Des astuces pour bien entretenir ses arbres

Les arbres ont généralement une longue durée de vie à condition d'être bien soignés. Des mesures simples permettent de favoriser une croissance saine et de contribuer de manière significative à la sécurité.

L'entretien des arbres sert également à la sécurité.
L'entretien des arbres sert également à la sécurité.

(sku) Lorsqu'un arbre a été planté, il a régulièrement besoin d'un certain nombre de soins. Ceux-ci ne favorisent pas uniquement une croissance saine et une structure naturelle, mais permettent aussi en partie d'éviter les malformations et les maladies. Ainsi, l'entretien des arbres est aussi un garant de la sécurité, notamment dans les lotissements.

Quand procéder à la taille ?

Une taille ciblée permet de préserver la vitalité des arbres. Mais quand faut-il tailler les arbres dans un jardin ? Il existe deux réponses à cette question. En hiver, les arbres sont dépourvus de feuilles, ce qui permet au jardinier amateur d'y voir plus clair pour les tailler. En outre, la période froide présente des avantages par rapport au risque de contamination par des parasites comme les spores de champignons. Par contre, le gel peut causer des problèmes pendant la saison froide. Le risque de cassure des branches augmente également avec la progression des températures en dessous de zéro. De plus, la taille hivernale présente un autre inconvénient : celui de la mauvaise cicatrisation des plaies.

L'avantage majeur de la taille estivale réside dans une meilleure cicatrisation des plaies. Celle-ci compense également l'inconvénient que représente le risque accru de contamination par des spores de champignons et autres parasites après la taille. Par ailleurs, en été, l'évaluation de l'état d’ensemble du bosquet est plus aisée pour le jardinier amateur. Les parties mortes sont facilement identifiables. La taille estivale permet en outre d'aérer la couronne et d'y apporter de la luminosité, ce qui favorise la vitalité de l'arbre. Les pucerons peuvent aussi être éliminés de manière efficace, car ils s'installent généralement de préférence sur les rameaux des nouvelles pousses.

Il est préférable de tailler les arbres sujets à des pertes de sèves, comme le noyer, le bouleau ou l'érable, à la fin de l'été.

Maladies fréquentes

Les arbres doivent aussi faire l'objet d'inspections régulières visant à déceler toute maladie éventuelle. Vous trouverez ci-dessous les maladies les plus fréquentes sous nos latitudes ainsi que leurs caractéristiques.

Oïdium : des pousses de pommiers ou de cognassiers recouvertes d'un feutrage blanc poudreux indiquent une attaque d'oïdium. Plus tard, les feuilles s'enroulent et sèchent. Couper régulièrement les pousses infectées.

Rouille grillagée du poirier : cette maladie fongique change d'hôte, passant du poirier à certaines variétés de genévrier. Au printemps, les spores sont dispersées par le vent. Sur les feuilles du poirier apparaissent des taches orangées de petite taille qui s'étendent sous la feuille, prenant l'aspect de verrues. La rouille grillagée est dangereuse pour le poirier lorsqu'un genévrier atteint se trouve à proximité. Quelques pustules éparses ne causent que peu de dégâts à l'arbre. En automne, les feuilles contaminées peuvent être compostées sans risque.

Cloque : maladie fongique très répandue du pêcher et du nectarinier. Les feuilles se recroquevillent pendant la pousse. Les parties recroquevillées se colorent en rouge, les feuilles tombent très tôt. Retirer les fruits momifiés déjà en automne. Eliminer immédiatement les feuilles contaminées.

Moniliose : la moniliose est très répandue et attaque aussi bien les arbres fruitiers à noyaux que ceux à pépins, tout comme les plantes ligneuses. Le champignon hiberne généralement dans les fruits morts restés sur l'arbre. De là, les jeunes pousses, puis les nouveaux fruits sont infectés. On peut endiguer la maladie en enlevant régulièrement les fruits morts avant l'hiver. Couper à temps les rameaux infectés jusqu'au bois sain.

Tavelure : ce champignon apparaît principalement sur les pommiers et les poiriers. Des taches vert foncés se développent d'abord sur les fruits et les feuilles, plus tard elles sont grises à noires avant de former des petites bosses craquelées. La tavelure hiverne sur les jeunes pousses ou les feuilles mortes restées au sol. Eviter les apports excessifs d'engrais azotés.

Maladie criblée : des taches rondes, brun-rouge apparaissent sur les feuilles du cerisier (plus rarement sur le pêcher). Les feuilles se nécrosent et tombent. Des perforations apparaissent comme si on avait tiré à travers les feuilles avec un fusil de chasse. Celles-ci tombent déjà pendant l'été. Ramasser et éliminer les feuilles mortes.

Les vieux arbres

Il est important, notamment pour les vieux arbres, de s'assurer régulièrement de leur robustesse. Le creusage d'un tronc signale un risque de sécurité accru. En cas d'hésitation, il est préférable de demander conseil à un jardinier expérimenté ou à un spécialiste de l'entretien arboricole.

Informations additionnelles

ImagePoint (Jürg Waldmeier) Imprimer l'article