Protection des données

Les cookies nous aident à mieux adapter notre site web à vos intérêts et à vos besoins. En utilisant ce site web, vous consentez à l'utilisation de cookies et à notre directive sur la protection des données.

Aménager la chambre des enfants

Dans beaucoup de familles, plusieurs frères et sœurs se partagent une chambre, ce qui impose des exigences strictes en termes d’aménagement et de répartition de l’espace. Voici ce dont il faut tenir compte pour que les enfants se sentent bien.

672419588
Ce à quoi il faut veiller pour que les enfants se sentent bien.

(mei) Les avis divergent sur la question de savoir si chaque enfant doit avoir sa propre chambre ou s’il vaut mieux qu’il y ait plusieurs enfants par chambre. Fondamentalement, le partage fonctionne mieux lorsque les enfants ont sensiblement le même âge. Néanmoins, une faible différence d’âge peut aussi mettre en péril la paix familiale, en particulier à la puberté. Mais dans certaines familles, la question ne se pose même pas : elles n’ont tout simplement pas suffisamment de place ou de moyens financiers pour aménager une chambre par enfant.

Les principaux conseils d’aménagement

  • Veillez à l’ordre : moins la chambre sera en désordre, plus l’espace paraîtra calme. Prévoyez des armoires, des coffres et des boîtes.

  • Utilisez tout l’espace : y compris les coins et les pentes du toit.

  • Optez pour de la couleur : les enfants aiment tout ce qui est coloré. Concevez donc la chambre des enfants avec plus de couleurs que les autres pièces. Intégrez vos enfants dans le choix des couleurs.

  • Créez une pièce lumineuse : la chambre des enfants doit comprendre plusieurs sources de lumière. Un bon éclairage est indispensable tant pour faire les devoirs au bureau que pour jouer. Sans oublier une lumière d’ambiance, par exemple pour lire une histoire avant de dormir.

  • Aménagez un espace de rangement : rien n’est plus inconfortable qu’une chambre d’enfants en désordre. Créez un espace de rangement pour maintenir l’ordre. Des boîtes et des estrades sont entre autres appropriées.

  • Créez de la chaleur : les enfants passent beaucoup de temps à jouer sur le sol. Un tapis est agréablement chaud et protège en plus le revêtement de sol.

Quelle chambre pourra être partagée ?

Commencez par réfléchir à la pièce qui conviendra pour aménager une chambre pour deux enfants. Les enfants passent beaucoup de temps dans leur chambre. Qui plus est, ils ont besoin de pouvoir se retirer pour satisfaire leur besoin d’intimité. Sans compter qu’une chambre d’enfants doit, la plupart du temps, remplir plusieurs fonctions et servir d’espace pour dormir, jouer et travailler. Les parents peuvent donc avoir intérêt à choisir une chambre plus petite pour eux et à laisser la plus grande pièce à leur progéniture.

Des solutions intelligentes

En fait, une chambre que doivent se partager plusieurs frères et sœurs n’est jamais assez grande. Il peut donc s’avérer utile de déplacer certaines fonctions. Moins la chambre d’enfants remplira de tâches, plus il restera de la place pour d’autres choses.

  • Peut-être la maison ou l’appartement comporte-t-il une espèce de demi-chambre où l’on peut aménager des « postes de travail » ? Ou la table de la salle à manger est-elle si grande que les enfants peuvent y dessiner et y faire leurs devoirs ?

  • Qu’en est-il du séjour : peut-on y aménager un coin jeux ?

  • Le logement a peut-être un couloir suffisamment large pour y loger des penderies ? Ou bien il est possible de stocker une grande partie des vêtements (dont on n’a pas besoin en fonction de la saison) à la cave ou au grenier ?

La chambre des enfants en tant que tout

Si les enfants coexistent en bonne harmonie ou ont des goûts similaires, il est possible de planifier la chambre des enfants comme un tout. Dans ce cas, la séparation de la chambre s’effectuera par fonction et non par enfant : on prévoira des lits superposés pour dormir (le mieux est d’en choisir qui pourront se séparer en deux lits individuels stables), un espace pour jouer et un espace pour bricoler et étudier. Les séparations comme des étagères ou des bancs permettront de délimiter optiquement les différents espaces. Avec cette solution, la personnalisation pourra s’effectuer par le linge de lit et l’aménagement des bureaux.

La chambre des enfants en deux moitiés

Si les enfants ont peu de points communs, il est recommandé de séparer la chambre pour que chacun ait son propre espace. Pour ce faire, il faut que l’espace puisse être divisé de manière sensiblement équitable le long d’une ligne porte-fenêtre. Les espaces des enfants doivent clairement se distinguer les uns des autres : différentes couleurs pour les murs et l’aménagement ainsi que des séparations habilement placées matérialiseront le domaine de chacun. Un exemple d’option gain de place pour la solution des deux moitiés : un lit superposé avec bureau intégré.

Conseils d’aménagement d’une chambre pour plusieurs enfants

  • Jouez avec la couleur : une couleur par enfant dans les espaces partagés et par espace en cas de tout commun.

