Conseils concernant l'achat de chiens et de chats

Quelles sont les caractéristiques d'un éleveur sérieux ou comment reconnaître le bon grain de l'ivraie ?

Chiots
Chiots

(mm) Les marchands de chiens et de chats qui vendent des animaux à prix cassés sur Internet ou par petites annonces ne sont pas dignes de confiance. Mais comment peut-on reconnaître un éleveur sérieux ? Voici quelques pistes :

Comparez !

Pas besoin d'être un expert pour repérer un éleveur scrupuleux. Il suffit d'utiliser son bon sens et de comparer. En observant la manière de faire de plusieurs éleveurs, les différences sautent aux yeux. D'autant mieux si on prend la peine d'aller rendre visite plusieurs fois aux éleveurs qui entrent en question.

Etat de l'élevage

  • Les animaux d'un éleveur sérieux grandissent dans un environnement propre, clair et chaud, qui leur offre de la variété et assez de place.
  • Les petits ont suffisamment de contact avec leurs congénères et reçoivent une attention bienveillante de la part des humains. Concrètement, cela signifie que durant la journée, les animaux ne sont jamais laissés longtemps sans surveillance. Ils grandissent à proximité immédiate de l'éleveur. Un élevage dans une cave, un garage ou une cage est à bannir : ce type d'environnement peut avoir un effet négatif sur la socialisation de l'animal.
  • Un éleveur digne de confiance ne sépare pas trop tôt les bébés de leur mère. Les chatons ne devraient pas être remis à leur nouveau propriétaire avant la 12e semaine, estime Heidi Giger, éleveuse. Pour les chiens, il faut attendre au minimum 9 semaines, conseille Verena Ammann, porte-parole de la Société cynologique suisse.  

Chatons
Chatons

Etat des animaux

  • Les chatons et les chiots doivent être propres et en bonne santé. Un pelage soigné et soyeux est un bon indice. Un carnet de vaccination, qui atteste que les vaccins les plus importants ont été faits, est également indispensable.
  • En observant les petits, on doit avoir l'impression qu'ils sont ouverts et dégourdis ; ils jouent avec plaisir et ne se terrent pas peureusement dans un coin.
  • Un coup d'œil à la mère est aussi recommandé : quelle est l'impression générale ? Comment se comporte-t-elle avec ses petits et avec ses autres congénères ? Quelle est son attitude avec l'éleveur et avec les autres personnes ?
Chiots
Chiots

Transparence de l'éleveur

  • La transparence de l'éleveur est un critère essentiel, selon l'association Protection suisse des animaux (PSA). Un bon éleveur ne cache rien et fait volontiers visiter les lieux.
  • Il montre, sans qu'on le lui demande, la mère des chiots ou des chatons, décrit les qualités du père et présente le certificat de filiation. De plus, pour les chiens, il existe une fiche d'information décrivant les particularités et l'état de santé de l'animal. Pour les chats, selon la race, des examens de santé comme le test HCM/PKD ou une déclaration d'aptitude officielle pour l'élevage sont très recommandés.
  • Des références de clients satisfaits et un contrat de vente officiel complètent la liste des « indispensables ».

Compétences de l'éleveur

  • Autre point d'importance : l'éleveur répond volontiers aux questions. Il donne des éclaircissements concernant la race et connaît les particularités du caractère de ses protégés. Il informe avec compétence le futur propriétaire et lui explique comment s'occuper de son compagnon à quatre pattes, comment le nourrir, le soigner. Il donne des conseils concernant l'éducation et les précautions à prendre pour la santé de l'animal.
  • L'éleveur doit être disponible pour tous renseignements également après la vente. En cas de problème, il devrait être prêt à reprendre l'animal, au moins pendant les premières semaines.
  • De plus, il doit s'informer abondamment sur les habitudes et les connaissances de l'éventuel futur propriétaire. « Le plus important, c'est que mes petits protégés soient en de bonnes mains. C'est pourquoi je visite au préalable leur futur domicile et je vais voir comment ils se sont acclimatés après la vente », explique Heidi Giger, éleveuse de chats.

Jamais par pitié !

Même si cela vous semble difficile, n'achetez jamais un animal parce qu'il vous fait pitié ! Par cet achat, vous soutenez les mauvais éleveurs. Vous aiderez bien mieux les animaux en avertissant la Protection des animaux ou l'office vétérinaire !

ImagePoint (f8-Das Bild, Tajana Imhof, McPHOTO-Online) Imprimer l'article