Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Éliminer l'humidité des murs

Un excès d'humidité dans les murs et les différentes pièces comporte un risque pour le bâtiment et pour les personnes. Cela peut conduire entre autres à la formation de moisissures.

Ils sont non seulement laids à voir, mais aussi peu économiques : les murs humides isolent beaucoup moins bien que les murs secs.
Ils sont non seulement laids à voir, mais aussi peu économiques : les murs humides isolent beaucoup moins bien que les murs secs.

(msc) Une maison a généralement les pieds mouillés. C'est normal : elle est érigée dans la terre qui accumule l'eau. La maçonnerie doit donc être protégée pour ne pas devenir trop humide. Car l'humidité des murs peut – pour diverses raisons – devenir un problème sérieux tant pour le bâtiment que pour la santé des habitants.

Un mur éponge

L'humidité capillaire se forme surtout dans les maisons assez anciennes. Lorsque la maçonnerie n'est pas suffisamment isolée, l'eau peut être aspirée comme dans une éponge à travers les interstices minuscules (capillaires) et remonter dans les murs jusqu'à plusieurs mètres de hauteur. L'humidité peut aussi être pressée à l'intérieur du bâtiment, par exemple dans les constructions à flanc de coteau ou lorsque le niveau de la nappe aquifère monte.

Les murs peuvent aussi prendre l'humidité lorsque différents matériaux ont une réaction chimique et attirent l'eau. Comme autres causes, citons encore les dégâts dus à des installations défectueuses (tuyaux qui fuient), à des aspersions d'eau, à la pluie ou à la condensation. La condensation devient un problème par exemple en cas de mauvaise aération, d'isolation thermique insuffisante ou aussi de trop grande isolation.

D'importantes pertes thermiques

Les effets de l'humidité des murs vont des pertes de chaleur considérables (le pouvoir isolant diminue) aux fissures dans les murs dues aux sels qui se cristallisent, voire même à toute une série de troubles chez les personnes en raison de la pollution de l'air intérieur par des polluants chimiques ou des substances organiques (p. ex. Spores de moisissures).

Pour combattre l'humidité des murs, on doit en connaître la cause, chacune nécessitant une approche différente. Contre l'humidité capillaire, par exemple, on applique différentes méthodes. Les murs peuvent être asséchés avec un séchoir et étanchés à la résine que l'on injecte à l'intérieur des murs où elle durcit. Il existe aussi des méthodes qui travaillent avec des champs électriques, d'autres qui font appel aux sciences anciennes et aux connaissances des naturalistes ou appliquent des procédés de biorésonance. Mais souvent, il est nécessaire d'étancher convenablement le bâtiment et de faire un drainage.

Un traitement contre la moisissure des grandes surfaces devrait être réalisé par des spécialistes.
Un traitement contre la moisissure des grandes surfaces devrait être réalisé par des spécialistes.

Des moisissures indésirables

Les moisissures des maisons sont une manifestation peu appétissante et nuisible. Deux choses doivent se conjuguer pour qu'elles puissent se développer : une masse organique (généralement largement présente dans une maison sous forme de papier peint, colle d'amidon, bois, matières plastiques et poussière) – et de l'humidité. Une humidité de l'air ambiant à partir de 80 % et une température à partir de 20 °C leur offrent des conditions idéales.

Les causes de la formation de moisissures sont les mêmes que celles de l'humidité des murs, car celle-ci s'accompagne généralement d'une forte humidité de l'air qui est la condition nécessaire à la formation de moisissures. Souvent, des mesures préventives simples s'avèrent efficaces. Lorsque l'humidité de l'air se situe dans la plage optimale de 40 à 60 % et la température aux environs de 20 ºC dans les pièces d'habitation et de 17 ºC dans les chambres à coucher, la probabilité d'une attaque fongique est faible. Aérez convenablement l'habitation deux à trois fois par jour, utilisez un extracteur de vapeur, aérez quelques minutes après avoir pris votre douche, remplacez la terre moisie des pots de fleurs et utilisez des enduits calcaires ou des peintures minérales – ces mesures importantes vous aideront à prévenir les moisissures.

Si les moisissures sont déjà bien développées, souvent seul un assainissement du bâtiment peut y porter remède. Il faudrait toujours faire appel à des spécialistes en cas d'humidité des murs ou de moisissures – à la longue une élimination professionnelle des dégâts s'avère moins onéreuse que des bricolages peu réussis.

Teaser_kl

Vous souhaitez effectuer des travaux de construction, rénovation ou aménagement ?

Trouvez ici des artisans de confiance disponibles dans votre région !

En savoir plus

MTSys Sàrl et vastu+baubio Sàrl Imprimer l'article