La serre prolonge la saison du jardinage

La serre est un lieu protégé pour les semis, les jeunes pousses et les plantes tributaires de la chaleur. Et elles prolongent la saison du jardinage. L'étendue de l'offre et les différentes constructions de serres ne simplifient pas vraiment le choix.

En été, la serre offre une protection aux légumes aimant la chaleur comme, par exemple, les tomates, les poivrons, les concombres, les melons et grand nombre de fines herbes.
En été, la serre offre une protection aux légumes aimant la chaleur comme, par exemple, les tomates, les poivrons, les concombres, les melons et grand nombre de fines herbes.

(sku) Le rôle joué par la serre est en principe simple. Grâce à une température et une humidité de l'air appropriées, elle assure aux plantes des conditions de développement idéales en les protégeant contre les fortes précipitations, le vent et les variations de température.

Au printemps, la serre est essentiellement destinée aux semis et aux boutures de nombreuses sortes de légumes et de fleurs estivales. En été, elle offre une protection aux légumes aimant la chaleur comme, par exemple, les tomates, les poivrons, les concombres, les melons et grand nombre de fines herbes. En automne, elle permet de prolonger considérablement la saison des légumes. Du fait qu'en hiver le chauffage des serres est très coûteux et peu écologique, une serre autonome servira avantageusement de quartier d'hiver. Celui-ci ne convient cependant pas toujours aux plantes sensibles au gel.

Le choix de l'endroit est important

L'emplacement idéal d'une serre est en situation de plein soleil. Lors du choix de l'endroit, il faut tenir compte du fait qu'en hiver l'ombre projetée par le soleil est différente. Les serres sont construites de diverses manières. La construction traditionnelle en verre est coûteuse mais elle offre, par contre, une bonne intensité de lumière. Un autre type de construction consiste en des serres adossées en polycarbonate. Elles sont stables, et selon le genre de constructions, elles offrent de bonnes valeurs énergétiques. La variante la moins chère mais aussi la moins durable est la serre en film plastique. Le choix de la serre optimale dépend de ce que l'on a prévu de cultiver.

La serre en film plastique

La serre en film plastique est constituée d'un cadre en tubes métalliques recouvert d'un film translucide. C'est la variante la moins onéreuse. La serre en film plastique est facile à monter et à démonter. Elle est en outre simple à déplacer. Les serres en film plastique ne sont cependant pas très stables et, du fait de leur légèreté et de leur ancrage restreint, elles sont peu résistantes aux rafales de vent et au poids de la neige.

Serres adossées en polycarbonate

Cette serre dotée d'un cadre en aluminium et de plaques de polycarbonate est nettement plus stable. Elle coûte environ trois à quatre fois plus cher qu'une serre en film plastique. Au mieux, on l'installera sur un fondement. Elle résiste bien aux intempéries et, selon la qualité des plaques transparentes, elle offre aussi une bonne isolation.

La serre en verre

Contrairement aux serres en matière synthétique, la serre en verre ne s'use pratiquement pas. Sa durée de vie est nettement plus longue et elle représente un investissement à long terme. Une serre en verre coûte sensiblement plus cher que les serres en matières synthétiques. La construction d'une grande serre en verre intéresse principalement les professionnels. Elle est en outre soumise à une autorisation de construire. La conclusion d'une assurance contre la grêle est également à envisager.

Bon à savoir

Comme fondement, on peut recourir à un simple ancrage ou vissage dans le sol. Une solution plus durable est le bétonnage des ancrages aux quatre coins de la serre. Si la serre est chauffée en hiver, un fondement sur tout son pourtour est nécessaire.

  • Pour éviter des températures trop élevées, la serre doit disposer d'une bonne aération.
  • Une serre sans chauffage n'est pas à l'abri du gel.
  • Pour le chauffage on peut recourir à un ventilateur à air chaud, un chauffage au mazout ou au gaz ou des conduites d'eau chaude.
  • Lorsque l'on veut équiper une serre d'un chauffage il convient, indépendamment de la température extérieure, d'assurer une température minimum constante.
  • Les serres de plantes d'intérieur doivent régulièrement être alimentées en eau. Un raccordement à l'eau ou un bassin d'eau de pluie sont adéquats à cet effet.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article