Arbres fruitiers pour terrasse et balcon

Les petits jardins sur le balcon et la terrasse sont dans l'air du temps. Les arbres fruitiers palissés et les arbres fruitiers nains sont de plus en plus recherchés. Ils ont besoin de peu de place et sont faciles à cultiver dans le jardin ainsi qu'en pot.

Les arbres fruitiers palissés sont des plantes cultivées pour leur croissance minimaliste.
Les arbres fruitiers palissés sont des plantes cultivées pour leur croissance minimaliste.

(sku) Comme l'indique leur nom, les arbres fruitiers palissés poussent verticalement en occupant peu de place en largeur. Selon la variété de fruits, ils ne dépassent pas 40 à 60 cm de large et env. 2 à 3 m de haut. Les arbres fruitiers qualifiés de nain restent beaucoup plus petits. Ils permettent donc un gain de place et sont parfaitement adaptés pour les petits jardins, les balcons ou les terrasses. Sur les balcons et les terrasses, les arbres fruitiers palissés et les arbres fruitiers nains grandissent aussi en bac et en pot.

Les arbres fruitiers palissés sont des plantes cultivées pour leur croissance minimaliste. Ce sont en fait des arbres fruitiers habituels « en miniature ». Les plantes n'ont donc pratiquement pas besoin d'être taillées. Les fruits atteignent toutefois la même taille que les variétés de la même famille de taille normale. Les pommiers, poiriers, cerisiers, pruniers, nectariniers ou pêchers sont disponibles sous forme d'arbres palissés ou d'arbres nains. En général, ils résistent bien au froid hivernal et sont très productifs. Les fleurs des arbres fruitiers palissés et des arbres fruitiers nains, que l'on admirera au printemps, sont particulièrement séduisantes.

Le choix de grands pots est important

Les arbres fruitiers palissés et les arbres fruitiers nains apprécient généralement un emplacement ensoleillé. Dans le jardin, ils se développeront le mieux dans un sol riche en humus, nourrissant mais perméable. Si les arbres fruitiers palissés sont en revanche cultivés en bac, il convient de choisir un pot adapté. Il est avantageux d'utiliser des bacs de grande taille étant donné que beaucoup d'eau est éliminée par les feuilles en cas de forte chaleur. Il faut prévoir pour chaque arbre un volume minimal de 30 litres de terre. Il est également important de veiller à une bonne évacuation de l'eau. La meilleure méthode est de prévoir une couche de 5 cm de billes d'argile et un lit de filtrage au-dessus. Et ce n'est qu'ensuite que l'on remplit le pot de terre et que l'on plante l'arbre. Les terres de bruyère pour plantes cultivées sur les toits et dans des bacs, que l'on trouve dans les jardineries, sont particulièrement adaptées pour ces plantations.

Les arbres fruitiers palissés cultivés en bacs doivent être rempotés tous les quatre ans. En règle générale, on les place ensuite dans des pots plus grands pour que les racines puissent continuer à se développer. Aux endroits exposés, on prévoira en hiver de recouvrir les pots avec de la paille ou du feuillage.

Les pots dans lesquels sont cultivés les arbres fruitiers palissés et les arbres fruitiers nains ne doivent jamais reposer directement sur le sol pour que le surplus d'eau puisse toujours s'écouler. Ceci est important en été, mais l'est encore d'autant plus en hiver.

Deux planches de bois fines entre le bac et le sol permettent d'obtenir l'espace nécessaire. Ceci permet par ailleurs de ménager le sol du balcon ou de la terrasse.

Conseil d'experts : Des fruitiers sur mon balcon, c'est facile ? 

Faciles à cultiver

L'apport d'engrais pour les arbres fruitiers palissés et les arbres fruitiers nains n'est pas particulièrement compliqué. Si les plantes sont cultivées dans le jardin, un apport de compost au printemps leur fera du bien. Pour les plantes en bacs et en pots, on prévoira un engrais spécifique pour arbres fruitiers en mars ou avril. Selon la croissance, on pourra encore rajouter un peu d'engrais en juin.

Les arbres fruitiers palissés n'ont souvent besoin que d'une petite taille. En règle générale, ils gardent naturellement leur forme svelte, surtout les pommiers et les poiriers.

Si certaines pousses deviennent trop longues, on peut les raccourcir à 10 cm. Cette taille peut être effectuée en été ou en hiver. Pour les pruniers et les cerisiers, une taille d'entretien est cependant utile en hiver ou en été. Les pousses latérales sont raccourcies à 10 - 15 cm. Lorsque les plantes sont trop grandes, la pousse centrale peut aussi être taillée à la hauteur souhaitée. On taille également toujours au niveau d'un bourgeon se développant vers l'extérieur.

Les arbres fruitiers palissés et les arbres fruitiers nains ne sont certes pas très sensibles aux parasites et aux maladies, mais on doit quand même les contrôler régulièrement. On peut par exemple voir apparaître des pucerons.

Informations additionnelles

Häberli-Beeren Imprimer l'article