Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Architecture : Un plaisir, autant à l'intérieur qu'à l'extérieur

A Langnau, l'architecte Thomas Kaufmann a construit pour lui et sa famille une maison optimalement orientée – sur le plan de la vue et de la qualité de vie.

C'est au centre de Langnau que se trouve la première maison Minergie-P de l'Emmental.
C'est au centre de Langnau que se trouve la première maison Minergie-P de l'Emmental.

(mei) C'est au centre de Langnau que se trouve la première maison Minergie-P de l'Emmental. Ce terrain, le maitre d'ouvrage et architecte Thomas Kaufmann le doit à un « heureux » hasard : un mandant pour lequel Monsieur Kaufmann avait transformé une maison étant à court d'argent, il décida d'indemniser son architecte en lui cédant une parcelle de terrain. C'est là que trône depuis 2004 la maison familiale Minergie-P qui porte le numéro de certification BE-003-P. Pour Monsieur Kaufmann, qui construit depuis près de dix ans dans le respect des normes Minergie, il allait de soi que sa propre maison réponde à des exigences élevées sur le plan de l'efficience énergétique.

Une vue panoramique

La grande baie vitrée du bâtiment est orientée à l'ouest.
La grande baie vitrée du bâtiment est orientée à l'ouest.

Défiant toutes considérations d’efficience énergétique, le bâtiment est orienté à l'ouest. Si la construction avait été orientée vers le sud, la proximité immédiate de la maison voisine, une ferme digne de protection, aurait posé problème. Les voisins ainsi que le service des monuments historiques voulaient le plus d'écart possible entre la nouvelle construction et la ferme. «Nous attachons de l'importance à une bonne entente avec nos voisins. Je suis persuadé que nous n'aurions pas été gagnants à ne pas tenir compte de leurs souhaits », explique M. Kaufmann. De toute façon, il n'a pas eu de mal à prendre sa décision d'orienter le bâtiment à l'ouest : en effet, la vue panoramique dont ils jouissent à l'ouest permet aux Kaufmann de profiter pleinement de l'orientation de leur maison.

L'ombrage de la maison inclut la terrasse.
L'ombrage de la maison inclut la terrasse.

La terrasse encastrée, qui n'est pas simplement grande, mais très grande, témoigne de l'importance qu'attachent les maîtres d'ouvrage tant à la vue qu'à la vie à l'extérieur : « La terrasse comprend autant de mètres carrés que le séjour attenant », déclare M. Kaufmann. Pour qu'il puisse en profiter sans entraves, même pendant les chaudes journées d'été, l'ombrage du bâtiment ne se contente pas de longer la façade, mais inclut également la terrasse. Ceci présente encore un autre avantage, indique M. Kaufmann : « De cette manière, l'intérieur paraît optiquement plus spacieux.»

Energie solaire et chaleur des eaux usées

Pour ce qui est de la mise à profit active de l'énergie solaire, on notera sur la face sud en premier lieu une surface vitrée de 3 x 5,5 mètres qui permet un important gain de chaleur. Ceci est favorisé encore par un sol foncé en dalles d'ardoise. Pour que la chaleur soit emmagasinée de manière optimale, le bâtiment a été construit selon la méthode des lambris en bois qui repose sur une construction en bois massif. Monsieur Kaufmann estime que cela permet déjà la production de 60 % de la chaleur nécessaire. Le reste est produit pour une moitié par un grand poêle en faïence à bûches, tandis que l'autre moitié découle des activités liées à l'habitat, comme la cuisine, l'utilisation d'un ordinateur ou la chaleur humaine.

Ce qui génère en hiver tant de chaleur peut rapidement s'avérer problématique en été. En plus d'un bon ombrage, un refroidissement nocturne est également nécessaire, déclare M. Kaufmann. On y parvient non seulement par la ventilation de confort, mais en ouvrant les fenêtres, ce qui permet de renforcer l'échange d'air. Comme le bâtiment est situé dans un quartier tranquille, aucun inconvénient par rapport à la ventilation de confort, qui est exploitée fenêtres fermées, n'est à déplorer.

Une pompe à chaleur garantit l'apport d'eau chaude. Sa particularité : les eaux usées sont utilisées comme source de chaleur, grâce à l'ajout d'un évaporateur qui en extrait la chaleur. À cette fin, Monsieur Kaufmann a fait poser tout autour de la maison des conduites parallèles à celles des eaux usées.

Aménagement intérieur parcimonieux

Le bois domine l'aménagement intérieur.
Le bois domine l'aménagement intérieur.

Le couple de maîtres d'ouvrage n'a pas lésiné pour profiter pleinement de la vue panoramique. Il a donc investi dans des fenêtres qui s'étirent sur deux étages et opté entre autres pour un triple vitrage. Le résultat : on savoure de l'intérieur la vue exceptionnelle sans être dérangé par des courants d'air. Les Kaufmann ont par contre économisé sur d'autres points : « Nous avons choisi des appareils sanitaires simples et avons pu entièrement renoncer aux services de peintres ou de plâtriers.» Cela a été possible du fait que les murs et plafonds étaient en plaques de bois de sapin et, à un endroit de la chambre à coucher, en terre glaise. Les matériaux choisis présentent par ailleurs l'avantage d'être également judicieux sur le plan écologique, ce qui était aussi important pour les maîtres d'ouvrage. Après six ans dans sa maison familiale, Monsieur Kaufmann dresse un bilan positif. Toutefois, sur un point, il procéderait aujourd'hui de manière différente : il déplacerait dans le séjour la commande de la ventilation de confort, qui se trouve à la cave. En effet, précisément pendant la saison chaude, l'aération pourrait contribuer pendant la journée à un apport d'air frais dans les pièces refroidies et ombragées.

Informations additionnelles

Adrian Moser, Hans Mosimann, infomaison Imprimer l'article