Cave à vin : voici comment entreposer votre vin chez vous

L'entreposage du vin est chose complexe : pour réussir le processus de maturation, il faut respecter toute une série de facteurs.

La position d’entreposage, couchée ou debout, dépend de la durée de conservation : pour un stockage long, les bouteilles devraient être conservées couchées.
La position d'entreposage, couchée ou debout, dépend de la durée de conservation : pour un stockage long, les bouteilles devraient être conservées couchées.

(mei) Les amatrices ou amateurs de vin possèdent généralement plus que quelques bouteilles à déguster immédiatement. C'est pourquoi ils entreposent leurs trésors dans une cave à vin. Mais le vin évolue avec son stockage, car le bouchon permet un faible contact avec l'air ambiant, et le vin profite de l'air infiltré dans la bouteille pour bien vieillir. Pour cette raison, une cave à vin doit remplir de nombreuses conditions afin d'éviter les mauvaises surprises au moment de l'ouverture de la bouteille. 

Des températures constantes 

Une cave à vin possède idéalement une température constante comprise entre 10-12 °C. En hiver, la température ne devrait pas baisser en dessous de 5 °C. En revanche, au plus fort de l'été, elle ne devrait pas dépasser les 20 °C, explique Dirk Wasilewski, sommelier diplômé chez Delinat. « Plus que le franchissement de ces limites de température, c'est la constance du climat qui s'avère importante. » Car plus les écarts sont grands, plus le vin vieillira rapidement. » Le seuil de tolérance se situe dans une fourchette de 8 °C. 

Hygrométrie élevée 

Par ailleurs, une cave à vin nécessite une humidité de l'air relative élevée. « Seule une hygrométrie de 60-70 % garantira que les bouchons en lierre ne se dessèchent pas pendant le stockage sur une longue période », affirme Dirk Wasilewski. À titre de comparaison : dans le salon, la salle à manger et les chambres à coucher, l'humidité relative ne devrait s'élever qu'à 40-60 %. Pour obtenir des températures constantes et la juste proportion d'humidité de l'air, on optera pour un sol naturel. Un tel plancher est sableux et irrégulier. Les murs seront idéalement revêtus de pierres naturelles, par exemple, de grès. 

De l'air frais

De l'air frais devrait circuler dans la cave à vin ou tout au moins de l'air ayant une odeur neutre. En cas d'odeurs tierces, le vin risque de s'en imprégner. Il va sans dire que personne ne désire déguster un Barolo dégageant une légère saveur d'essence. Pour cette raison, la cave à vin est un endroit où l'on ne stockera rien d'autre que du vin. La lumière altère également le vin. Pour cette raison, le verre des bouteilles à vin est généralement foncé. Comme les bouteilles de vin ne retiennent d'une partie de la lumière, la cave à vin devrait être aussi sombre que possible. Le vin supporte un peu de lumière naturelle, mais l'exposition directe aux rayons du soleil est à éviter à tout prix. En effet, dans ce cas, le vin serait non seulement exposé à la lumière mais également à la chaleur. Les chocs et vibrations ne profitent pas non plus au vin. 

Le stockage couché 

La position d'entreposage, couchée ou debout, dépend de la durée de conservation : pour un long temps de stockage, les bouteilles devraient être conservées couchées. On garantit ainsi l'humidification constante du bouchon. En cas d'entreposage long, le bouchon risque de s'assécher au fil du temps, et ce même si le taux d'hygrométrie ambiant est correct. S'il est prévu de déguster prochainement le vin, les deux types d'entreposage sont adaptés.  

Astuces et conseils 

  • Si aucun espace de la cave ne se prête à l'entreposage du vin, l'armoire à vin climatisée est une alternative valable. Son climat est parfait, le vin sera ainsi parfaitement tempéré et pourra être idéalement entreposé.  

  • Le temps de stockage d'un vin dépend de nombreux facteurs, comme de son type de cépage, de son année de récolte, mais également des goûts personnels. Il convient de questionner le marchand de vins ou le vigneron lors de l'achat. 

  • Les vins à capsule à vis sont privés d'échanges d'oxygène avec l'environnement. Pour cette raison, leur potentiel de vieillissement et d'entreposage est mineur, et ces vins devraient être bus en l'espace de quelques années seulement. 

  • Quiconque possède de nombreuses bouteilles du même vin et s'y connaît en dégustation est bien servi en tenant un journal du vin. Lors de l'ouverture d'une bouteille, on notera comment le vin se présente à l'œil, au nez et au palais. Grâce à cette documentation, il sera possible de suivre l'évolution du vin tout au long de sa période de stockage. 

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article