Conseils pour avoir une mygale heureuse chez soi

Avec leurs pattes agiles et leur corps velu, les mygales sont la cause de bien des phobies, mais également une source de fascination chez certains amis des bêtes.

Les mygales ne sont de loin pas aussi méchantes et dangereuses que le laisse supposer leur réputation.
Les mygales ne sont de loin pas aussi méchantes et dangereuses que le laisse supposer leur réputation.

(mm) Les mygales sont incontestablement des animaux particuliers. Saviez-vous, par exemple, que ces bêtes à huit pattes ont aussi huit yeux ? Et qu'elles ne mangent que des proies vivantes ? Qu'elles muent, ce qui leur permet de renouveler non seulement leur peau mais également les membres qu'elles auraient perdus ? Que les femelles de certaines espèces attaquent leur partenaire masculin après l'accouplement et que parfois même, elles le tuent ? Voilà un animal domestique peu banal qui mérite que l'on se penche au préalable sur les conditions nécessaires pour l'héberger correctement :

Questions préalables

  • Protection de l’espèce : L'achat de mygales protégées est à proscrire impérativement.
  • « Assurez-vous en particulier que les animaux proviennent d'un élevage et n'ont pas été capturés dans la nature. Il est irresponsable de prélever des animaux sauvages juste pour le plaisir de les avoir dans notre salon », souligne Peter Schlup, spécialiste « animaux sauvages » de l'association Protection suisse des animaux PSA.
  • Autorisation du propriétaire indispensable : On ne peut avoir des araignées chez soi qu'avec l'accord du bailleur. Cette autorisation peut être refusée même si les animaux ne sont pas venimeux.
  • Ni un objet de prestige ni un jouet : Les mygales ne sont de loin pas aussi méchantes et dangereuses que le laisse supposer leur réputation. Mais elles ne sont pas pour autant des objets de prestige à exhiber pour impressionner les amis (ce qui ne devrait d'ailleurs être le cas d'aucun animal !). De plus, ce ne sont pas des jouets à câliner à sa guise. Les mygales ne devraient être manipulées ou dérangées que si nécessaire, car c'est une source de grand stress pour elles.
  • Pas dangereux mais douloureux : La morsure d'une mygale peut faire très mal, mais n'est pas plus dangereuse qu'une piqûre de guêpe. Pour les personnes allergiques aux venins, il est toutefois conseillé de trouver une autre passion que celle des arachnides.
  • Responsabilité durable : Les mygales ont souvent une longue espérance de vie. Certaines espèces peuvent atteindre plus de 25 ans. Il faut ainsi être conscient que l'adoption d'un de ces animaux est un engagement sur le long terme.
  • Garde séparée : Une mygale doit être seule dans son terrarium, d'abord parce que c'est un animal solitaire, ensuite parce qu'il n'est pas exclu qu'elle mette ses congénères au menu.
  • Il y a mygale et mygale : Il existe plus de 1'000 espèces de mygales que l'on peut classer en trois groupes selon leur habitat : celles qui vivent dans les arbres, celles qui vivent au sol et celles qui vivent sous terre. Chaque espèce a ses besoins particuliers. Avant de faire son choix, il est conseillé d'interroger des experts, p. ex. dans un magasin spécialisé, ou des passionnés ayant beaucoup d'expérience avec les mygales. Les informations qui suivent ne sont qu'un premier aperçu du « monde merveilleux des tarentules » :

Les dimensions recommandées pour le terrarium sont d'au moins 30 x 60 cm, la hauteur dépend de l'espèce d'araignée.
Les dimensions recommandées pour le terrarium sont d'au moins 30 x 60 cm, la hauteur dépend de l'espèce d'araignée.

Logement

Selon Peter Schlup de la PSA, les dimensions recommandées pour le terrarium sont d'au moins 30 x 60 cm, la hauteur dépend de l'araignée. Ainsi, les espèces vivant dans les arbres ou sous terre ont besoin d'un terrarium plutôt haut, alors que les espèces vivant au sol préfèreront un habitat long. « Il faut également s'assurer que les animaux nocturnes soient installés dans un coin tranquille, à l'abri du soleil direct et des courants d'air », note encore Peter Schlup.

Equipement

Timides, les araignées doivent absolument avoir un refuge à disposition où elles pourront se retirer. De l'écorce de liège, un pot de fleur ou un antre en liège acheté dans un magasin spécialisé p. ex. feront parfaitement l'affaire. Outre des branches, quelques plantes non traitées, p. ex. du lierre, complèteront cet habitat pour araignées en offrant à ces dernières des possibilités pour grimper et se cacher tout en maintenant l'humidité de l'air. Un sol à base de terreau pour fleurs ou orchidées ainsi que de la lumière et un chauffage sont également indiqués pour le bien-être des mygales. La plupart des espèces aiment une température de 22 à 25 °C, ce qui peut être atteint avec des ampoules électriques, des nattes ou des câbles chauffants. Pour maintenir l'humidité de l'air entre 70 et 80 %, pulvériser régulièrement de l'eau sur le sol du terrarium.

Nourriture

Les mygales se nourrissent exclusivement d'eau fraîche et d'aliments encore vivants. Une livraison hebdomadaire de deux ou trois grillons en provenance d'un magasin spécialisé ou d'Internet fera l'affaire. Il est important de savoir que pendant la mue, il faut interrompre l'apport de nourriture car pendant cette période, l'araignée ne peut pas se mouvoir et n'est pas protégée. A moins que vous ne vouliez voir le chasseur se transformer en proie et être blessé par un grillon ?

Soins

Comparées à d'autres animaux domestiques, les mygales sont des locataires relativement simples à soigner. Afin de leur éviter tout stress, il ne faut nettoyer complètement le terrarium qu'une seule fois par an. L'état général des terrariums et de leurs habitants doit toutefois être vérifié chaque jour et les restes de nourriture qui n'ont pas été mangés doivent être régulièrement éliminés.

ImagePoint (Thomas Willerer, Christian Schwier) Imprimer l'article