Protection des données

Les cookies nous aident à mieux adapter notre site web à vos intérêts et à vos besoins. En utilisant ce site web, vous consentez à l'utilisation de cookies et à notre directive sur la protection des données.

Aménager son jardin avec des haies

En plus d'abriter des regards, les haies offrent mille et une possibilités d'aménager son jardin. Différentes variétés peuvent être utilisées selon la fonction prévue et le lieu où les haies seront plantées. Nous vous expliquons comment faire le bon choix.

En plus d’abriter des regards, les haies offrent mille et une possibilités d’aménager son jardin.
En plus d'abriter des regards, les haies offrent mille et une possibilités d'aménager son jardin.

(sku) Les haies trouvent souvent leur place dans l'aménagement d'un jardin. Ces clôtures végétales sont un élément structurel qui présente de nombreux avantages : elles abritent des regards, protègent du bruit et de la poussière et offrent de multiples possibilités d'aménagement.

Les haies sont composées d'arbustes qui sont généralement plantés en rang. De nombreuses variétés d'arbustes sont adaptées, que ce soit pour de petites ou de grandes haies, des haies libres ou taillées, à feuillage persistant ou à feuillage caduque.

Avant de planter une haie, posez-vous les bonnes questions :

  • Quelle sera sa fonction ?

  • Quelle hauteur feront ou devront faire les arbustes ?

  • Quelle est la largeur dont je dispose ?

  • Comment sont le sol et l'exposition à l'endroit prévu ?

  • La haie doit-elle avoir un feuillage persistant toute l'année ou peut-elle perdre des feuilles à l'automne ?

Il existe un vaste choix de plantes adaptées 

Thuja occidentalis (thuya du Canada)
Thuja occidentalis (thuya du Canada)

Thuja occidentalis (thuya du Canada)

Le thuya du Canada présente un feuillage persistant et pousse sur des sols modérément humides et riches en humus. Il peut mesurer 2 à 4 mètres de haut. Le thuya résiste très bien au gel et, grâce à la densité de son feuillage ramifié, offre une très bonne protection contre le vent tout en constituant une excellente protection visuelle. Si le sol est trop humide ou trop sec, le thuya peut être envahi par un champignon.

Chamaecyparis (faux cyprès)
Chamaecyparis (faux cyprès)

Chamaecyparis (faux cyprès)

Les faux cyprès sont très répandus et particulièrement appréciés pour former des haies en raison de la couleur intense du feuillage de certaines variétés. Hormis le fait qu'ils apprécient encore plus l'ombre que le thuya du Canada, ils présentent les mêmes particularités que ce dernier. Les faux cyprès ne supportent pas l'excès d'eau.

Taxus baccata (if commun)
Taxus baccata (if commun)

Taxus baccata (if commun)

L'if commun présente plusieurs avantages sous forme de haie. En tant que conifère, il est persistant et constitue donc une protection visuelle en hiver également. L'if commun peut mesurer jusqu'à 4 mètres de haut et se plaît aussi bien au soleil qu'à l'ombre. Il supporte en outre parfaitement la taille et préfère les sols riches en nutriments aux sols secs. Il faut toutefois noter que toutes les parties de cet arbre sont toxiques.

Picea abies (épicéa commun)
Picea abies (épicéa commun)

Picea abies (épicéa commun)

Il est possible d'utiliser l'épicéa commun, ou sapin rouge, comme haie persistante à condition de le tailler dès qu'il a atteint la hauteur souhaitée. Une taille par an suffit. Il prospère dans un sol de potager riche en humus et demande peu d'entretien.

Ligustrum vulgare (troène commun)
Ligustrum vulgare (troène commun)

Ligustrum vulgare (troène commun)

En raison de sa croissance rapide, une haie en troène commun doit être taillée au moins deux fois par an. En plus de bien abriter des regards, le troène commun constitue aussi un nichoir et une source de nourriture pour diverses espèces d'oiseaux. Lors d'hivers longs et très froids, cet arbuste peut perdre son feuillage. Il demande peu d’entretien et croît dans n'importe quel sol de potager de qualité.

