Financement du logement en propriété : ce que vous devez savoir

Les gens souhaitant posséder au lieu de louer une maison ou un appartement sont toujours plus nombreux. À quoi vous devez faire attention lors du financement – et comment réaliser votre rêve pas à pas ?

00_finanzierung_2_quer

(rh) L'intérêt pour la propriété du logement n'a jamais été aussi vif. D'une part, parce que beaucoup rêvent depuis longtemps de leur propriété, d'autre part, parce que les hypothèques sont très avantageuses depuis des années. Celui qui peut se permettre un logement en propriété obtient un plus haut standing d'habitation pour le même prix – ou paie beaucoup moins que les locataires pour le même standing d'habitation.

Acheter une propriété immobilière

Il existe diverses options pour le financement. La plupart des propriétaires souscrivent leur hypothèque auprès d'une banque. Les assurances ou les caisses de pension sont aussi des partenaires de financement envisageables. Indépendamment de la source du financement, quelques règles et principes s'appliquent pour tout le monde :

  • les banques financent au maximum 80 % du prix d'achat. En règle générale 66 ou 67 % comme hypothèque en 1er rang et le reste comme hypothèque en 2e rang, qui doit être amortie.
  • Le débiteur hypothécaire doit apporter au moins 20 % de fonds propres, par exemple
  • avoirs d'épargne,
  • titres et obligations de caisse,
  • emprunt à des parents ou amis,
  • avances sur héritage ou
  • fonds de la caisse de pension (2e pilier) ou de la prévoyance liée (pilier 3a).
  • Les banques s'assurent qu'un débiteur hypothécaire puisse se permettre le financement. Les intérêts et charges ne devraient pas dépasser 35 % du revenu brut.
  • Les banques ne tiennent compte pour la viabilité, ni de revenus exceptionnels, ni de revenus irréguliers, comme les bonus ou les primes. Selon la situation, elles ne tiennent pas compte non plus du revenu de l'épouse.

Prémunissez vos investissements judicieusement

infobox_produktewerbung_gvb_terra_haende_mittel

Des dommages causés par des séismes ne sont pas assurés. Informez-vous ici comment il convient de prémunir votre habitation contre les incidences de séismes.

En savoir plus

Trois grandes étapes pour atteindre l'objectif

Une fois que vous avez trouvé la maison ou l'appartement de vos rêves, il y a trois étapes à franchir pour acquérir votre propriété :

1. Établissez un budget et calculez quelle somme vous pouvez (et voulez) dépenser pour le prix d'achat et les frais courants de votre nouveau logement.

2. Cherchez un objet qui convient à votre budget. Ne signez rien sans engagement de prêt. Parlez d'abord à votre banque. Pour la demande de crédit, il vous faut les documents suivants :

  • déclaration d'impôts actuelle
  • certificat de salaire
  • renseignements de l'office des poursuites
  • indications sur l'objet avec plans et, le cas échéant, documentation de vente
  • extrait du registre foncier, projet de contrat d'achat et estimation de l'assurance immobilière cantonale le cas échéant

Si la banque approuve votre demande, vous pouvez signer une réservation et, si cela a été convenu, verser un acompte.

3. Vous avez en poche l'engagement de prêt. Vous pouvez maintenant vous procurer des offres concurrentes et comparer les modèles hypothécaires. Pensez à long terme et n'acceptez pas la première offre venue. Maintenant c'est aussi le bon moment pour faire examiner le contrat d'achat par un gestionnaire en immobilier ou un avocat avant de le signer. Ensuite, il ne manque plus que l'inscription au registre foncier – et vous aurez réalisé votre rêve d'habitation.

Construire un logement en propriété

Si vous construisez vous-même au lieu d'acheter, vous financez la construction par un crédit à la construction. Votre banque ouvre un compte construction avec une limite de crédit jusqu'à la conclusion des travaux de construction. Ensuite, le crédit à la construction est consolidé, c'est-à-dire converti en hypothèques. C'est pourquoi les mêmes directives en matière de nantissement et de capacité financière que pour les hypothèques s'appliquent aux crédits à la construction. La banque paie toutes les factures d'architecte, d'entrepreneurs et d'artisans dans le cadre de la limite de crédit, vous gardez une vue d'ensemble des factures et ne versez que les intérêts sur le solde théorique du compte construction. Vous pouvez également financer au moyen d'un crédit à la construction des transformations ou rénovations d'une certaine importance. 

Informations additionnelles

infomaison Imprimer l'article