Architecture : Mode d'habitat individuel avec système

Renggli, le constructeur de systèmes modulaires en bois, semble avoir réussi la quadrature du cercle : il bâtit des maisons énergétiquement efficaces, selon un modèle qui a fait ses preuves, tout en tenant compte des attentes du maître d'ouvrage. Un régal pour les yeux dans le Seeland bernois.

Un cube en or ou couleur sable – selon le temps.
Un cube en or ou couleur sable – selon le temps.

(mei) Bravant la pluie, la couleur sable de la façade de cette maison individuelle cubique, réalisée dans un petit village du Seeland par le constructeur de systèmes modulaires en bois Renggli, resplendit de clarté. Une couleur insolite, lumineuse même par temps de grisaille. Et, lorsque le soleil parvient à percer quelques instants la couche de nuages, on assiste à un jeu de couleurs des plus particuliers. La façade étincelle dans une nuance dorée. Les trois couches de peinture à inclusions métalliques sont alors particulièrement bien mises en valeur. Rien d'étonnant que les maîtres d'ouvrage et Verena Egli, responsable du projet de construction, mandatée par l’entreprise Renggli, soient visiblement fiers de l'aspect peu conventionnel de ce bâtiment.

Des formes cubiques caractérisent la cuisine, au centre du bâtiment et de la vie de famille. Des plafonniers assurent un éclairage parfait, dans presque toute la maison.
Des formes cubiques caractérisent la cuisine, au centre du bâtiment et de la vie de famille. Des plafonniers assurent un éclairage parfait, dans presque toute la maison.

L'individualité revêt une grande importance

L'impression que cette maison individuelle n'est pas simplement le fruit d'un catalogue se confirme à l'intérieur. Au contraire : « Nous construisons certes nos maisons particulières selon un système bien déterminé. Pourtant, malgré ce mode de construction prédéfini, chaque bâtiment est dessiné individuellement par l'un de nos architectes, en fonction des souhaits des maîtres d'ouvrage », explique Verena Egli. Dans notre cas, cela se traduit par : une cuisine au centre de la vie familiale, dont l'ouverture fut un casse-tête pour les ingénieurs de la statique du bâtiment, des fenêtres panoramiques modulaires très basses, mais répondant aux normes de sécurité, puisque la partie inférieure des fenêtres ne peut pas s'ouvrir. Sans oublier une salle de bain qui n'a pas sa pareille : une fenêtre encastrée dans le mur, au-dessus de la baignoire permet d'avoir une vue libre sur la chambre des parents – et même jusqu'aux arbres du jardin. Une chose est sûre : tout le monde n'a pas le privilège de contempler une telle vue en se brossant les dents.

Une salle de bain avec une échappée – on prend plaisir à y flâner.
Une salle de bain avec une échappée – on prend plaisir à y flâner.

Le standard Minergie est standard

La coopération entre les maîtres d'ouvrage et l'entreprise Renggli s'explique par la longue expérience du constructeur de systèmes modulaires en bois en matière d'efficacité énergétique. Dès le début, Renggli s'est engagé en faveur de Minergie et ne construit, depuis, que des maisons portant ce label. Les maîtres d'ouvrage écologiques étaient convaincus de son savoir-faire et ils sont très satisfaits du résultat de leur collaboration : « La technique fonctionne parfaitement et la ventilation de confort passe totalement inaperçue », confirment-ils. La maison individuelle de 320 mètres carrés est chauffée par une pompe à chaleur eau glycolée / eau, qui sert aussi à la production d'eau chaude.

L'escalier est en chêne massif. Pour le parquet, on a utilisé du chêne huilé.
L'escalier est en chêne massif. Pour le parquet, on a utilisé du chêne huilé.

Par contre, les maîtres d'ouvrage ont finalement renoncé à la cheminée qu'ils avaient envisagée comme source de chaleur d'agrément. D'une part, ils n'arrivaient pas à se mettre d'accord sur un emplacement et d'autre part, ils se sont aperçus qu'ils pourraient avoir trop chaud avec une cheminée, compte tenu de la qualité de l'isolation du bâtiment. Par mesure de prévention, les maîtres d'ouvrage ont automatisé une partie de leur équipement technique : un système de bus KNX permet à une station météo de garantir, en été, l'ombrage nécessaire, en remontant et rabaissant automatiquement les stores. Le maître d'ouvrage est convaincu que c'est une nécessité : « S'il fallait actionner les stores à la main, la maison se réchaufferait rapidement à l'excès. Il suffirait pour cela d'oublier de baisser les stores en quittant la maison le matin. »

De grandes baies vitrées et des agencements ouverts assurent beaucoup de clarté dans le bâtiment. Et ce, sans aucun danger pour les enfants : la partie inférieure de la fenêtre ne peut pas s'ouvrir. Même la conseillère Feng Shui est séduite par ce concept : les fenêtres qui vont jusqu'au sol sont considérées comme défavorables, car elles laissent « fuir » trop d'énergie.
De grandes baies vitrées et des agencements ouverts assurent beaucoup de clarté dans le bâtiment. Et ce, sans aucun danger pour les enfants : la partie inférieure de la fenêtre ne peut pas s'ouvrir. Même la conseillère Feng Shui est séduite par ce concept : les fenêtres qui vont jusqu'au sol sont considérées comme défavorables, car elles laissent « fuir » trop d'énergie.

Les couleurs selon le Feng Shui

Avant d'acheter la parcelle de terrain, le couple a demandé au radiesthésiste, Hansruedi Peter, de vérifier qu'elle n'était pas traversée par des veines d'eau. Un deuxième examen ultérieur lui a permis de déterminer l'emplacement idéal des lits dans la maison. Les maîtres d'ouvrage ont eu recours à un spécialiste de la radiesthésie, car leur fils avait un sommeil agité dans l'appartement locatif qu'ils habitaient avant d'emménager dans leurs propres murs. Une mesure à l'aide d'un pendule avait permis de conclure que leur fils dormait juste au-dessus de veines d'eau – une expérience que ses parents ne souhaitaient pas renouveler.

La buanderie est propre, bien rangée – et ses couleurs sont en accord avec la personnalité astrale de la maîtresse d'ouvrage, afin que celle-ci s'y sente particulièrement bien.
La buanderie est propre, bien rangée – et ses couleurs sont en accord avec la personnalité astrale de la maîtresse d'ouvrage, afin que celle-ci s'y sente particulièrement bien.

Pour être sûrs que tout soit vraiment parfait dans leur nouveau logis, les maîtres d'ouvrage ont également consulté la conseillère Feng Shui, Leonie Eicher. Suivant ses conseils, ils ont peint deux murs de la cave avec des coloris censés avoir un effet positif sur leur bien-être. Ici, il s'agit d'un jaune pâle auquel on prête une influence harmonieuse sur toute la famille. Dans la buanderie, leur choix s'est porté sur un bleu clair, supposé stimuler l'énergie de la maîtresse d'ouvrage. D'ailleurs, la trappe pour linge sale, dont elle ne peut que recommander l'aménagement, contribue aussi à ménager ses forces : « Tous ceux et celles qui possèdent une trappe pour linge sale ne tarissent pas d'éloges – il n'est plus nécessaire de descendre le linge sale à la buanderie et celui-ci ne traîne nulle part. » Pour conclure, cette maison individuelle est non seulement belle, mais aussi joliment pratique.

Informations additionnelles

ldd (Christoph Reinhardt) Imprimer l'article