Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Facteurs déterminants pour la valeur d'un immeuble : Marché de l'immobilier

Le marché est un lieu de négoce et d'échange où sont proposés des biens faisant l'objet d’une demande. Vendeurs et acheteurs se mettent d'accord sur le prix auquel le bien change de propriétaire.

01_wert_wertbestimmende_faktoren_2_quer
Concernant les biens de jouissance, la formation du prix s'effectue sur la base de prix de comparaison.

S'agissant d'un bien de rapport, le prix négocié correspond à sa valeur subjective aux yeux du vendeur, resp. à l'utilité, appréciable en argent, que l'objet présente pour l'acheteur. Concernant les biens de jouissance, la formation du prix s'effectue sur la base de prix de comparaison. Les biens ne faisant l'objet d'aucune demande ne sont pas négociés.

Prix ≠ Coûts

Souvent, le prix ne correspond pas au coût de l'immeuble. Si la demande est importante, le prix est supérieur au coût, si elle est faible, il lui est inférieur. Si la demande fait défaut, le vendeur reste avec son bien invendu et les coûts non couverts. La formation de la valeur axée sur le coût ne constitue donc pas une méthode valable pour déterminer le prix.

La valeur est le prix probablement réalisable sur le marché. Le prix est négocié, vendeur et acheteur devant se mettre d'accord. L'estimation d'une valeur, de celle des biens immobiliers notamment, doit laisser entrevoir un processus d'accord dans lequel le jeu de l'offre et de la demande doit s'intégrer. Les coûts qui ont été occasionnés au vendeur par la fabrication et la possession du bien sont généralement négligeables dans le cadre du processus de détermination du prix, ce dernier ne correspondant que rarement au coût. C'est pour cette raison que les coûts ne sont généralement pas pris en compte dans les estimations.

Marchés partiels

Le marché de l'immobilier peut être subdivisé en différents marchés partiels couvrant des activités diverses. Dans une même région, ces marchés exercent souvent des interactions variables entre eux et doivent être suivis et compris par les experts en estimation d'immeubles:

  • Location / Vente
  • Commerce / Habitation
  • Résidences secondaires
  • Marché financier
  • Usage personnel / Placement de capitaux

La négociation des prix suppose l'existence d'un marché. On ne peut prédire de valeurs axées sur le marché, il n'est donc pas possible d'estimer une valeur vénale. Ce problème se pose par exemple lors de l'estimation d'un bâtiment commercial en cas de faillite, dans une région connaissant une situation économique morose où la demande de tels objets fait défaut, ou encore lors de l'estimation d'une église qui n'est plus en service.

Informations additionnelles

Hans Rausser Imprimer l'article