Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Améliorer l'acoustique intérieure

C'est grâce à leur sens de l'ouïe que les êtres humains perçoivent les bruits, les sons et les voix. Le bien-être que nous ressentons dans une pièce est en étroite relation avec la qualité de l'acoustique.

Une possibilité est de garnir la pièce avec des textiles doux.
Une possibilité est de garnir la pièce avec des textiles doux.

(ted) On ne se sent pas bien dans les locaux qui ne disposent pas d'une bonne acoustique. De plus, ces pièces donnent aussi l'impression d'être froides. Dès que plusieurs personnes s'entretiennent, le niveau de bruit s'élève et la compréhension devient difficile. Si, de surcroît, une radio ou une télévision marche en arrière-fond, on se sent vite stressé par le niveau sonore constamment élevé dans lequel on baigne. Des études prouvent qu'une mauvaise acoustique dans les locaux est néfaste pour la santé. Mais une bonne acoustique a aussi une grande signification pour le plaisir d'une écoute parfaite de musique et de films.

Les surfaces planes et les matériaux durs augmentent l'écho

Généralement, les raisons d'une mauvaise acoustique sont à rechercher dans la manière dont la pièce est aménagée et dans la nature des matériaux. Les murs sont des surfaces qui réfléchissent le son d'une manière importante et qui, selon les caractéristiques du matériau dont ils sont faits et de leur surface influent de manière décisive sur l'acoustique de la pièce.

L'architecture de locaux d'habitation modernes avec de grands volumes et des surfaces réverbérantes telles que verre, maçonnerie, parquet ou carrelage donne souvent lieu à une acoustique défavorable, explique Robert Attinger, acousticien diplômé et coprésident de la Société Suisse d'acoustique (SSA).

Béatrice Ruef, psychologue de l'habitat et experte en décoration intérieure, explique ce phénomène en utilisant une image : « Il faut s'imaginer que les sons rebondissent comme des balles de tennis à travers la pièce, bondissant du mur vers le sol pour repartir vers le plafond, sans être ni freinés ni absorbés. »

Il est donc important de prendre des mesures qui réduiront la durée de réverbération des ondes sonores et rendront l'acoustique de la pièce agréable. La sensation de bien-être s'en trouvera augmentée et la communication facilitée. Les répercussions sur la productivité seront positives dans les salles de travail et, dans les pièces où l'on vit, chacun se sentira mieux.

La contribution des textiles de décoration

Il faut toutefois commencer par déterminer quelle sera l'affectation des différentes pièces. Il se peut en effet que l'on veuille des temps de réverbération différents. Ils ne seront pas les mêmes là où l'on entend que la communication soit optimale et dans un salon où l'on souhaite se sentir à l'aise. Il convient donc de les optimiser selon l'utilisation qui sera faite des pièces.

Riche de son expérience de conseillère, Béatrice Ruef nous confie que la première recommandation qu'elle fait à ses clients est de toujours garnir la pièce avec des textiles doux, de poser des tapis par exemple, de mettre des rideaux aux fenêtres, de disposer dans la pièce des meubles rembourrés et des coussins moelleux. Si l'écho persiste, il est encore possible de coller des morceaux de moquette à flore souple sous les sièges des chaises et les plateaux des tables.

Revêtements de murs et de plafonds, parois séparatives, etc.

Si l'acoustique n'a toujours pas atteint le niveau de qualité souhaité, il est conseillé d'utiliser des revêtements de parois ou de plafonds absorbants. Il faut en l'occurrence recourir à un spécialiste qui sait quels produits conviennent à quel endroit.

« Lors du choix des matériaux, il faut tenir compte des coefficients d'absorption α (Alpha) dans les diverses gammes de fréquences », explique Robert Attinger. « Le degré d'absorption est décisif pour la grandeur de la surface requise du matériau utilisé. De bons matériaux sur le plan acoustique ne sont pas forcément chers. Mais des matériaux qui satisfont également aux critères esthétiques souhaités coûtent souvent davantage. »

« Les revêtements de murs et de plafonds ajourés en matériau poreux comme le plâtre ou le bois posés sur une membrane épaisse donnent de bons résultats », affirme Ruef.

On trouve également dans le commerce des matières telles que l’aluminium, les fibres minéralisées, la laine de bois, les textiles et les matières synthétiques. Dans la plupart des cas, les panneaux ont une structure en relief avec perforations, fentes ou rainures.

Le montage diffère selon les produits et leur destination. Les revêtements de murs peuvent être montés après coup sans problème. De plus, ils abriteront câbles, tuyaux et autres installations et les dissimuleront. Ils peuvent même constituer un élément décoratif plaisant. Il est possible aussi qu'une pièce ainsi équipée donne l'impression d'être plus vivante. Selon Béatrice Ruef, le revêtement acoustique des murs et du plafond doit, d'une part, remplir au mieux le rôle qui lui est assigné et, d'autre part, s'intégrer dans le concept d'aménagement et de décoration. « Les revêtements muraux du Centre Culture et Congrès Lucerne (KKL) sont ici un exemple intéressant et instructif. »

Dans les logements, et surtout lorsque les espaces sont ouverts, les revêtements et les parois séparatives permettent d'isoler les pièces « bruyantes » telles que la cuisine et la salle de bains de celles où le besoin de calme est plus grand : salon et chambre à coucher. On les utilise aussi pour le home cinéma.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article