Fruitiers palissés : garants de perspectives fruitées

Un mur de maison et un fruitier palissé et tout devient possible : des perspectives fruitées de poires, abricots, pommes, pêches et griottes (Weichsel). Les arbres fruitiers palissés poussent pratiquement sur tous les murs de la maison car le mur garantit un climat idéal.

Les arbres taillés poussent pratiquement sur chaque face de maison, parce que la paroi de maison pourvoit au climat nécessaire.
Les arbres taillés poussent pratiquement sur chaque face de maison, parce que la paroi de maison pourvoit au climat nécessaire.

(sku) Les maisons dissimilées derrière des cultures palissées paraissent attrayantes avec un côté parfois enchanté. De plus, le mur de la maison est en fait utilisé pour stimuler la croissance des arbres fruitiers palissés. Même dans des régions au climat rude, le palissage donne des pêches juteuses, des abricots savoureux, des poires délicates ou des pommes craquantes, car le mur de la maison contribue lui-même à créer le climat nécessaire. En été, il absorbe la chaleur, la stocke et la restitue la nuit. Cette caractéristique est déterminante pour le fruit palissé. Elle permet également une croissance optimale des plantes aimant la chaleur.

Quel mur choisir ?

A l'exception des murs exposés au nord, les fruitiers palissés poussent pratiquement sur tous les côtés de la maison. Plus l'emplacement sera ensoleillé, meilleures seront la croissance et la récolte. Pour faire pousser un fruitier palissé sur le mur de la maison, une structure adéquate est nécessaire. La taille de la structure n'a pas d'importance car l'arbre fruitier palissé ne grandira qu'en fonction de la manière dont il sera palissé. Des poiriers généreux peuvent être palissés par exemple sur tout le côté d'une maison alors que les pêchers poussent mieux lorsqu'ils ne deviennent pas trop grands.

Des lattes en bois ou du fil seront tout à fait adaptés pour construire une structure palissée. Ceux qui utilisent du bois traité veilleront à choisir des produits écologiques qui ne nuisent pas aux plantes. Des systèmes en fils métalliques sont également disponibles dans les commerces spécialisés.

Plantes inclinées

Les arbres fruitiers palissés sont plantés au printemps ou à l'automne. Les racines doivent avoir suffisamment de place dans le trou de plantation. L'arbre devrait être en l'occurrence planté à au moins 20 cm du mur et les rameaux latéraux vigoureux, si possible orientés vers la gauche et la droite. Par ailleurs, le tronc est légèrement incliné vers le mur. Après avoir planté l'arbre, bien tasser la terre et arroser abondamment.

A la différence des arbres plantés librement, les plantes palissées n'ont pas besoin de tuteur. L'arbre est directement fixé sur la structure murale.

La première coupe intervient dès que l'arbre a été planté. En règle générale, on ne laisse que deux rameaux latéraux et la tige centrale est vigoureusement taillée. La taille est effectuée de sorte que l'œil supérieur (bourgeon) est dirigé vers l'avant, donc dans le sens opposé au mur. Les rameaux latéraux sont raccourcis d'un tiers. L'œil extérieur devrait être orienté ici aussi vers l'avant. Les rameaux latéraux sont fixés à la palissade si possible à l'horizontale.

Dans le cas des pommiers et des poiriers, on peut aussi supprimer complètement la tige centrale. On palisse ensuite au moins quatre rameaux latéraux. Dans le cas des abricotiers et des pêchers, plusieurs rameaux latéraux peuvent être palissés.

Arbres à petit tronc

Outre les arbres fruitiers palissés, les arbres à petits troncs sont également adaptés pour les petits jardins. Ils n'ont pas besoin de beaucoup de place et donnent de bonnes récoltes. Ces dernières années, on a cultivé pour le jardin des variétés robustes et peu vulnérables aux maladies.

Variétés de pommes : Florina, Resi, Liberty, Topaz.

Variétés de poires : Louise Bonne, Clapps Liebling, Benita, Isolda.

Informations additionnelles

Häberli-Beeren Imprimer l'article