Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Architecture : Un chalet hors du commun

Ce qui a l'air d'une construction assez ordinaire de l'extérieur fait preuve d'une grande originalité à l'intérieur. Un chalet situé à Zweisimmen, dans le canton de Berne, se révèle être un bâtiment Minergie P doté d'une architecture intérieure spéciale.

Ce qui a l'air d'une construction assez ordinaire de l'extérieur fait preuve d'une grande originalité à l'intérieur. Un chalet situé à Zweisimmen, dans le canton de Berne, se révèle être un bâtiment Minergie P doté d'une architecture intérieure spéciale.
Ce qui a l'air d'une construction assez ordinaire de l'extérieur fait preuve d'une grande originalité à l'intérieur. Un chalet situé à Zweisimmen, dans le canton de Berne, se révèle être un bâtiment Minergie P doté d'une architecture intérieure spéciale.

(mei) Le chalet terminé en 2010, qui appartient à Claudia et Philipp Kern, est non seulement grand, mais aussi spacieux. On s'en aperçoit déjà dans l'entrée. Si, par manque de place, les vestiaires sont souvent aménagés dans des niches, ici on trouve un vestibule ouvert comprenant un sideboard flanqué d'accessoires décoratifs accroche-regard, derrière lequel un escalier monte à l'étage. Les chaussures et les vêtements peuvent être déposés dans une pièce à part, dont l'accès sera caché par un miroir à cadre de bois. Les maîtres d'ouvrage y ont déjà laissé leur signature : ils ont un œil pour la qualité, un goût affirmé et l'amour du détail.

L'entrée : une carte de visite

01_ar_chalet_zweisimmen_2_quer
L'entrée à elle seule est spacieuse et laisse beaucoup d'espace aux arrivants.

Le parquet huilé en pin des Landes français que l'on retrouve dans toute la maison, fait sa première apparition dans l'entrée. Son aspect de bois ancien se retrouve même aux WC et dans la salle de bains – nota bene sans entrer au contact avec une seule plinthe. Ce serait inesthétique, ont estimé les maîtres d'ouvrage. Par contre, le noir, très présent dans la salle de bains et la cuisine, est agréable à l'œil. Et ce, sans laisser une impression de rigueur ou de froideur : l'omniprésence du bois et la couleur mate des murs en argile forment en revanche un agréable contraste, qui produit un effet moderne, sans perturber la sensation de bien-être.

Une salle de bains stylée

Élégante, sans être froide : la salle de bains en bleu et noir.
Élégante, sans être froide : la salle de bains en bleu et noir.

Ainsi, les WC et la salle de bains sont tout en noir, jusqu'à la cuvette des WC – et sans oublier la grande baignoire. La baignoire rectangulaire en ardoise brésilienne, un matériau qui a été aussi utilisé pour les lavabos, a l'air inconfortable sans l'être : « Nous avons fait ce que très peu de maîtres d'ouvrage font et avons essayé toute une série de baignoires », rapporte le maître d'ouvrage. Deux planches en bois qui servent de dossier, pouvant être placées dans toutes les positions inclinées possibles et imaginables, offrent une assise confortable. Le seul inconvénient est que si l'on se penche en avant, elles remontent à la surface et doivent être ensuite remises en place. Un bleu soutenu apporte de la fraîcheur dans la salle de bains, qui comprend aussi une douche de plain pied. La maîtresse d'ouvrage – qui ne s'est pas contentée d'opter pour des serviettes de bain assorties, puisqu’elle a elle-même peint un mur en bleu – a choisi ce ton.

L'aspect de la cuisine est dominé par des panneaux MDF noirs.
L'aspect de la cuisine est dominé par des panneaux MDF noirs.

Moderne et agréable à la fois

La cuisine est fidèle au concept de couleurs : à l'exception du bar, elle est revêtue de panneaux de bois MDF noirs. Et elle est dépourvue en majeure partie de poignées, même pour le four. Le lave-vaisselle aussi est original : il s'ouvre par le haut, ne comprend qu'un tiroir, mais existe en deux exemplaires et provient de l'autre bout du monde. Son avantage principal est d’être très pratique : « On n'a pas besoin de se pencher pour le ranger et le vider, et il est vite plein du fait de sa petite taille », commente le maître d'ouvrage.

Second œuvre haut de gamme

01_ar_chalet_zweisimmen_5_quer
L'amour du détail est visible dans chaque pièce.

Avant que les plans de la cuisine ne soient terminés, il a fallu beaucoup de travail : plusieurs options ont dû être dessinées jusqu'à ce que la maîtresse d'ouvrage donne son feu vert. Son dessinateur n'est nul autre que le maître d'ouvrage lui-même, qui possède un cabinet d'architectes dans le Saanenland et qui a réalisé les plans du chalet. Le résultat est un bâtiment de 280 mètres carrés de surface habitée nette, qui allie avec raffinement des équipement haut de gamme – comme le système de câblage KNX élégant avec recouvrement en ardoise provenant de Belgique – à des éléments moins chers que la maîtresse d'ouvrage a choisis elle-même. L'architecture intérieure hors du commun satisfait on ne peut mieux aux ambitions du maître d'ouvrage de construire un chalet unique en son genre. Viennent s'y ajouter des escaliers sans balustrade et des portes extra larges de 90 cm adaptées aux fauteuils roulants.

La centrale à énergie : une citerne contenant 9'360 litres d'eau.
La centrale à énergie : une citerne contenant 9360 litres d'eau.

Beaucoup, beaucoup d'eau

Le concept énergétique souligne le caractère original du bâtiment : l'association du style de chalet traditionnel au standard d'énergie Minergie-P est une nouveauté en Suisse. Une innovation que le maître d'ouvrage n'avait pas crue réalisable. « De tous les côtés, on me disait qu'il était impossible de construire un chalet avec un standard énergétique aussi élevé », rapporte le maître d'ouvrage. Il s'est laissé convaincre de la faisabilité de son projet par son frère, architecte également, et a effectué les calculs nécessaires pour la certification. La production d'eau chaude et de la chaleur nécessaire en hiver est assurée par une combinaison de 50 mètres carrés de panneaux solaires montés sur le toit et d'une centrale à énergie avec chauffe-eau et échangeur de chaleur de la société Jenni Energietechnik, qui, compte tenu de sa contenance de 9'360 litres, mesure presque deux étages de haut. Et si, en hiver, l'énergie solaire devait manquer pour produire de l'eau chaude – étant donné que le bâtiment est orienté en direction de Lenk, ce qui garantit une belle vue, mais n'est pas optimal pour la production d'énergie – il y a encore un poêle à accumulation de chaleur qui est chauffé au bois et ne cède que 10 % de la chaleur dans la pièce.

La construction du bâtiment a été extrêmement rapide : pour le sous-sol en murs de béton préfabriqués, les ouvriers ont mis une journée. Ensuite, les trois étages de la construction modulaire en bois ont nécessité une semaine. Le couple a aussi donné un bon coup de main à la construction. Ils n'ont pas seulement charrié les pierres en argile pour la chape, mais ils ont procédé eux-mêmes à leur pose. Pour le revêtement des murs, ils ont utilisé des panneaux de construction Pavaclay, fabriqués en fibres de bois et en argile, et garantissant un climat intérieur agréable. Une raison de plus pour les maîtres d'ouvrage d'apprécier leur maison.

infomaison Imprimer l'article