Comment s'occuper des lapins

Sauter, ronger, se cacher : voilà tout ce que vos compagnons aux longues oreilles doivent pouvoir faire pour se sentir en pleine forme. Il s'agit d’aménager la maison en conséquence : hop hop hop !

Les besoins naturels de ces animaux très curieux et remuants seront mieux satisfaits dans un vaste enclos libre.
Les besoins naturels de ces animaux très curieux et remuants seront mieux satisfaits dans un vaste enclos libre.

(mm) Les ancêtres sauvages des lapins vivaient en colonies, toujours par monts et par vaux. Ils étaient des maîtres dans l’art de la construction souterraine. Leurs terriers s'enfouissaient à près de 3 m de profondeur et pouvaient s'étendre sur une longueur de 45 m. Bien que les lapins soient domestiqués depuis des siècles, leur jolie frimousse ne doit pas nous faire oublier d'où ils viennent. Ce n'est qu'ainsi que l'on saura comment bien s'en occuper.

Les lapins restent des animaux de groupe.
Les lapins restent des animaux de groupe.

Vie en groupe

Les lapins sont et restent des animaux de groupe. Un compagnon de jeu humain, aussi attentif soit-il, ou un autre ami animal, p. ex. un cochon d'Inde, ne remplaceront pas la compagnie d'un partenaire de la même espèce. Le b. a.-ba du parfait propriétaire est donc de toujours élever son lapin avec des congénères. A moins que vous ne préfériez que ce gai luron, fier et curieux, ne se transforme en Janot Lapin apathique et solitaire ?

Il est important que les lapins s'apprécient. Le mieux est qu'ils se connaissent dès tout petits. L'association Protection suisse des animaux (PSA) conseille d'élever plusieurs femelles et mâles castrés dans un même enclos de grandeur adaptée.

Comportement

Une forte hiérarchie, toujours source de luttes, règne au sein d'un groupe de lapins. La bagarre se poursuit jusqu'à ce que, enfin arrivés à l'âge adulte, les animaux deviennent de pacifiques rongeurs tout mignons. Des luttes de pouvoir ont lieu plusieurs fois par jour au printemps et durant l'été, indépendamment du sexe de l'animal ou de sa position dans la famille. Elles durent rarement plus d'une minute.

Ces accrochages sont importants et garantissent une structure du groupe ordonnée. Les lapins belliqueux s'en tirent généralement avec quelques bleus et contusions. Les blessures plus sérieuses sont rares. Il est donc essentiel que les lapins disposent de suffisamment de place pour chahuter durant cette période. Le jardin est l'idéal. S'il n'y en a pas à disposition, une « arène de combat », exempte de tout objet pouvant provoquer des blessures, devrait être aménagée dans la maison. De plus, il est conseillé d'installer une deuxième cage, de manière à ce que chaque animal ait son propre territoire.

Logement 

Les besoins naturels de ces animaux très curieux et remuants seront mieux satisfaits dans un vaste enclos libre. Il est primordial de penser à y aménager diverses possibilités de refuge, p. ex. des tuyaux ou un monticule de terre. L'enclos doit également comporter des surélévations, p. ex. des troncs d'arbre. Un abri résistant aux intempéries et offrant une protection contre les fouines et les renards complète ce logement idéal.

Dans une maison, en revanche, la cage ne peut jamais être assez grande, selon les recommandations de la Protection suisse des animaux (PSA). Concrètement, elle doit offrir une surface d'au moins 2 m². Une « chambre pour les lapins », dans laquelle ils peuvent s'ébattre en toute liberté, est tout aussi indispensable. On veillera à ce qu'elle soit sans câbles et meubles dérangeants. Les lapins doivent pouvoir y disposer de refuges, d'une possibilité de s'asseoir en hauteur et d'une litière sèche.

Nourriture

Les lapins ne sont pas des rongeurs à strictement parler, mais ils ont toujours besoin de quelques choses à croquer pour user leurs dents qui grandissent en permanence. Le foin, la paille ainsi que des branches fraîches d'arbres non toxiques et non traités, p. ex. du cerisier, sont tout à fait adaptés, de même que l'herbe, les carottes et les pommes. Les portions doivent être bien dosées et il faut faire attention à ne pas passer abruptement d'un régime de nourriture sèche à un régime de fourrage frais, sinon les lapins pourraient souffrir de diarrhée et de gonflements de l'estomac. De l'eau fraîche, à température ambiante, deux cuillères à soupe quotidiennes d'un mélange de grains et un morceau de pain sec de temps en temps complètent le repas idéal pour lapins.

Soins

Vos compagnons au nez remuant se distinguent par leur odorat délicat. Leur enclos doit, en conséquence, être nettoyé deux fois par semaine. Le programme de soins doit également comprendre, chaque trimestre, la coupe de leurs griffes qui poussent continuellement.

Les lapins et les enfants 

Les enfants ont toujours envie de câliner ces petites boules de poils. Les lapins ont toutefois leur propre tempérament et peuvent répondre aux caresses par des morsures ou des griffures. Mais n'est-ce pas mieux lorsque enfants et adultes respectent et apprécient le comportement naturel de leurs compagnons aux longues oreilles ?

ImagePoint (McPHOTO-Online) Imprimer l'article