Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Les cheminées au gaz

Dans nos intérieurs, les feux de cheminée au bois sont aujourd'hui concurrencés par les foyers au gaz. Ceux-ci ont la cote, car ils ne produisent pas de déchets. Et pour ceux qui sont raccordés au réseau de gaz, nul besoin de s'occuper de l'approvisionnement.

Cheminée à gaz Attika, type Fairo 140 Tunnel du fabricant Attika de Cham.
Cheminée à gaz Attika, type Fairo 140 Tunnel du fabricant Attika de Cham.

(mei) Le feu est synonyme de sécurité, de confort et de force. Rien d'étonnant donc à ce que le foyer où brûle un feu soit tellement prisé dans nos chaumières. Il faut savoir cependant que le bois n'est pas le seul combustible envisageable. Les cheminées peuvent en effet être alimentées avec du gaz.

Le gaz présente de multiples avantages

Les foyers au gaz ont le vent en poupe, précise Knut Heckel, de Panfire : « Avec un système à brûleur de qualité, le jeu des flammes du foyer au gaz se distingue à peine de celui du foyer au bois. Dès le départ, on est par contre affranchi des inconvénients de la cheminée conventionnelle. Car les foyers au gaz ne connaissent ni stockage du bois, ni cendres, ni saletés, ni fumées froides ». La facilité de l'allumage explique aussi l'engouement pour les foyers au gaz : « La cheminée au gaz s'allume et s'éteint par une simple pression de bouton sur une télécommande ou à l'aide d'une minuterie », explique Daniel Knöpfel, de la société HOGA Kaminfeuer AG.

Cheminée à gaz Attika, type Fairo 90 Coin du fabricant Attika de Cham.
Cheminée à gaz Attika, type Fairo 90 Coin du fabricant Attika de Cham.

Bon à savoir

  • L'aménagement d'un foyer au gaz dans une habitation nécessite une autorisation.
  • Le foyer doit répondre aux prescriptions cantonales de protection incendie.
  • Tout comme pour une cheminée au bois, le foyer au gaz doit être construit uniquement avec des matériaux résistant à la chaleur tels que l'acier, le verre ou la maçonnerie.
  • Les foyers au gaz doivent être raccordés à un système de tirage qui permet d'évacuer l'air consommé et les résidus de combustion.
  • Le ramoneur doit procéder chaque année au contrôle de la cheminée.
  • Un foyer au gaz revient assez cher : selon la cheminée et le type de construction, il faut compter entre 10 000 et 20 000 francs.
Cheminée à gaz Attika, type Fairo Eco Prestige, cheminée à gaz Attika, type Aspect Premium, cheminée à gaz Attika, type bloc brûleur en céramique, cheminée à gaz Attika, type Relaxed Premium, toutes du fabricant Attika de Cham.
Cheminée à gaz Attika, type Fairo Eco Prestige, cheminée à gaz Attika, type Aspect Premium, cheminée à gaz Attika, type bloc brûleur en céramique, cheminée à gaz Attika, type Relaxed Premium, toutes du fabricant Attika de Cham.

Comme pour les grillades

Le gaz s'achète en bouteilles dans une grande surface de bricolage ou un magasin Landi, comme on le fait aussi pour les séjours au camping ou le gril au gaz. Ceux qui désirent un foyer au gaz de grande taille ou en faire un usage fréquent auront tout intérêt à se faire installer une cuve à gaz. Comme pour le mazout, c'est un camion-citerne qui en assure le remplissage. C'est bien plus simple encore lorsque l'on est raccordé à un réseau de gaz : dans ce cas en effet, le gaz est livré directement par conduite. En principe, on pourrait tout à fait raccorder le foyer au gaz au système de chauffage. Mais ça n'est pas une option pour la majorité des propriétaires de logements, précise Daniel Knöpfel : « Comme système de chauffage, les foyers au gaz sont d'une efficacité médiocre, ce qui explique pourquoi leur utilisation se limite à la création d'une ambiance chaleureuse. »

Le modèle « Elipse Z » du fabricant allemand ebios-fire.
Le modèle « Elipse Z » du fabricant allemand ebios-fire.

Plus simple et d'un prix modique

Il existe aussi une alternative aux foyers au gaz avec les cheminées au bioéthanol, qui sont disponibles à partir de 1500 francs environ. Elles sont donc nettement moins chères à l'achat. Cela s'explique entre autres par le fait qu'elles se passent de tirage vu que leur consommation ne dépasse pas les 3 dl de bioéthanol par heure. C'est pourquoi un foyer au bioéthanol peut être installé comme îlot de design dans une pièce. D'ailleurs, en ce qui concerne leur design, ces foyers sont personnalisables à volonté.

Cheminée à gaz Attika, type Respect du fabricant Attika de Cham.
Cheminée à gaz Attika, type Respect du fabricant Attika de Cham.
Informations additionnelles

zvg Imprimer l'article