Financement des logements en propriété : crédit à la construction ou hypothèque ?

Vous pouvez financer votre logement en propriété à l'aide d'un crédit à la construction ou d'une hypothèque. Qu'est-ce qui distingue le crédit à la construction de l'hypothèque ? Et quand une forme de crédit est-elle plus judicieuse que l'autre ?

Celui qui souhaite construire, acheter ou rénover une maison ou un appartement a besoin en général non seulement de fonds propres, mais aussi de capitaux étrangers.
Celui qui souhaite construire, acheter ou rénover une maison ou un appartement a besoin en général non seulement de fonds propres, mais aussi de capitaux étrangers.

(rh) Celui qui souhaite construire, acheter ou rénover une maison ou un appartement a besoin en général non seulement de fonds propres, mais aussi de capitaux étrangers. Si vous achetez un bien immobilier existant, vous financez l'achat à l'aide d'une hypothèque. Si vous construisez ou rénovez, vous financez les coûts par un crédit à la construction.

L'hypothèque

En Suisse, vous avez le choix entre l'hypothèque fixe, l'hypothèque variable et l'hypothèque du marché monétaire. La plus répandue est l'hypothèque fixe, prévoyant une durée fixe et un taux d'intérêt fixe. Indépendamment du modèle, les banques vérifient la solvabilité et grèvent la maison ou l'appartement uniquement jusqu'à 80 pour cent de sa valeur vénale. Jusqu'à 65 pour cent sous forme d'hypothèque de 1er rang et le reste comme hypothèque de 2e rang, qu'il faudra amortir. Vous devez donc au moins apporter 20 pour cent de fonds propres et gagner suffisamment. Les intérêts, l'amortissement, l'entretien ainsi que les charges ne doivent pas dépasser plus d'un tiers de votre revenu brut. 

Le crédit à la construction

Le crédit à la construction est un crédit de compte courant (factures en cours), lequel est fixé comme limite sur votre compte construction. Après l'ouverture, vous versez vos fonds propres (voir « L'hypothèque ») sur le compte construction. Toutes les factures de l'architecte et des artisans sont payées au fur et à mesure à partir de votre compte construction. Dès que votre capital personnel est épuisé, vous sollicitez le crédit à la construction. Avec l'avancée des travaux, la somme du crédit et les frais d'intérêts augmentent. Le taux d'intérêt du crédit à la construction correspond généralement au taux de l'hypothèque variable de 1er rang. De nombreuses banques mandatent une commission de crédit à la construction, laquelle vérifie toutes les factures et examine si l'argent est bien utilisé pour votre projet. Dès que la construction ou la rénovation est achevée, le crédit à la construction est transformé en hypothèque.

Les différences

Les hypothèques et crédits à la construction vous permettent de financer votre logement en propriété. Mais il existe d'importantes différences entre ces formes de crédit :

  • Avec une hypothèque vous financez l'achat d'une propriété existante, avec un crédit à la construction un projet de construction ou de transformation.

  • Une hypothèque vous permet de disposer librement de la totalité de la somme du crédit. Vous pouvez faire ce que vous voulez de cet argent, sans devoir vous justifier vis-à-vis de la banque.

  • Un crédit à la construction affecte la limite du crédit à un projet. La banque paie uniquement les factures concernant votre projet de construction ou de transformation, et refuse tout autre paiement. 

Le financement de la construction

De nos jours, on combine toujours plus fréquemment les hypothèques et crédits à la construction ou le crédit à la construction est remplacé par une hypothèque à l'issue des travaux. Trois exemples :

  • Lorsqu'une entreprise générale réalise votre projet, elle exige le prix d'achat en plusieurs tranches, en fonction de l'avancée des travaux. Vous pouvez payer les factures à l'aide de votre compte construction ou de votre hypothèque. C'est une solution judicieuse lorsque vous pensez que les taux vont augmenter avant la fin du projet.

  • Si vous réalisez vous-même votre projet de construction, vous pouvez payer les factures modestes à l'aide de votre compte construction et les plus importantes avec votre hypothèque. Ou vous transformez votre crédit à la construction en hypothèque par étapes (avant la fin du projet). Cela vous permet aussi de vous prémunir contre la hausse des intérêts.

  • Si vous pensez que les taux hypothécaires vont prochainement augmenter, souscrivez votre hypothèque et versez l'argent sur votre compte construction. Le compte construction est tenu sur la base de l'avoir (sans intérêts débiteurs), par contre vous payez tout de suite les intérêts de l'hypothèque, même si vous n'avez besoin du capital qu'ultérieurement.
Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article