Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Interview avec Sebastian Herkner : « Nous générons beaucoup trop de déchets »

Sebastian Herkner, designer allemand maintes fois récompensé, nous livre ses réflexions sur les nouveautés dans l'univers du mobilier et sur sa responsabilité en matière de développement durable.

Sebastian Herkner
Sebastian Herkner

Quelles sont les tendances en termes de meubles en 2019 ?

Sebastian Herkner : J'évite le terme «tendances», car les tendances sont calquées sur les saisons. Et justement, en design intérieur, nous ne pouvons pas nous permettre de penser à si court terme et de produire des meubles qui devront être mis au rebut au bout de quelques années seulement. D'un côté parce qu'il nous manque tout bonnement les ressources nécessaires à ce type de production étant donné que les matériaux avec lesquels nous travaillons ne sont pas inépuisables. Le marbre, par exemple, ne repousse pas. Et d'un autre côté parce que nous générons beaucoup trop de déchets avec notre mode de consommation. En tant que designer, j'ai ma part de responsabilité pour contrer ce phénomène. Il est important pour moi de fabriquer des produits de bonne qualité qui durent longtemps. Les meubles doivent pouvoir nous accompagner toute une vie.

La chaise « Merwyn » de Wittmann conçue par Sebastian Herkner.
Désormais, le fabricant autrichien Wittmann produit aussi des canapés et des fauteuils. En photo : la chaise « Merwyn » de Wittmann conçue par Sebastian Herkner.

On se lasse rapidement des meubles dans des tons flashy. En design intérieur, le développement durable est-il pour vous synonyme de couleurs sobres ?

Oui et non. Je ne suis pas un adepte du monochrome et ce serait pour moi une erreur de travailler uniquement avec du noir, du blanc, du beige ou du marron. Cela dit, tout dépend de la manière dont les couleurs sont utilisées. Si on opte pour des tons audacieux, il faut les associer correctement dans la pièce afin que l'ensemble soit harmonieux. Si le canapé est le meuble-clé, on peut par exemple le choisir dans une couleur vive et opter pour une couleur plus discrète pour le fauteuil assorti. On peut aussi apporter des touches de couleur au niveau du mur, du tapis ou des rideaux. La proportion de couleurs tolérée dans une pièce est quelque chose de subjectif.

Sebastian Herkner a conçu le fauteuil à bascule « Mbrace » pour le fabricant de mobilier de jardin Dedon.
Sebastian Herkner a conçu le fauteuil à bascule « Mbrace » pour le fabricant de mobilier de jardin Dedon.

Trouvez-vous que les espaces de vie et le mobilier tendent vers plus de flexibilité ?

La question de la mobilité a effectivement toute son importance. On la retrouve d'un côté au niveau de l'architecture, avec des pièces qui se fondent les unes dans les autres ou se disloquent. Les chambres à coucher et salles de bains forment un ensemble, tout comme le salon et la cuisine. Aujourd'hui, on peut aussi travailler depuis n'importe où grâce aux ordinateurs portables. Le home office tel qu'on le connaît, associé à une pièce, est donc moins répandu. Les produits gagnent aussi en mobilité. Grâce aux batteries, les lampes nous accompagnent partout maintenant. On peut aujourd'hui s'assoir sous un cerisier avec une lampe alors qu'avant, on pouvait uniquement utiliser le feu ou une guirlande pour s'éclairer en extérieur. Les meubles de jardin ont emprunté la même voie : le confort d'assise a été nettement amélioré et avec le fauteuil à bascule, le fauteuil à oreilles et le canapé d'angle, nous avons intégré tout un ensemble de meubles d'intérieur au mobilier de jardin. L'intérieur devient extérieur.

La collection de chaises minimalistes « 118 » de Thonet a été conçue par Sebastian Herkner.
La collection de chaises minimalistes « 118 » de Thonet a été conçue par Sebastian Herkner.

Dans les villes, de nombreuses personnes vivent seules, dans des logements plutôt petits. Comment cela se traduit-il au niveau de la conception des meubles ?

Les meubles doivent s'adapter à cette évolution. Ils deviennent plus petits ou modulables afin d'offrir des solutions qui prennent peu de place. Étant donné que les loyers vont continuer à augmenter, ce phénomène est appelé à prendre encore plus d'ampleur à l'avenir.

Sebastian Herkner a conçu la suspension « Stellar » pour le fabricant de luminaires Pulpo.
Sebastian Herkner a conçu la suspension « Stellar » pour le fabricant de luminaires Pulpo.
Informations additionnelles

ldd Imprimer l'article