Architecture : Une famille pour le Prix Solaire

Un couple de maîtres d'ouvrage de Brienz voulait décrocher un Prix Solaire en rénovant sa maison particulière. Toute la famille y a mis du sien, pour que le projet aboutisse. Avec succès : aujourd'hui, le bâtiment produit environ un tiers d'énergie de plus qu'il n'en consomme.

(mei) La maison individuelle de Kaspar et Irene Flück est pratiquement méconnaissable depuis sa rénovation en 2012. D'une part, sur le plan de la qualité du logement : la surface de fenêtres réduite, le plan avec sa multitude de petites pièces ainsi que les boiseries aux murs et aux plafonds rendaient l'intérieur du bâtiment plutôt sombre.

Le séjour et sa galerie sont désormais baignés de lumière.
Le séjour et sa galerie sont désormais baignés de lumière.

Certes, les Flück avaient déjà procédé à des adaptations et agrandi la surface des fenêtres au rez-de-chaussée, lorsqu'ils avaient repris la maison des parents de Kaspar Flück en 2000. Mais, les travaux de rénovation en 2012 ont fourni l'occasion d'une réfection complète, laquelle porte la signature de la maîtresse d'ouvrage, Irene Flück, responsable du second œuvre.

La cuisine et la salle à manger forment maintenant une grande pièce.
La cuisine et la salle à manger forment maintenant une grande pièce.

Une salle de bain de rêve avec dégagé

Le résultat est réussi : le bois a disparu et les séparations entre les étages ainsi qu'entre la cuisine et la salle à manger ont été supprimées. Bref, il y a plus d'espace et de lumière.

Dans leur chambre avec baignoire et vue imprenable, les maîtres d'ouvrage peuvent se baigner et rêver dans un cadre alpestre.
Dans leur chambre avec baignoire et vue imprenable, les maîtres d'ouvrage peuvent se baigner et rêver dans un cadre alpestre.

C'est le cas notamment de la salle de bain : depuis qu'elle n'a plus de baignoire, elle semble extrêmement spacieuse.

Les plaques Trespa confèrent à la façade un aspect incomparable.
Les plaques Trespa confèrent à la façade un aspect incomparable.

Les Flück n'ont cependant pas à se passer des plaisirs du bain : ils ont aménagé le balcon inutilisé de la chambre des parents en un encorbellement, où se trouve désormais une large baignoire avec vue sur le lac de Brienz et la chaîne du Rothorn. 

La nuit, on se rend bien compte que, depuis sa rénovation, le bâtiment dispose d'une grande surface vitrée.
La nuit, on se rend bien compte que, depuis sa rénovation, le bâtiment dispose d'une grande surface vitrée.

Réduction frappante de la consommation d'énergie

La deuxième grande transformation a porté sur l'efficacité énergétique du bâtiment. Alors que l'édifice construit dans les années 60 consommait jadis pas moins de 48'000 kWh par an, les dépenses énergétiques ont été réduites à un bon quart : dans leur nouvelle maison, les Flück ne consomment plus que 12'930 kWh. Cette réduction considérable de 73 % est le résultat de quatre mesures : une isolation de 30 cm d'épaisseur de l'enveloppe du bâtiment, l'intégration d'une pompe à chaleur eau-air, le remplacement des appareils électriques et des luminaires ainsi qu'une installation solaire mixte sur le toit. Les éléments photovoltaïques génèrent en moyenne annuelle près de 13'300 kWh de courant, alors que les panneaux solaires, couvrant une surface de 11,5 mètres carrés, produisent une énergie thermique de 3'600 kW, utilisée pour la production d'eau chaude.

L'installation solaire mixte du toit produit chaque année environ 17'000 kWh d'énergie.
L'installation solaire mixte du toit produit chaque année environ 17'000 kWh d'énergie.

Excellente rénovation

Le maître d'ouvrage Kaspar Flück a mis un point d'honneur à ce que l'assainissement énergétique exemplaire de sa maison obtienne le label Minergie-P : le planificateur en technique du bâtiment a passé son master en construction durable et a profité de son mémoire, pour dresser le plan d'assainissement. « Je voulais que les travaux d'assainissement soient novateurs et me servent de référence, étant directeur d'une société qui opère dans le secteur de l'énergie », explique le maître d'ouvrage. Pour la mise en œuvre, toute la famille a été enrôlée : le père d'Irene Flück a pris en charge la direction du chantier pour décharger son gendre actif. Deux des fils se sont occupés des installations électriques et des travaux de plomberie, tandis que le troisième, cuisinier, s'est chargé de l'apéritif servi pour fêter la fin des travaux de gros œuvre. Même l'ami de la fille, qui est maçon/contremaître, s'y est mis. Tous ces efforts en valaient la peine : en 2013, les Flück ont obtenu un diplôme Plusenergiebau® – une distinction dont toute la famille est en droit d'être fière.

Depuis sa rénovation, la maison individuelle paraît très moderne, même de l'extérieur.
Depuis sa rénovation, la maison individuelle paraît très moderne, même de l'extérieur.
01_ar_brinez_plaene_1_quer
01_ar_brinez_plaene_2_quer
01_ar_brinez_plaene_3_quer
01_ar_brinez_plaene_4_quer
01_ar_brinez_plaene_7_quer

Informations additionnelles

Ernst Kehrli et infomaison Imprimer l'article