Magic Cleaning : avoir de l'ordre dans ses affaires, c'est le bonheur assuré (ou presque)

Le système préconisé par Marie Kondo ne se contente pas de mettre de l'ordre dans la maison, il est censé aussi changer notre vie. Lisez le 6e volet de notre série de 12 volets « Magic Cleaning de Marie Kondo » pour savoir ce que notre experte japonaise du rangement veut dire au juste.

Marie Kondo compare le rangement à un « inventaire que l’on fait de sa personnalité, et qui permet de découvrir qui l’on est et ce que l’on veut réellement ».
Marie Kondo compare le rangement à un « inventaire que l'on fait de sa personnalité, et qui permet de découvrir qui l'on est et ce que l'on veut réellement ».

(mei) Ranger nos affaires, c'est bien plus que tourner et retourner des choses dans nos mains. Beaucoup plus même : en effet, d'après Marie Kondo, le dialogue avec nos objets nous permet de mieux nous connaître nous-mêmes. Car les possessions qui nous restent une fois que nous en avons fait le tri – et qui correspondent donc à celles qui nous rendent heureux – en disent long sur nous-mêmes. Marie Kondo compare le rangement à un « inventaire que l'on fait de sa personnalité, et qui permet de découvrir qui l'on est et ce que l'on veut réellement ». Cette opération donne un nouvel élan à notre vie : Marie Kondo rapporte qu’après un grand rangement, certaines de ses clientes sont allées jusqu'à changer de métier ou tout du moins ont retrouvé plus de plaisir au travail, ou encore ont noué de nouvelles connaissances.

Le rangement, c'est comme une cure de beauté

Marie Kondo écrit qu'après une opération de rangement, certaines de ses clientes avaient perdu du poids ou se sentaient mieux dans leur peau. Voici les raisons qu'elle avance :

  • Une fois que tout est rangé, l'air est plus sain parce qu'il y a moins d’affaires qui traînent et qui font office de ramasse-poussière.

  • Dans une maison bien en ordre, la poussière et les saletés se voient mieux. Et nettoyer, c'est bon pour la ligne.

  • Le désencombrement de la maison produit aussi son effet sur le corps, et l'on se sent plus ferme, plus dynamique et plus léger.

  • Aussi longtemps que l'on n'a pas fait le tri dans ses affaires, on a toujours la sensation de ne pas en avoir assez. Une fois que tout est rangé, c'en est fini de cette avidité. Car lorsque les choses qui nous entourent nous rendent heureux, c'est que nous avons tout ce qu'il nous faut pour l'être. Il en est de même pour la nourriture. C'est alors aussi justement que disparaissent les crises de boulimie dues à la frustration (de même que les achats compulsifs).

Saluez votre intérieur

Lorsque Marie Kondo se rend au domicile d'une cliente, elle commence toujours par saluer la maison ou l'appartement. À cet hommage rendu de vive voix sied un vêtement qui n'a rien à avoir avec une corvée de rangement : lorsqu'elle visite une maison, Marie Kondo porte en effet toujours des vêtements chics. Elle recommande d'ailleurs à l'ensemble de ses lectrices et lecteurs qui retournent chez eux à la maison de prononcer des paroles du genre : « Me voilà de retour ! », ou du moins de s'imaginer disant ces paroles si l'on trouve ce comportement bizarre. Faire de ce rituel une habitude permet de constater qu'après un certain temps, le chez-soi finit par répondre à sa manière. Marie Kondo compare cette réponse à une délicate brise qui donne à sentir où le chez-soi voudrait que se fasse le ménage et l'endroit qui sied le mieux aux objets. Les habitants du logis décodent d’ailleurs bien mieux qu'elle les réponses de la maison, assure-t-elle.

Des paroles à emporter

  • « Faire le tri, cela m'a permis de comprendre pour la première fois que la soustraction est bien plus importante que l'addition » (ce sont les paroles d'une cliente de Marie Kondo).

  • « Faire le tri, cela nous permet de développer la confiance en notre propre faculté de jugement et donc, par voie de conséquence, la confiance en nous-mêmes ».

  • « Se débarrasser de vêtements, c'est ressentir une sensation accrue de bien-être au niveau du ventre, se départir de livres inutiles permet de se libérer la tête et faire le tri parmi des produits de beauté superflus a pour effet de raffermir la peau ».

  • « La vraie vie commence après le rangement!»
19_wohnen_aufraeumspecial_aufraeumprozess_teaser_klein

Pour aller plus loin

Les gens ne savent pas toujours d’emblée quel objet les rend heureux et quel autre pas. Vous pourrez lire prochainement comment identifier avec certitude le sentiment de bonheur qui vous aidera à bien maintenir le cap lorsque vous ferez le tri de vos objets.

En savoir plus

19_wohnen_aufraeumspezial_buch_1_rahmen_mittel

Choix de lecture

Source : Marie Kondo, « Magic Cleaning. La magie du rangement. »

Traduction de l'anglais par Christophe Billon

Copyright © 2011 Marie Kondo; 2015 Éditions First, Paris

Retour à l'aperçu « Magic Cleaning »

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article