Remplir la déclaration d'impôt

Bien qu'on n'y prenne guère plaisir, personne n'échappe au devoir de remplir sa déclaration d'impôt. Nous vous dévoilons les astuces essentielles sur la manière de compléter votre formule de déclaration plus simplement et plus rapidement, en économisant par ailleurs quelques francs.

12_steuern_steuererklärung_ausfuellen_quer_neu
Comme chaque année, l'heure de la déclaration d'impôt a sonné !

(rh) Une préparation est un élément vital. Cette locution s'applique particulièrement pour remplir la déclaration d'impôt. C'est pourquoi, voici notre premier conseil  ̶  sans doute le plus important  ̶  pour vous : classez régulièrement vos justificatifs fiscaux. Vous les aurez ainsi sous la main au moment de remplir votre déclaration.

Ce à quoi vous devez veiller :  

  • Certificats de salaire : Indiquez l'ensemble de vos revenus, y compris les revenus accessoires comme les jetons de présence ou honoraires de membre de conseil(s) d'administration(s). Les employeurs doivent envoyer des copies de tous les certificats de salaire à l'administration des impôts. Votre commissaire fiscal peut donc contrôler combien vous gagnez.

  • État des biens : S'il vous faut remplir l'état des biens, vous trouverez les valeurs fiscales de vos titres dans la liste des cours de l'administration des impôts. La tâche est allégée si votre banque fournit l'état. L'ensemble des taxes et frais pouvant être déduits de votre déclaration d'impôt au titre de la gestion de vos biens y est également répertoiré.

  • Liste des immeubles : Vous pouvez déduire les coûts d'entretien, mais pas les investissements générant des plus-values. Vous devez du reste justifier les coûts d'entretien qui sont supérieurs à la déduction forfaitaire. Le cas échéant, il est intéressant de répartir des mesures d'assainissement sur deux ans ou plus, voire de regrouper les petits travaux sur une seule année.

  • Intérêts de dettes : En tant que propriétaire de votre logement, vous n'êtes pas sans savoir que vous avez le droit de déduire de votre revenu des intérêts hypothécaires et intérêts débiteurs. Ceci s'applique à tous les intérêts de dettes, notamment aussi aux intérêts moratoires pour arriérés de paiement d'impôt ou de carte(s) de crédit. Mentionnez toutes les dettes, y compris les intérêts des dettes figurant dans le registre des dettes.

  • Pilier 3a : Le pilier 3a constitue pour les personnes actives l'une des rares possibilités d'économie fiscale.

  • Coûts de santé : Sont déductibles tous les coûts de santé pris en charge par vos soins. Concernant l'impôt fédéral, vous pouvez cependant déduire uniquement les coûts excédant 5 % de votre revenu net. Joignez impérativement à votre déclaration d'impôt tous les justificatifs ainsi que le relevé annuel complet de votre caisse-maladie.

  • Dons : Vous pouvez déduire du revenu imposable les dons qui sont versés à des organisations d'utilité publique. Celles-ci doivent être certifiées ZEWO et la déduction ne doit dépasser 20 % du revenu net. Par ailleurs, chaque don doit être accompagné d'un justificatif. Des limites supérieures variables s'appliquent selon les cantons.

Prémunissez votre investissement judicieusement

infobox_produktewerbung_gvb_terra_haende_mittel

Quiconque place toute sa fortune dans une maison devrait soigneusement prémunir ces investissements par une assurance contre des séismes.

En savoir plus

C'est ainsi que vous économisez de l'argent :

  • Versez vos cotisations de prévoyance dans le pilier 3a en début d'année et profitez plus longtemps de l'intérêt comparativement élevé, celui-ci étant en plus exonéré de l'impôt.

  • Tirez au clair avec votre caisse de pensions si vous pouvez acheter des parts (supplémentaires). Le versement serait déductible du revenu.

  • Éclaircissez s'il est possible de mieux répartir sur plusieurs années des mesures d'entretien et d'assainissement sur votre logement en propriété, ou de les regrouper sur un seul exercice.

  • Amortissez indirectement via votre pilier 3a votre seconde hypothèque pour la propriété du logement occupé par vous-même.

  • Ne tardez pas à payer vos impôts. D'une part, l'Administration des contributions paie des intérêts plus élevés que votre banque, d'autre part vos intérêts sont exonérés de l'impôt.

Avez-vous besoin d'un conseiller fiscal ?

Ce ne sont là que quelques astuces d'ordre général. Si vous pensez que vous n'avez pas encore optimisé tout à fait votre situation fiscale ou si celle-ci est complexe, vous avez tout intérêt à consulter un conseiller fiscal. Les honoraires que vous lui réglerez sont un bon investissement.  

Informations additionnelles

ImagePoint (f8-Das Bild) Imprimer l'article