  • Créez de l’intimité : des rideaux, des séparateurs ou un positionnement judicieux des meubles permettent aux enfants de disposer d’une sphère privée. Aucun enfant ne devrait voir le lit de l’autre ou des autres.
La collection de meubles pour enfants d’Artek
La collection de meubles pour enfants d’Artek.

Conseils pour les meubles de la chambre des enfants

Les enfants ont une perception flexible des choses. Une simple poupée devient une princesse, la baignoire représente la mer et la table se transforme en deux temps trois mouvements en un château fort. De plus, les enfants aiment bouger et grandissent vite. Les meubles d’enfants doivent donc satisfaire aux exigences les plus élémentaires : la stabilité, la sûreté et l’absence de matériaux toxiques. Sur le plan pratique, ils sont facilement modulables et s’adaptent aux besoins de l’enfant en phase de croissance. Un meuble convertible comme le « Maxbox » de Maxinthebox peut faire l’affaire.

Voir si le meuble doit être évolutif

Cette question se pose pour le lit des petits : faut-il acheter un lit simple et à prix abordable ? Ou bien faut-il choisir un lit qui s’adapte à la taille de l’enfant grandissant vite et qui est peut-être plus stable et coûte un peu plus cher ? Transformable même en canapé, le modèle « Ole » de Pinolino possède un sommier à lattes réglable en hauteur et sert dès le début de meuble polyvalent à la progéniture. Opter pour ou contre un meuble évolutif dépend entre autres de combien de temps il est prévu que le meuble reste chez l’enfant : il est en effet possible que le petit frère ou la petite sœur doive en hériter bientôt.

Ne pas oublier l’esthétisme   

Rolf Fehlbaum, Chairman émérite de Vitra, a dit une fois que l’environnement influence bien plus les personnes qu’elles ne le croient. Les objets dont on s’entoure sont donc importants. Pour les enfants, cette pensée est d’un impact encore plus important que pour les adultes. Le choix de l’aménagement de la chambre des enfants est donc important, et ce également du point de vue de l’esthétisme. Avar et Aino Aalto sont deux architectes qui se sont consacrés à ce principe. Ils ont créé des meubles pour enfants qu’Artek distribue aujourd’hui.

Tester, puis décider

Lors de l’achat des chaises hautes, bureaux ou sièges de la chambre des enfants, il est préférable que le jeune soit présent pour choisir. En essayant un meuble, on voit tout de suite s’il convient ou pas. Les tables et chaises ergonomiques adaptées à leur utilisateur assurent une bonne posture et favorisent la concentration. Les meubles à la fois modulables et ajustables répondent à cette exigence. Les meubles de rangement, à savoir les armoires, caisses et étagères existent aussi en systèmes extensibles.

Les meubles qui se transforment en jouets offrent une valeur ajoutée

Les meubles ludiques répondent à l’énorme besoin de bouger des enfants tout en ayant une fonction pratique. lls se distinguent en particulier par leur stabilité et souvent aussi par une certaine sobriété qui laisse libre cours à l’imagination. Des meubles ludiques comme « Trioli » de Eero Aarnio se transforment en un tour de main en chaise pour dessiner, cheval d’indien docile ou bateau à vapeur en haute mer. En dehors des meubles ludiques de conception simple, on peut acquérir une déco de chambre d’enfant complète, où les lits et les armoires ont l’allure de châteaux forts, de navires ou de paysage imaginaire.

« Party » de Création Baumann
« Party » de Création Baumann

Endroit magnifique pour dormir

Pour les cœurs d’enfants, la vie peut être fantastiquement excitante. Et les yeux ne veulent parfois pas se fermer. Une chambre d’enfant bien sombre facilite l’endormissement. Si les volets ou les stores ne suffisent pas, on peut y remédier à l’aide de rideaux spéciaux. Le rideau occultant « Party » de Création Baumann fait d’une pierre deux coups : il plonge la chambre des enfants dans l’obscurité tandis que ses motifs stimulent simultanément l’imagination, facilitant ainsi le départ vers le doux pays des rêves.

Les normes garantissent la sécurité

L’aspect sécurité joue un grand rôle dans les meubles d’enfant et en particulier pour les lits. En principe, les coins et les arêtes doivent présenter des profils arrondis. Il est inacceptable que ces meubles aient des parties saillantes ou des fentes. Le matelas doit reposer de préférence sur un sommier à lattes (réglable). Dans un lit de bébé, l’écartement des barreaux doit être compris entre 4,5 et 6,5 centimètres pour que l’enfant ne puisse ni coincer quelque chose ni glisser à travers les barreaux. Des barreaux amovibles lui permettront plus tard de grimper lui-même dans son lit ou d’en sortir.

Dormir en toute sécurité dans un lit superposé ou surélevé

Les lits superposés ou surélevés sont souvent à l’origine d’accidents. Il est donc recommandé que

  • les enfants ne dorment pas dans le lit supérieur avant l’âge de six ans.

  • un lit superposé ou surélevé doit être équipé de tous les côtés de dispositifs antichute fixés au lit et dépassant le matelas d’au moins 16 cm.

  • les deux lits doivent être fixés l’un à l’autre et ne doivent pas pouvoir basculer.

  • la norme EN 747 garantit la sécurité.

istockphoto Imprimer l'article