Carpinus betulus (charme commun)
Carpinus betulus (charme commun)

Carpinus betulus (charme commun)

Le charme commun supporte sans problème une sécheresse temporaire et se plaît aussi bien au soleil qu'à l'ombre. Il peut mesurer jusqu'à 4 mètres de haut mais peut aussi être plus petit. Le tailler une fois par an permet de le conserver à la hauteur souhaitée. Le charme commun perd son feuillage en hiver. Il demande peu d'entretien.

Spirea cinerea (spirée « Grefsheim »)
Spirea cinerea (spirée « Grefsheim »)

Spirea cinerea (spirée « Grefsheim »)

La spirée « Grefsheim » est un arbuste qui demande très peu d'entretien. Tous les sols de potager peuvent l'accueillir. Au printemps, des fleurs s'épanouissent sur ses rameaux retombants. La spirée « Grefsheim » mesure jusqu'à 2 mètres de haut et prospère dans les endroits ensoleillés à semi-ombragés.

noisetier
Noisetier

Arbustes sauvages

Les arbustes sauvages locaux permettent de créer une haie colorée, diversifiée et écologique. C'est le cas par exemple de la bourdaine, du cornouiller, du noisetier, de l'amélanchier ou encore de l'églantier des chiens. Ces plantes demandent peu d'entretien à l'endroit où elles se trouvent et prospèrent dans les sols de potager habituels. Les haies d'arbustes sauvages offrent par ailleurs un biotope à de nombreux animaux, notamment aux oiseaux et aux insectes.

Quelles sont les plantes les mieux adaptées ?

Découvrez ici les plantes qui conviennent le mieux selon l'endroit où la haie sera placée et sa fonction :

Haies pour les endroits secs

Cornus mas (cornouiller mâle)

Ligustrum vulgare (troène commun)

Carpinus betulus (charme commun)

Ribes alpinum (groseillier des Alpes)

Haies pour les endroits humides

Thuja occidentalis (thuya du Canada)

Taxus baccata (if commun)

Potentilla fruticosa (potentille arbustive)

Spirea cinerea (spirée « Grefsheim »)

Haies persistantes

Thuja occidentalis (thuya du Canada)

Taxus baccata (if commun)

Picea abies (épicéa commun)

Ilex meserveae (houx américain)

Osmanthus burkwoodii (osmanthe de Burkwood)

Haies caduques

Cornus mas (cornouiller mâle)

Potentilla fruticosa (potentille arbustive)

Carpinus betulus (charme commun)

Ribes alpinum (groseillier des Alpes)

Fagus sylvatica (hêtre commun)

Haies hautes (max. 4 m)

Thuja occidentalis (thuya du Canada)

Taxus baccata (if commun)

Fagus sylvatica (hêtre commun)

Picea abies (épicéa commun)

Cupressocyparis leylandii (cyprès de Leyland)

Haies basses (max. 2 m)

Potentilla fruticosa (potentille arbustive)

Ribes alpinum (groseillier des Alpes)

Spirea cinerea (spirée « Grefsheim »)

Berberis thunbergii (épine-vinette de Thunberg)

Osmanthus burkwoodii (osmanthe de Burkwood)

Haies larges

Thuja occidentalis (thuya du Canada)

Taxus baccata (if commun)

Fagus sylvatica (hêtre commun)

Picea abies (épicéa commun)

Carpinus betulus (charme commun)

Haies étroites

Ligustrum vulgare (troène commun)

Potentilla fruticosa (potentille arbustive)

Berberis thunbergii (épine-vinette de Thunberg)

Osmanthus burkwoodii (osmanthe de Burkwood)

Bien entendu, la largeur d'une haie dépend aussi de la manière dont elle est taillée. Une haie large peut alors devenir étroite et inversement.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article