Architecture : Un lieu idyllique très intime

Beaucoup d'espace privé, une terrasse en bordure de rivière et une consommation énergétique faible caractérisent cette maison unifamiliale Minergie-P construite dans le village bernois de Niederbipp, au pied du Jura.

Beaucoup d'espace privé, une terrasse en bordure de rivière et une consommation énergétique faible caractérisent cette maison unifamiliale Minergie-P construite dans le village bernois de Niederbipp, au pied du Jura.
Beaucoup d'espace privé, une terrasse en bordure de rivière et une consommation énergétique faible caractérisent cette maison unifamiliale Minergie-P construite dans le village bernois de Niederbipp, au pied du Jura.

(mei) À première vue, le bâtiment que l'architecte Roger Bloch et sa compagne ont construit pour eux-mêmes en 2008, n'est guère engageant : à son arrivée, le visiteur ne voit qu'un carport et un chemin couvert de près de quarante mètres, aménagé dans le style d'une passerelle, qui mène à la porte d'entrée. Cependant, quelques pas suffisent pour se faire une autre idée de la bâtisse : la vue s'ouvre sur un vaste jardin et sur la maison elle-même. « Avant, nous habitions dans un petit deux pièces doté d'un grand jardin, dans lequel nous passions énormément de temps. C'est la raison pour laquelle nous avons jugé très important d'intégrer la nature dans la construction de notre maison », explique le propriétaire.

Une pergola de près de quarante mètres de longueur protège les maîtres d'ouvrage des regards indiscrets.
Une pergola de près de quarante mètres de longueur protège les maîtres d'ouvrage des regards indiscrets.

Il a donc créé un bâtiment où chaque recoin de la parcelle est exploité de manière avantageuse. Le carport et la tonnelle les protégeant des regards indiscrets, les maîtres d'ouvrage peuvent séjourner à leur guise dans la véranda ou le jardin sans être dérangés. Le jardin comprend une grande terrasse, située en bordure de la rivière longeant la parcelle et dont le feuillage des arbres offre un ombrage agréable.

Une grande fenêtre sépare l'espace d'habitation intime légèrement surélevé du rez-de-chaussée, qui donne sur les arbres bordant la rivière.
Une grande fenêtre sépare l'espace d'habitation intime légèrement surélevé du rez-de-chaussée, qui donne sur les arbres bordant la rivière.

Chambre avec vue

L'intérieur révèle aussi combien les maîtres d'ouvrage recherchent la proximité de la nature. C'est ainsi qu'une grande fenêtre sépare l'espace d'habitation intime légèrement surélevé du rez-de-chaussée, qui donne sur les arbres bordant la rivière. Au premier étage, ces ouvertures sur l'extérieur se retrouvent comme un fil conducteur dans toutes les pièces. « Nous avons placé notre lit de telle sorte que ses pieds soient en direction de la fenêtre et que nous puissions profiter de la vue dès le matin », commente Monsieur Bloch. Dans la salle de bains, une baignoire nettement surélevée permet d'avoir une vue libre sur les arbres. Et le bureau de la propriétaire ne peut qu'inciter à la rêverie. Même dans l'atelier de bricolage et de jardinage au sous-sol, une longue fenêtre étirée détourne l'attention vers l'extérieur.

En été, la véranda et son avant-toit d' 1½ mètre de largeur protège des rayons du soleil.
En été, la véranda et son avant-toit d' 1½ mètre de largeur protège des rayons du soleil.

Protection contre la chaleur estivale

Le bâtiment certifié Minergie-P est chauffé par un chauffage au sol fonctionnant avec une pompe à chaleur et des sondes géothermiques et par de grandes baies vitrées orientées plein sud au rez-de-chaussée. lesquelles utilisent passivement l'énergie solaire. De telles baies vitrées, pratiques en hiver, peuvent toutefois faire grimper le thermomètre rapidement en été et rendre très vite l'atmosphère étouffante. « Lorsque l'enveloppe du bâtiment est très bien isolée, il est tout aussi important de se protéger de la chaleur en été que de se chauffer en hiver », estime Monsieur Bloch. Afin de ne pas être obligé d'ombrager le coin cuisine/salle à manger au rez-de-chaussée pendant tout l'été, il a fait preuve d'imagination : une véranda équipée d'un avant-toit d'un mètre et demi de largeur protège des rayons de soleil estival, sur toute la longueur de la baie vitrée. Par contre, pendant la saison froide, la chaleur du soleil pénètre sans problème dans la maison, du fait de la position basse du soleil.

Construite en bois, sans pour autant être rustique

Dans le coin cuisine/salle à manger, on a posé un plancher en chêne très résistant. Les revêtements des murs et des plafonds sont en bois de sapin très clair.
Dans le coin cuisine/salle à manger, on a posé un plancher en chêne très résistant. Les revêtements des murs et des plafonds sont en bois de sapin très clair.

La construction est de type ossature bois massif. La structure interne du mur extérieur est constituée d'un panneau de bois massif de 35 mm d'épaisseur en sapin blanc : c'est l'élément portant et consolidant. « Cette construction légère a l'avantage de ne pas nécessiter beaucoup de matériaux de construction et donc de faire gagner de l'espace d'habitation, tout en offrant une isolation maximale », estime Monsieur Bloch. Pour que la maison dont les murs, le plafond et les sols sont entièrement revêtus de bois de sapin, sauf dans le coin cuisine/salle à manger et dans la salle de bains, ne dégage pas une impression rustique, Monsieur Bloch a recouru, là où c'était possible, à du bois sans nœud, qu'il protège de la formation de patine avec une peinture anti-UV. Monsieur Bloch n'a dû utiliser du bois où les nœuds sont visibles que pour la structure portante intérieure. « Mon ambition, en tant qu'architecte, est d'allier l'esthétique à la durabilité », déclare l'architecte pour exposer sa philosophie. Le coin cuisine/salle à manger est revêtu d'un plancher en chêne, qui délimite l'espace extérieur avec la véranda du coin salon en retrait.

Dans la chambre à coucher, on a opté pour des meubles de rangement Ikea fonctionnels. Ces derniers ont été peints de la même couleur que les encadrements de fenêtres et les portes.
Dans la chambre à coucher, on a opté pour des meubles de rangement Ikea fonctionnels. Ces derniers ont été peints de la même couleur que les encadrements de fenêtres et les portes.

Tout ne doit pas forcément être onéreux

Avec leur vision pragmatique des choses, les maîtres d'ouvrage ont pu faire des économies au niveau de l'aménagement intérieur. « Nous avons parfois opté délibérément pour des matériaux bon marché et avons aussi expérimenté un peu. Ainsi, le plan de travail, dans la cuisine, est en acier de construction », rapporte Monsieur Bloch. Il doit être régulièrement graissé pour empêcher qu'il ne rouille lorsqu'il est exposé par exemple pendant une longue période à de l'acide de fruit. Dans la chambre à coucher et le vestiaire, on a opté pour des meubles de rangement Ikea fonctionnels. Monsieur Bloch les a peints de la même couleur que les encadrements des fenêtres et les portes, créant ainsi une harmonie parfaite des éléments. Les maîtres d'ouvrage ont fait aussi des économies dans la cave : seule une partie du bâtiment est construite sur une cave. L'autre partie comporte une cave naturelle avec un sol en terre battue, qui pourra être aménagée plus tard. Le premier étage aussi recèle encore des possibilités d'aménagement. Si la famille devait s'agrandir, on pourrait avec quelques transformations minimes, cloisonner une surface libre pour en faire une ou deux pièces supplémentaires.

Informations additionnelles

infomaison Imprimer l'article