Oiseaux dans le jardin : créer un jardin adapté aux oiseaux

Les jardins offrent de nombreuses possibilités d'espaces pour les oiseaux indigènes. L'essentiel est de proposer de la diversité et des plantes adaptées aux oiseaux.

Les jardins offrent de nombreuses possibilités d’espaces pour les oiseaux indigènes.
Les jardins offrent de nombreuses possibilités d'espaces pour les oiseaux indigènes.

(sku) Un jardin agréable pour les oiseaux est aussi un jardin naturel qui propose le plus possible d'espaces de vie différents. Des petits efforts tout simples garantissent le succès, par exemple en intégrant des plantes sauvages dans les plates-bandes ou des arbrisseaux indigènes dans des plantations d'arbustes. Il est aussi important de renoncer à l'utilisation de produits chimiques et de ne tondre que deux à trois fois par an certaines parties du gazon ou du champ. Aménager des prairies fleuries ainsi que planter des arbustes indigènes par groupes et des arbres fruitiers à hautes tiges est également utile.

Plantes pour oiseaux

Tout d'abord, les plantes indigènes offrent de la nourriture et un refuge pour les espèces d'oiseaux indigènes. Voici celles qui sont adaptées :

  • Pommier sauvage (Malus silvestris)
  • Amélanchier commun (Amelanchier rotundifolia)
  • Cornouiller sanguin (Cornus sanguinea)
  • Cornouiller (Cornus mas)
  • Chèvrefeuille noir (Lonicera nigra)
  • Chèvrefeuille rouge (Lonicera xylosteum)
  • Chèvrefeuille des bois (Lonicera periclimenum)
  • Merisier (Prunus avium)
  • Merisier à grappes (Prunus padus)
  • Prunellier (Prunus spinosa)
  • Houx (Ilex aquifolium)
  • Genévrier commun (Juniperus communis)
  • Sureau noir (Sambucus nigra)
  • Viorne lantane (Viburnum lantana)
  • Fusain d’Europe (Euonymus europaeus)
  • Charme (Carpinus betulus)
  • Lierre (Hedera helix)
  • Bourdaine (Frangula alnus)
  • Noisetier (Corylus avellana)

Les buissons indigènes denses tels que les rosiers sauvages et les mûriers, ou les plantes grimpantes comme la clématite, le chèvrefeuille des jardins (Lonicera caprifolium) ou les glycines, de même que les arbres fruitiers à hautes tiges et les tournesols sont aussi très précieux.

À observer

Lors du choix des plantes, il faut prêter attention à leur emplacement, au soleil ou à l'ombre ainsi qu'à la hauteur à laquelle elles sont placées. Il est également important de tenir compte du sol : a-t-on un sol humide, riche en humus, sablonneux ou sec ? Il faut aussi respecter la hauteur de croissance et dans tous les cas les distances à la limite.

Bon à savoir

L'aubépine et le sorbier des oiseleurs sont des plantes hôtes du feu bactérien, une maladie qui provoque la mort des arbres fruitiers. Bien que ces espèces soient précieuses pour les oiseaux, elles ne devraient pas être utilisées là où se trouvent des arbres fruitiers.

Les bains pour oiseaux, nichoirs et mangeoires augmentent aussi l’attractivité du jardin pour les oiseaux.
Les bains pour oiseaux, nichoirs et mangeoires augmentent aussi l'attractivité du jardin pour les oiseaux.

Bains pour oiseaux et nichoirs

Les bains pour oiseaux, nichoirs et mangeoires augmentent aussi l'attractivité du jardin pour les oiseaux. Les arbustes épineux, les arbres denses et les façades de maisons végétalisées offrent des nichoirs protégeant des prédateurs.

Partie 1 de 4

Partie 1 : Oiseaux dans le jardin : créer un jardin adapté aux oiseaux

Partie 2 : Créer des lieux de nidification à l'aide de nichoirs

Partie 3 : Nettoyer les nichoirs

Partie 4 : Nourrir les oiseaux en hiver

Informations additionnelles

ImagePoint, istockphoto Imprimer l'article