Protection des données

Les cookies nous aident à mieux adapter notre site web à vos intérêts et à vos besoins. En utilisant ce site web, vous consentez à l'utilisation de cookies et à notre directive sur la protection des données.

Financement d'habitation vous appartenant : c'est ainsi que vous obtiendrez (davantage) de fonds propres

Si vous voulez acheter une maison ou un appartement, vous avez besoin de fonds propres. La plupart des gens pensent d'abord au compte d'épargne. Mais il existe des alternatives. Nous vous expliquons quelles sont vos possibilités d'obtenir des fonds propres.

Financement d'habitation
La plupart des gens financent leur rêve d'avoir leur propre logement de façon traditionnelle, c'est-à-dire par des fonds propres (argent sur leur compte d'épargne) et des capitaux empruntés (hypothèque de leur banque).

(rh) Si vous achetez une habitation, vous devez prendre en compte deux facteurs importants : le nantissement et la soutenabilité.  

  • Les banques prêtent habituellement jusqu'à 80 % du prix d'achat, moyennant un nantissement. Cela signifie que vous devez apporter au moins 20 pour cent de fonds propres.

  • Les banques exigent que les frais d'habitat ne dépassent pas un tiers de votre revenu brut.

Plus vous apportez de fonds propres, plus vos frais d'habitat seront bas. Si vous avez peu d'argent sur le compte d'épargne, il existe d'autres moyens d'augmenter la part de fonds propres.

Vendre ou nantir des titres

Vous pouvez par exemple vendre ou nantir des actions, des obligations, des fonds de placement et d'autres titres. Il est parfois difficile de vendre, parce que le moment est défavorable et que vous réalisez des pertes ou passez à côté de gains (potentiels). Si vous ne voulez pas vendre, vous pouvez nantir vos titres comme sécurité, pour ce qu'on appelle le crédit lombard. Toutefois, les banques nantissent des dépôts de titres à raison de 50 pour cent au maximum, souvent moins. Par ailleurs, un crédit lombard coûte au moins autant qu'une hypothèque (de premier rang).

Prémunissez votre investissement judicieusement

infobox_produktewerbung_gvb_terra_haende_mittel

Quiconque place toute sa fortune dans une maison devrait soigneusement prémunir ces investissements par une assurance contre des séismes.

En savoir plus

Retrait anticipé ou nantissement du 2e pilier et du 3e pilier

Depuis 1995, vous pouvez financer un logement en propriété à usage propre avec des avoirs des 2e et 3e piliers. Un retrait anticipé de capital du 2e pilier représente certains inconvénients. Le principal étant la réduction des prestations de votre caisse. En outre, vous devez déclarer le capital à l'administration fiscale et pouvez déduire moins d'inté-rêts débiteurs dans votre déclaration d'impôts, puisque vous apportez davantage de fonds propres. Si vous nantissez votre capital, les prestations ne sont pas réduites et vous déclarez moins de revenu aux impôts, en raison des intérêts débiteurs plus élevés. En revanche, la charge des intérêts est plus forte, parce que vous pouvez en fait grever votre logement en propriété jusqu'à 95 pour cent. Vous pouvez aussi retirer ou nantir votre pilier 3a.

Avance sur l'héritage ou donation

Si vos parents ont mis de l'argent de côté, une avance sur l'héritage ou une donation représentent une variante judicieuse. Mais vos parents et vous-même devez tenir compte d'un certain nombre de points. L'avance d'héritage et la donation doivent être compensées, sauf convention écrite contraire – le montant sera imputé au partage suc-cessoral ultérieur. Et les parts obligatoires des autres héritiers ne doivent pas être lésées. Dans les cantons d'Appenzell-Rhodes-Intérieures, de Neuchâtel et Vaud, une donation ou une avance sur l'héritage sont imposables ; dans le canton de Lucerne, ce sont les communes qui décident. Tous les autres cantons renoncent à un impôt sur la succession ou la donation pour les descendants directs.

Prêts privés au sein de la famille ou entre amis

Les prêts d'amis ou de parents sont souvent accordés à des intérêts bas ou voire sans intérêts. Si vous payez des intérêts, vous pouvez les déduire de votre revenu dans votre déclaration d'impôts. Les prêts privés ont un inconvénient : si vous êtes en retard dans le paiement des intérêts ou le remboursement, cela nuit à la relation. Réglez contrac-tuellement la durée, le taux d'intérêt et l'échéance. Si vous voulez mieux sécuriser le prêteur, faites inscrire le prêt comme gage immobilier au registre foncier. Mais cela n'est rentable que pour des sommes d'une certaine importance, parce que le coût de la rédaction d'une reconnaissance de dette n'est pas négligeable. 

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article