Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Conseils de conception pour le jardin naturel

Un jardin naturel ou écologique est à entretenir de manière à offrir un espace vital au monde végétal et animal indigène. Un tel jardin constitue un univers de découverte et d'aventure pour petits et grands.

Un jardin naturel ou écologique est à entretenir de manière à offrir un espace vital au monde végétal et animal indigène.
Un jardin naturel ou écologique est à entretenir de manière à offrir un espace vital au monde végétal et animal indigène.

(sku) Rêvez-vous d'un jardin où les visites nocturnes de hérissons et les chants d'oiseaux indigènes ne sont pas une rareté ? Dans ce cas, vous devez veiller à aménager votre jardin de manière diversifiée et naturelle. Car dans la nature, il existe d'étroites relations entre tous les êtres vivants, qui, sans l'intervention de l'homme, se trouvent en équilibre. Ce complexe réseau d'interdépendances est particulièrement difficile à observer et des interventions peuvent, parfois après des années, avoir des conséquences inattendues sur la nature. Des cultures intensives, en groupes serrés, de mêmes sortes de plantes sont sujettes à des maladies et attirent les parasites. En outre, on appauvrit le sol en lui retirant ses nutriments par une exploitation trop soutenue. La diversification de la végétation d'un jardin peut apporter une importante contribution à l'équilibre naturel. Animaux et insectes y trouvent un espace vital et leur progéniture y est assurée. Cette diversification aide par ailleurs à combattre les parasites.

Des plantes sauvages indigènes pluriannuelles, telles que l'alchémie, l'ancolie, le géranium ou le compagnon blanc apportent aussi de la diversité.
Des plantes sauvages indigènes pluriannuelles, telles que l'alchémie, l'ancolie, le géranium ou le compagnon blanc apportent aussi de la diversité.

Veiller à la diversité des plantes

Dans un jardin vivant et proche de la nature, les plantes sauvages indigènes ont leur utilité. Important : planter le plus possible de diverses sortes comme par exemple, le cornouiller, l'amélanchier, la bourdaine ou le noisetier. Des plantes sauvages indigènes pluriannuelles, telles que l'alchémie, l'ancolie, le géranium ou le compagnon blanc apportent aussi de la diversité. Bien que souvent très belles, les plantes exotiques n'apportent par contre aucun nutriment au milieu indigène.

Créer de petits biotopes

La diversité dans un jardin naturel est souvent enrichie par différents petits biotopes comme par exemple, un tas de branches ou de pierres ou un nid d'apoïdes. Une haie sauvage composée de différents arbustes indigènes est également un milieu hospitalier pour différents animaux. Le fusain, l'argousier ou le cornouiller offrent chambre et pension, par exemple, aux hérissons, écureuils, troglodytes ou rouges-gorges. La haie est pour ainsi dire parfaite lorsqu'elle renferme aussi des plantes qui affectionnent les ombrages, comme les anémones blanches, les perce-neiges ou l'ail des ours. Des nichoirs pour oiseaux ou des pierriers secs offrent des refuges bienvenus.

En outre, un herbage où poussent le plantain, le faux lierre, le thym ou la bugle rampante constitue un paradis pour les apoïdes, les coccinelles, les araignées, les crickets et les mille-pattes.

Un étang peut également convenir comme petit biotope. Dans un étang de jardin, les libellules, grenouilles, tritons et crapauds se sentent à l'aise.

Dans un jardin naturel, les surfaces vitrifiées sont, autant que possible, à restreindre.

La nature a aussi besoin de soins

L'aménagement d'un jardin naturel exige beaucoup de connaissances et de savoir-faire. Pour que les fleurs sauvages puissent se développer, des milieux naturels doivent être conservés. Pour l'installation d'emplacements et l'élaboration de pierriers secs, un artisanat traditionnel est recommandé. La construction d'étangs et de bassins aquatiques demande beaucoup de connaissances. Un jardin naturel devrait donc être conçu en collaboration avec un spécialiste. Par la suite, il a besoin, comme tout autre jardin, de soins réguliers.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article