Comment vendre votre maison de vacances

Il est plus rapide et plus simple d'acheter que de vendre. À quoi faut-il prêter attention lorsque vous souhaitez ou devez vendre votre bien immobilier ?

En général, il est assez difficile de vendre une maison de vacances.
En général, il est assez difficile de vendre une maison de vacances.

(rh) Vendre une maison de vacances ou un appartement de vacances n'est pas pareil que vendre une maison ou un appartement. En général, c'est plus difficile. D'une part, parce que vous connaissez probablement moins bien le marché au Tessin, dans les Grisons ou dans le Valais que celui de votre lieu de domicile ; d'autre part, parce que vous êtes moins souvent sur place, ce qui ne vous permet pas de montrer votre maison ou votre appartement du jour au lendemain à des prospects spontanés. C'est la raison pour laquelle vous avez davantage intérêt à confier la vente d'un tel objet immobilier à un courtier – c'est plus simple, plus pratique et plus prometteur que de rechercher soi-même des acheteurs.

Dossier de vente professionnel

Si vous essayez vous-même de trouver des acheteurs, vous aurez besoin d'un dossier de vente professionnel. Ce dossier comprend

  • les conditions de vente,
  • un plan de situation,
  • le plan des zones,
  • le plan au sol,
  • les plans de construction,
  • des photos à jour et
  • une description détaillée du bien immobilier et des alentours.

Faire évaluer la valeur de votre bien immobilier

Ce qui est important et décisif pour presque tous les acheteurs potentiels, c'est le prix. Le mieux est de faire estimer et évaluer la maison ou l'appartement en question par un expert neutre, ce qui vous épargnera des discussions inutiles sur la valeur du bien immobilier. Si vous et vos acheteurs potentiels vous contentez d'une estimation grossière, vous trouverez par exemple sur Internet des cartes et calculateurs de prix. Vous pourrez également commander une évaluation en ligne (pour fr. 290.-).

Annonces dans le journal et sur Internet

Traditionnellement, on recherche un acheteur dans le journal ou en ligne. Si on passe une annonce dans un journal, le mieux est de combiner un quotidien suprarégional (là où vos clients potentiels habitent) avec un journal du lieu de vacances en question (là où vos clients potentiels souhaitent habiter). Comme les gens sont de plus en plus nombreux à chercher une maison ou un appartement de vacances sur Internet, il est conseillé également de passer une annonce dans un portail immobilier. Vous pouvez aussi, bien entendu, publier en ligne toutes les photos, les documents et les plans que vous avez utilisés pour la documentation.

Pas de contrat sans confirmation de financement

Avant même que vous ne songiez à conclure avec quelqu'un un contrat d'achat, vérifiez d'abord si l'acheteur potentiel est solvable. Lui – ou mieux encore sa banque – doit déposer chez le notaire une confirmation de financement à votre attention. Une fois en possession de ce document, vous pouvez faire rédiger le contrat par le notaire. En voici les principaux éléments :

  • modalités de paiement
  • échéances de paiement
  • acompte et garantie de l'acompte
  • règlement du solde
  • répartition des frais de notaire
  • répartition de la taxe sur le doit de mutation, le cas échéant
  • charges foncières et servitudes

À l'étranger, les conseils d'un expert sont encore plus précieux

Tous ces conseils sont valables pour la vente d'une maison ou d'un appartement en Suisse. Si vous vendez un bien immobilier à l'étranger, procédez pareillement. Mais sans courtier ou avocat, il sera encore plus difficile de vendre votre bien immobilier que chez nous. En effet, on n'y connaît moins bien le marché et on est encore plus rarement sur place qu'en Suisse. Par ailleurs, le marché, ses protagonistes et ses règles varient d'un pays à l'autre. Engagez un courtier ou faites vous conseiller par un avocat.

Pour terminer, encore trois conseils :

  1. Si vous avez financé le bien immobilier entièrement ou en partie avec de l'argent provenant de votre caisse de pension, vous devrez reverser ce capital à votre institution de prévoyance après la vente.
  2. Si la maison ou l'appartement met du temps à se vendre : vous devez payer des impôts sur la propre valeur locative, même si votre bien immobilier est vacant et que vous ne l'habitez pas.
  3. Si la maison ou l'appartement met du temps à se vendre et que vous louez votre bien immobilier jusqu'à la vente, vous devrez déclarer vos revenus locatifs en tant que revenu. Par contre, vous pourrez réduire la propre valeur locative.
Informations additionnelles

Imprimer l'article