Protection des données

Les cookies nous aident à mieux adapter notre site web à vos intérêts et à vos besoins. En utilisant ce site web, vous consentez à l'utilisation de cookies et à notre directive sur la protection des données.

Acheter ou louer : quel est le meilleur choix pour moi ?

En Suisse, le taux de logements en propriété a augmenté ces dernières années. Surtout parce que l'achat est en général meilleur marché que la location. Cependant, il existe également d'autres arguments pour – ou contre.

Louer ou d'acheter
L'achat est en général meilleur marché que la location. Cependant, il existe également d'autres arguments pour – ou contre.

(rh) Les Suissesses et Suisses sont toujours plus nombreux à acheter un logement en propriété. En effet, grâce aux taux hypothécaires bas et malgré la hausse des prix de l'immobilier, l'achat est souvent moins onéreux que la location. Dans une étude du Credit Suisse, parue au printemps 2019, la banque a comparé les loyers et les prix de vente d'appartements de 4,5 pièces équivalents, proposés à l'achat et à la location. Le bilan de la comparaison du coût de revient global (coût des intérêts, frais accessoires, entretien, etc.) : l'achat est 18 % meilleur marché que la location. La tendance ne se renversera pas dans un avenir proche, mais la différence devrait diminuer. En effet, les experts en immobilier tablent sur une stagnation des prix de la propriété par étage et une certaine pression sur les loyers.

Nantissement et viabilité

Le taux de logements en propriété a progressé ces 20 dernières années, passant de 30 à 40 %. Si vous aussi, vous songez à acquérir un appartement ou une maison, vous devez réfléchir au nantissement et à la viabilité :

  • Il vous faut au moins 20 % du prix d'achat en fonds propres, car les banques financent en général les logements en propriété uniquement jusqu'à 80 %. Pour un appartement en propriété par étage qui coûte 1 million de francs, des fonds propres à hauteur de 200 000 francs vous sont donc nécessaires.

  • Les frais de logement (5 % du taux hypothécaire calculé, 1 % du prix d'achat pour l'entretien et les frais accessoires) ne devraient pas excéder un tiers de votre revenu brut. Autrement dit, pour un appartement en propriété par étage qui coûte 1 million de francs, grevé à 80 %, vous devez gagner 150 000 francs par année.

Prémunissez votre investissement judicieusement

infobox_produktewerbung_gvb_terra_haende_mittel

Quiconque place toute sa fortune dans une maison devrait soigneusement prémunir ces investissements par une assurance contre des séismes.

En savoir plus

Conserver une vue d'ensemble de l'évolution des taux d'intérêt

Souvent, les acheteuses et acheteurs potentiels ne tiennent compte que du taux hypothécaire comme base de décision isolée déterminante. L'évolution des taux et d'autres risques tels que l'invalidité, la perte d'emploi, le divorce ou le décès sont souvent ignorés ou sous-estimés. Pourtant, ce sont précisément ces risques qui revêtent une importance décisive pendant la durée de la possession. Avant d'acheter un logement en propriété, il vaut donc la peine de consulter votre conseiller bancaire, afin d'analyser vos possibilités financières et planifier votre avenir. Dans le cadre de la recherche du bien, un conseil avisé vaut aussi de l'or. Il est en principe recommandé de porter son choix sur un objet jouissant d'une bonne situation : en effet, ceux-ci connaissent une moins forte dépréciation, même pendant les périodes économiquement difficiles. Dans le canton de Berne, en font partie notamment les communes sur la rive ensoleillée du lac de Thoune ou la banlieue bernoise, comme Spiegel et Muri. D'autres facteurs de qualitécomme la vue et l'ensoleillement, un accès facile aux transports publics, ainsi que la proximité des écoles et des grands axes routiers sont importants également.

Avantages et inconvénients de la propriété du logement

Acheter est en général meilleur marché que louer, à condition de disposer de fonds propres suffisants et de bien gagner sa vie. Toutefois, d'autres arguments parlent en faveur – ou en défaveur – de la propriété du logement.

Les trois avantages principaux de la propriété du logement

  1. Contrairement aux autres placements, comme les actions ou les obligations, les biens immobiliers sont utiles. Vous pouvez vivre dans votre appartement ou votre maison.

  2. Les biens immobiliers constituent une prévoyance vieillesse judicieuse, à condition d'avoir remboursé votre hypothèque avant d'atteindre l'âge de la retraite.

  3. S'ils jouissent d'une bonne situation dans une région prisée, comme Zurich ou Berne, vous pouvez tabler sur un accroissement de leur valeur à l'avenir également.

Les trois inconvénients principaux de la propriété du logement

  1. Si vous devez déménager, par exemple si vous changez d'emploi, vous êtes moins flexible avec un logement en propriété par étage qu'un appartement locatif.

  2. Si vous avez rapidement besoin d'argent, en général, la vente d'un appartement prend des mois. Les actions ou obligations sont, elles, vendues en quelques secondes.

  3. En qualité de propriétaire, vous devez vous occuper des rénovations et assainissements, et en assumer les coûts. Lorsque vous louez, ces aspects ne vous concernent pas.

Outre les réflexions purement financières, un autre point important est décisif dans le cadre de la question « Acheter ou louer ? ». Avec un appartement locatif, vous restez plus flexible et plus mobile. Par exemple, si vous changez d’emploi et devez déménager. Si en revanche, vous êtes plutôt sédentaire, vous avez tout intérêt à réfléchir sérieusement à acquérir un logement en propriété.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article