Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Construction de maison : Qui répond de la sécurité de chantier ?

En matière de sécurité, les maîtres d'ouvrage, planificateurs, entrepreneurs et ouvriers sont confrontés aux mêmes obligations. Qui est responsable en cas d'accident sur un chantier ?

En matière de sécurité sur les chantiers, les maîtres d'ouvrage, planificateurs, entrepreneurs et ouvriers sont confrontés aux mêmes obligations.
En matière de sécurité sur les chantiers, les maîtres d'ouvrage, planificateurs, entrepreneurs et ouvriers sont confrontés aux mêmes obligations.

(stö) En Suisse, un ouvrier sur cinq subit chaque année un accident. Certes, au cours des dix dernières années, le nombre d'accidents dans le secteur principal de la construction a baissé de 25 % par rapport au nombre de salariés, toutefois le taux d'accidents sur les chantiers reste nettement supérieur à celui relevé dans d'autres métiers.

La sécurité concerne tout le monde 

Tous les intéressés sont concernés par les mesures de sécurité sur les chantiers : les entreprises de construction et leurs employés, mais aussi les maîtres d'ouvrage et les planificateurs sont tenus responsables. Les travaux de construction doivent être planifiés de sorte que le facteur de risque soit toujours aussi faible que possible. Cela concerne par exemple la pose d'échafaudages, de balustrades ou de plaques de recouvrement en cas d'ouvertures au sol, etc.

Les objets entreposés sont également fréquemment la cause de chutes. Une organisation irréprochable du chantier contribue ainsi de façon significative à la réduction du nombre d'accidents. Par ailleurs, le thème de la sécurité n'est pas clos au moment de la remise des clés, puisqu'elle doit aussi être assurée dans le cadre des futurs travaux de maintenance et de nettoyage. En outre, les chantiers doivent être protégés conte tout accès illicite de l'extérieur.

Comportement adéquat et équipement approprié

Sans aucun doute, la prévention contre les accidents repose en premier lieu sur le comportement adéquat et l'équipement approprié des ouvriers. Une tenue conforme, comme le port du casque, de chaussures renforcées, de gants ou – suivant le travail – de vêtements réfléchissants, doit couler de source sur chaque chantier. Un comportement adéquat, c'est avant tout ne pas prendre de risques inutiles et toujours prioriser les aspects liés à la sécurité, malgré la pression des délais et de la concurrence.

De nombreuses entreprises de construction ont d'ores et déjà reconnu qu'une culture de la sécurité bien ancrée ne représente pas un obstacle, mais un avantage concurrentiel, puisque des frais d'accidents moindres allègent les factures. Les collaborateurs sont donc formés et encouragés en conséquence.

Les mesures de sécurité doivent être intégrées au contrat d'entreprise

Il existe toute une panoplie de prescriptions légales et règles reconnues en matière de construction, condensées dans des normes devant être mises en œuvre et appliquées par l'entrepreneur et la direction de chantier. Notamment l'ordonnance fédérale sur les travaux de construction et les directives de la Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail CFST sont tout particulièrement à prendre en considération.

En première ligne apparaît le devoir de l'entrepreneur, en tant qu'employeur, de respecter les prescriptions et de garantir la sécurité de ses employés. La direction de chantier doit surveiller les travaux et notamment la mise en œuvre des prescriptions de sécurité. L'étendue de ce devoir dépend des droits et compétences, notamment relevant du droit d'émettre des directives, lui étant conféré par le contrat passé avec le maître d'ouvrage. En principe, on estime que la direction de chantier devrait constater ce qu'un spécialiste est supposé remarquer de manière générale, dans le cadre de sa fonction globale de surveillant.

L'art. 104 de la norme SIA 118 définit les devoirs communs de l'entrepreneur et de la direction de chantier, relatifs à l'obligation de veiller à la sécurité de tous les artisans participant à la construction. Le cercle des personnes va donc au-delà des propres employés de l'entrepreneur et du planificateur. Font également partie des artisans participant à la construction le maître d'ouvrage et ses auxiliaires qui effectuent des travaux sur le chantier.

Assurer les visiteurs du chantier

Tandis que les ouvriers sont assurés par les assurances accidents, la question de la responsabilité peut survenir en cas d'accident impliquant des visiteurs du chantier. Selon l'art. 107 de la norme SIA 118 (Conditions générales pour l'exécution des travaux de construction) le maître d'ouvrage et l'entrepreneur conviennent ensemble quelle assurance responsabilité civile couvre les conséquences d'accidents de visiteurs et qui est responsable de la conduite de visiteurs dans les cas particuliers.

Cela peut être l'assurance responsabilité civile du maître d'ouvrage ou la responsabilité civile professionnelle de l'entrepreneur. Les assureurs proposent aussi une assurance spéciale pour les visiteurs, laquelle couvre la responsabilité en cas d'accidents. Si le maître d'ouvrage et l'entrepreneur ne conviennent rien en termes d'assurance des visiteurs, l'entrepreneur, en raison du principe général de sollicitude lui incombant, est tenu responsable en cas d'accidents de visiteurs.

Sur les chantiers, les maîtres d'ouvrage et visiteurs sont aussi exposés à un risque d'accident élevé. Il est donc fortement recommandé de porter au moins un casque de sécurité et des chaussures adéquates.

Assurance responsabilité civile du maître d'ouvrage

13_rundumschutz_bauherrenhaftpflicht_mittel

L'assurance responsabilité civile du maître d'ouvrage englobe la réparation de préjudices corporels et de dommages matériels causés à des tiers.

En savoir plus

Informations additionnelles

ImagePoint Imprimer l'article