Conseils pour la visite de maison

Envisagez-vous d'acheter une maison ? Une bonne idée – si vous vous faites accompagner par un expert indépendant ou si vous êtes attentif à quelques points capitaux, lors de votre visite.

08_kauf_verkauf_hausbesichtigung_quer
Les maisons anciennes sont prisées, car elles sont plus avantageuses que les nouvelles constructions comparables et parce qu'elles ont souvent plus de charme.

(rh) Des immeubles à revendre ou les maisons anciennes sont prisés. D'une part, parce qu'ils sont plus avantageux que les nouvelles constructions comparables et d'autre part, parce qu'ils ont souvent plus de charme. Par ailleurs, de nombreux acheteurs ne veulent pas construire et devoir se démener avec les architectes, ouvriers du bâtiment ou artisans. Cependant, si vous vous intéressez à une ancienne bâtisse, il faut vous attendre à un peu de travail, si vous ne voulez pas acheter les yeux fermés. Et une chose doit être claire : peu importe l'exactitude avec laquelle vous examinez la maison, vous ne serez jamais immunés contre des vices. Exactement comme pour les nouvelles constructions. Toutefois, en ce qui les concerne, vous bénéficiez d'un délai de garantie.

Prémunissez votre habitation judicieusement

infobox_produktewerbung_gvb_terra_haende_mittel

Quiconque place toute sa fortune dans une maison devrait soigneusement prémunir ces investissements par une assurance contre des séismes.

En savoir plus

Un bon conseil n'est pas onéreux, mais précieux

Quiconque n'est pas un spécialiste de la construction devrait demander conseil et faire examiner en détail la maison de ses rêves par un expert indépendant. Celui-ci contrôle la substance du bâtiment, de la cave au grenier et juge si le prix d'achat est correct et justifié. Les points névralgiques sont les parois intérieures et extérieures, les fenêtres et les portes, le toit, toutes les installations électriques, les raccordements, les canalisations d'eau et des eaux ménagères, le chauffage, l'installation de chauffage de l'eau et la domotique, ainsi que la salle de bains et la cuisine. Ici, les vices restés cachés, que l'on doit réparer après l'achat, peuvent vite coûter une coquette somme.

Les frais encourus seront payants dans tous les cas

Une brève visite consiste en un contrôle visuel et non en une analyse détaillée de la substance et de l'état. L'expert, grâce à ses connaissances spécifiques, découvrira les vices et reconnaîtra les points qui doivent être clarifiés plus en détail. Les frais y relatifs seront payants dans tous les cas, cardes immeubles à revendre et des constructions anciennes sont en règle générale vendues « en l'état » et les éventuels droits à la garantie sont réfutés dans la mesure autorisée par la loi. Les propriétaires de maisons ou courtiers qui n'ont rien à cacher n'auront sans doute aucun problème à vous laisser voir la maison une seconde fois en compagnie d'un expert.

Ce à quoi vous devez absolument prêter attention

Peut-être n'avez-vous plus le temps de procéder à une seconde visite, vue que le vendeur a suffisamment d'acheteurs potentiels et qu'il souhaite réaliser l'affaire le plus vite possible. Dans ce cas, vous serez de gré ou de force, contraint d'examiner la maison en détail sans expert à vos côtés. Réfléchissez, avant le moment de la visite, à ce qui est important à vos yeux et à ce qui ne l'est pas.
Notre check-list à télécharger vous donne un aperçu de ce que vous devriez prendre en considération lors de la visite de maison.

Ne vous laissez pas stresser

Traitez la liste de contrôle point par point. Prêtez attention aux détails, comme par exemple un mur de cave récemment repeint ou des cartons entassés jusqu'au plafond – est-ce que de la moisissure pourrait être dissimulée derrière ? Demandez au propriétaire les justificatifs pour les mesures d'entretien et d'assainissement et demandez-lui l'autorisation de consulter ses décomptes de chauffage. Vous pourrez ainsi estimer la qualité d'isolation de la maison. Demandez aussi au propriétaire le motif de la vente. S'il déménage pour des raisons professionnelles, vous pouvez partir du principe que la maison a été bien entretenue jusque-là.

Consignez les vices dans le contrat de vente

Consacrez assez de temps pour la visite. Et si vous avez une bonne impression ensuite, donnez votre accord et clarifiez le financement avec votre banque. Consignez dans le contrat de vente les vices que vous avez constatés et qui est responsable de les réparer, respectivement d'assumer les frais en découlant. Une chose encore : le contrat de vente n'est valable qu'à partir du moment où vous et le vendeur y apposez votre signature auprès d'un notaire. Vous ne pourrez vous en départir que si vous êtes en mesure de prouver au vendeur qu'il vous a perfidement trompé, qu'il a caché sciemment des vices ou qu'il vous a intentionnellement menti.

Informations additionnelles

ImagePoint Imprimer l'article