Architecture : Un cube rouge à Thoune

Dans le quartier Seefeld de Thoune, une maison individuelle Minergie-P-Eco a vu le jour, dont l'intérêt n'est pas seulement l'aspect extérieur.

Dans le quartier Seefeld de Thoune, une maison individuelle Minergie-P-Eco a vu le jour, dont l'intérêt n'est pas seulement l'aspect extérieur.
Dans le quartier Seefeld de Thoune, une maison individuelle Minergie-P-Eco a vu le jour, dont l'intérêt n'est pas seulement l'aspect extérieur.

(mei) Le quartier Seefeld de Thoune se caractérise par de vénérables bâtisses aux couleurs sobres – ici, depuis des générations, les habitations se veulent discrètes et bien entretenues. Toutefois, une maison contraste avec la grisaille hivernale : par sa couleur rouge vif et sa forme cubique, elle symbolise un langage architectural contemporain.

Un extérieur tape-à-l'œil

Depuis la terrasse au deuxième étage, la famille profite d'un beau point de vue sur les sommets imposants de l'Oberland bernois.
Depuis la terrasse au deuxième étage, la famille profite d'un beau point de vue sur les sommets imposants de l'Oberland bernois.

Les maîtres d'ouvrage, Gabriela Tejada et Thomas Benz, ont choisi cette forme cubique pour des raisons d'esthétique. Compte tenu des directives de construction, le dernier étage ne pouvait pas avoir la même forme cubique que les autres sous-jacents et a dû être décalé des deux côtés vers l'intérieur, d'où l'existence de deux terrasses. Comme les maîtres d'ouvrage ne voulaient pas de patine sur bois, ils ont finalement choisi pour la façade une lasure à bois rouge.

Un concept énergétique et écologique moderne

Dans toute la maison, le sol est en chêne huilé. Au plafond, on a utilisé du bois d'épicéa et les murs intérieurs sont en plaques de plâtre peint.
Dans toute la maison, le sol est en chêne huilé. Au plafond, on a utilisé du bois d'épicéa et les murs intérieurs sont en plaques de plâtre peint.

Sur le plan de la construction également, le bâtiment est résolument moderne : il s'agit d'une maison individuelle à montants de bois comportant des panneaux de mur préfabriqués et un coffrage en épicéa, construite selon des critères d'efficience énergétique et écologiques élevés, ce qui lui a valu le label Minergie-P-Eco. Il n'a jamais été question de se contenter d'un mode de construction qui remplisse seulement les exigences légales minimales : les maîtres d'ouvrage, les architectes Franziska et Ralph Schmidt, et l'entreprise de menuiserie thounoise Impuls Holzbau – qui a planifié et réalisé la construction en bois, mais aussi assumé la conduite du chantier – étaient tous d'avis, dès le commencement, de construire de manière aussi optimale que possible sur le plan de l'énergie et de l'écologie.

Le chauffage et la production d'eau chaude sont assurés par une pompe à chaleur eau glycolée / eau et devront encore être complétés par un poêle suédois pour faire l'appoint les quelques journées vraiment froides de l'année, estime Thomas Benz : « Le poêle était certes déjà calculé dès le début dans le concept de chauffage, mais on voulait attendre le premier hiver pour voir si on pouvait se passer d'une source de chaleur supplémentaire. Au cours des journées et des nuits vraiment très froides, nous avons constaté que le chauffage par pompe à chaleur, en raison de ses dimensions, se heurtait à ses limites. S'il ne faisait pas vraiment froid dans la maison, on ne pouvait pas non plus dire que l'on s'y sentait bien au chaud. »

Un intérieur tout aussi individuel

La cuisine a été construite sur mesure en bois d'épicéa, avec un parement de linoléum, par l'entreprise de menuiserie thounoise Impul Holzbau.
La cuisine a été construite sur mesure en bois d'épicéa, avec un parement de linoléum, par l'entreprise de menuiserie thounoise Impul Holzbau.

L'aménagement intérieur de la maison tout aussi individuel, se compose en grande partie de bois. La cuisine par exemple a été dessinée par Franziska Schmidt et réalisée sur mesure par l'entreprise de menuiserie Holzimpuls en bois d'épicéa avec un parement de linoléum. Les plans de travail sont en pierre naturelle. Pour les sols et les plafonds, on a utilisé à l'intérieur du chêne huilé et de l'épicéa lasuré.

Une oeuvre de l'artiste textile mexicaine Carmen Tejada, la mère de la maîtresse d'ouvrage, est suspendue au mur du séjour.
Une oeuvre de l'artiste textile mexicaine Carmen Tejada, la mère de la maîtresse d'ouvrage, est suspendue au mur du séjour.

Le coin salle à manger et la cuisine se trouvent au rez-de-chaussée. En raison de la topographie du terrain, le salon est situé un peu plus bas et offre un beau panorama sur le grand jardin dans lequel se trouve aussi une cabane perchée dans un arbre. Une œuvre de l'artiste textile mexicaine Carmen Tejada, la mère de la maîtresse d'ouvrage, décore le mur. Cette partie du bâtiment ne repose pas sur une cave.

Un escalier sur mesure.
Un escalier sur mesure.

L'escalier qui relie les trois étages devait être léger et arqué. Pour répondre à ce souhait, ce modèle a été spécialement fabriqué sur mesure – un autre exemple de l'amour du détail que l'on retrouve partout dans cette maison. Les barreaux et un insert en verre assurent la protection nécessaire, tout en laissant passer beaucoup de lumière, jusqu'en bas.

infomaison Imprimer l'article