. Il ne servira à rien de combler une fissure sur la façade si l'isolation en dessous a subi des dégâts en raison de l'humidité. 

  3. Suivant l'ampleur, une analyse thermographique (image thermique) peut s'avérer utile afin de déterminer les effets des dommages.

  4. Prenez immédiatement des dispositions si vous constatez la formation de moisissures lors de votre inspection. Songez à consulter un expert. La moisissure est dangereuse et peut avoir un effet nocif sur la santé lors de son élimination.

  5. Le chauffage a travaillé dur tout l'hiver. Il est donc important de faire vérifier votre système de chauffage non seulement par un ramoneur, mais aussi par un technicien spécialisé. Et s'il est apparu que votre chauffage a encore tout juste pu résister aux sollicitations de l'hiver, le printemps serait le moment idéal pour songer à le remplacer (par une solution plus économique sur le plan énergétique). 

  6. Lors du contrôle de la toiture, ne vous aventurez jamais sur votre toit sans vous assurer. Lorsque des vents tempétueux malmènent votre toit, vérifiez son état de l'intérieur ou en l'inspectant depuis une lucarne. Si l'inspection visuelle ne permet pas de décerner de dommages, il faudra mandater un spécialiste, par exemple un couvreur ou un ferblantier, pour une vérification plus approfondie. 

  7. N'oubliez pas de contrôler également les panneaux solaires, gouttières et écoulements et de les faire nettoyer en cas de besoin.  

  8. Déplacez-vous aussi précautionneusement sur les toits plats recouverts de gravier, afin de ne pas endommager le film protecteur au-dessous.

  9. Contrôlez également les aménagements extérieurs, comme les parvis, terrasses, balcons, etc. 

  10. Consignez les résultats de votre inspection à l'aide de notre liste de contrôle. Il sera ensuite plus facile de coordonner les travaux de réparation nécessaires.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article