Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Pour que l'arbre de Noël en pot garde longtemps son bel aspect

Les sapins de Noël vivants, en pot, sont très prisés, car après les fêtes ils ont la chance de pouvoir poursuivre leur croissance au jardin ou sur le balcon. Mais comment le sapin en pot fait-il pour traverser sans embûche son séjour dans l'environnement chaud et artificiel du living ?

Ces arbres minuscules ont des formes très variées et modernes et leurs aiguilles présentent une grande variété de teintes de couleur, ce qui en fait des plantes extraordinaires lorsqu’elles sont isolées.
Ces arbres minuscules ont des formes très variées et modernes et leurs aiguilles présentent une grande variété de teintes de couleur, ce qui en fait des plantes extraordinaires lorsqu'elles sont isolées.

D'un aspect souvent exotique et d'une croissance lente, les conifères nains n'ont rien à envier à leurs congénères de grande taille, bien au contraire : ces arbres minuscules ont des formes très variées et modernes et leurs aiguilles présentent une grande variété de teintes de couleur, ce qui en fait des plantes extraordinaires lorsqu'elles sont isolées. C'est ainsi que de par son aspect qui évoque l'arbre fouetté par les vents, le conifère nain au port conique accroche tous les regards durant la saison froide. L'épinette blanche au houppier conique ou encore l'épicéa nain au port régulier peuvent, quoiqu'ils soient nains, recevoir une décoration tout aussi abondante qu'un grand sapin de Noël.

Comment le sapin de Noël résiste-t-il à son séjour en appartement ?

  • Pour que le sapin de Noël séjourne dans de bonnes conditions en appartement durant les fêtes, il faut prévoir une phase d'acclimatation. Les trois premiers jours on placera l'arbre dans la cage d'escalier ou la cave, car elles ne sont que peu chauffées : la température y est moins élevée même s'il y fait déjà considérablement plus chaud qu'à l'extérieur avec ses températures d'hiver. 

  • L'arbre est installé dans le salon très peu de temps seulement avant Noël ; il faut penser à l'arroser régulièrement. En effet, comme le chauffage assèche l'air, l'arbre transpire plus, ce qui provoque une déperdition d'eau plus importante.

  • Les sapins de Noël vivants devraient rester trois ou tout au plus cinq jours dans une pièce chauffée. Ainsi, la rusticité au froid en pâtit à peine. Lorsque le sapin demeure plus longtemps dans un environnement chaud, il sort de sa dormance hivernale. La sève monte et les premiers bourgeons grossissent, ce qui rend l'arbre de Noël vulnérable au gel, car il est bien vivant. 

  • Après les fêtes il convient de réacclimater l'arbre en douceur, en l'installant tout d'abord dans un local clair, frais et à l'abri du gel. On y laissera séjourner le sapin de Noël durant trois à quatre semaines. 

  • Passée cette période, il est installé dans un endroit clément du jardin. Ainsi, l'épicéa pourra, durant de longues années encore, illuminer les heures festives de Noël de toute sa splendeur.

Jardinerie innovante

06_garten_baeume_weihnachtsbaum_im_topf_infobox

Ce qui est très tendance aujourd'hui, c'est la location de sapins de Noël, petits ou grands, en pot. Nombreuses sont les jardineries à proposer ce service, comme Schutz à Filisur qui, à partir du mois de décembre, tient à disposition de sa clientèle des sapins de Noël élevés en pots et prêts à emporter. Le pépiniériste les récupère au courant du mois de janvier. Il peut étiqueter un arbre sur demande, afin qu'il se retrouve dans « sa » famille à chaque Noël. 

Infos : Alpin Gartencenter Schutz, téléphone 081 410 40 70 et www.schutzfilisur.ch

Petits sapins, grand effet

Picea glauca ou «Epinette blanche»
Picea glauca ou «Epinette blanche»

Picea glauca ou «Epinette blanche» : le cultivar nain de l'épicéa blanc a une croissance très lente. Haut de tout au plus 1,5 m, ce conifère compact résiste bien aux rigueurs de l'hiver. Etant de nature sensible, les sécheresses prolongées, le sel de déneigement, l'humidité stagnante et le manque d'espace ne lui réussissent pas. Lorsqu'il est planté seul, il affectionne les emplacements semi-ombragés.

Picea abies «Will's nain»
Picea abies «Will's nain»

Epicea commun Picea abies «Will's nain» : d'un port mince, l'épicéa nain aux aiguilles persistantes est d'un aspect très authentique. Son port trapu jusqu'à 2,8 m de haut évoque la limite de croissance des arbres au nord du Canada. Le conifère se trouve à l'aise dans un sol frais et sableux, en exposition ensoleillée ou ombragée. On notera sa résistance à l'hiver et ses aiguilles d'un vert foncé.

Abies koreana «Pancake»
Abies koreana «Pancake»

Sapin Abies koreana «Pancake» : avec son port aplati mais droit, le sapin coréen atteint tout au plus 0,8 m de hauteur. Ses aiguilles très serrées sont d'un vert intense. Dans un jardin, ce sapin affectionne les sols perméables aux emplacements semi-ombragés à ombragés. En pot, il ne supporte pas l'humidité stagnante.

Chamaecyparis obtusa «Nana Gracilis»
Chamaecyparis obtusa «Nana Gracilis»

Chamaecyparis obtusa «Nana Gracilis» : faux cyprès hinoki ou coquillage, au port bizarroïde. Rameaux à croissance sphérique, en forme de coquillage d'abord, puis conique et d'un aspect trapu. Dans un emplacement ensoleillé à semi-ombragé, il atteint une hauteur de 0,5 à 1 m. Lorsqu'il est jeune, il nécessite éventuellement une protection contre l'hiver.

Picea pungens «Lucky Strike» : en début de croissance, l'épicéa conique est très décoratif avec ses cônes mauves. De croissance compacte puis irrégulière, il adopte peu à peu une forme curieuse. En isolé, il atteint 0,8 à 1,5 m de hauteur et croît bien dans des jardinières et bacs exposés au soleil ou dans des emplacements semi-ombragés. L'épicéa a le port oblique d'un arbre fouetté par les vents.

Picea abies «Nidiformis» : densément ramifié, l'épicéa en forme de nid peut atteindre 1,5 m. Il mérite bien son nom puisque son port en début de croissance évoque un oreiller, qui ensuite devient sphère aplatie, pour enfin adopter la forme d'un nid. Cet épicéa aime, lui aussi, les emplacements exposés au soleil ou semi-ombragés, que ce soit dans une jardinière ou un jardin de rocaille. Il se caractérise en outre par son excellente rusticité en hiver.

Picea pungens «Glauca Globosa» : avec ses aiguilles acérées et d'un bleu argenté intense, l'épicéa dit bleu ou argenté est d'une grâce frappante qui ne laisse pas indifférent. Dans les jardins, il croît sur tous les sols, de même qu'en jardinière. D'un port compact en sphère aplatie, il atteint environ 1,5 m. Qu'il soit au soleil ou dans une zone semi-ombragée, il s'y porte bien.

Pinus parviflora «Fuku-zu-mi» : pin d'origine japonaise, d'une croissance lente et d'un port étalé, d'où une hauteur atteignant à peine 0,5 m. Ses aiguilles d'un bleu argenté sont très belles. Etant rustique en hiver et insensible à un fort ensoleillement, le pin convient de manière idéale pour un jardin de rocaille ou de bruyères, planté en bacs ou jardinières. Il lui faut un sol acide.

Informations additionnelles

Revue «Schweizer Garten» (Ruth Schläppi, ldd) Imprimer l'article