Protection des données

Les cookies nous aident à mieux adapter notre site web à vos intérêts et à vos besoins. En utilisant ce site web, vous consentez à l'utilisation de cookies et à notre directive sur la protection des données.

Systèmes d’irrigation pour le jardin

Des systèmes d'irrigation automatiques procurent la bonne quantité d'eau 24h sur 24 dans le jardin et sur le balcon, même pendant les vacances d'été. Les arroseurs particulièrement écologiques utilisent l'eau de pluie.

Le bloc-vanne et les arroseurs escamotables sont placés dans le sol. Ces derniers sortent et rentrent de manière autonome pour procéder à l'arrosage.
Le bloc-vanne et les arroseurs escamotables sont placés dans le sol. Ces derniers sortent et rentrent de manière autonome pour procéder à l'arrosage.

(sku) Qui ne veut pas faire les allées et venues avec un arrosoir pour arroser suffisamment les plantes du jardin, sur la terrasse ou le balcon, a recours à un arroseur automatique. Les gicleurs peuvent aider. Ils doivent cependant être montés et remplis à chaque fois. Un système d'irrigation est parfait pour ceux qui trouvent que l'arrosage manuel est trop fastidieux pour avoir de belles fleurs en été. Une fois que le système a été monté et programmé par un professionnel, arroser à la maison fait partie du passé.

Les arroseurs sont quasiment invisibles

Beat Künzli, directeur de l'entreprise d'horticulture Künzli AG à Ittigen et Interlaken, explique le système d'irrigation Eco Rain : « Le système se compose de jusqu'à cinq éléments dont seuls l'appareil de commande, le dispositif d'arrêt en cas de pluie et le boîtier de ventilation sont visibles. Les éléments d'irrigation se trouvent sous la surface et ne sont déployés que lorsque qu'ils arrosent. Ils disparaissent ensuite à nouveau dans le sol. L'appareil de commande est posé de manière à être protégé sur le mur de la maison. Le dispositif d'arrêt en cas de pluie est monté à un endroit exposé à la météo. Il mesure les précipitations et arrête l'installation en cas de pluie afin que les plantes ne soient pas trop arrosées. Le boîtier de ventilation est un petit caisson encastré dans le sol, qui comprend des électrovannes pour piloter les différents éléments d'arrosage. Les éléments pouvant être utilisés sont les arroseurs escamotables, les arroseurs rotatifs et l'irrigation au goutte-à goutte ». Les arroseurs escamotables sont notamment utilisés pour les grandes surfaces de gazon comme les terrains de football, alors que les arroseurs rotatifs sont utilisés pour les plus petites surfaces de gazon et les plantes fragiles. Ils peuvent distribuer de l'eau à une hauteur de 10 à 25 cm et sont donc recommandés pour les parterres de roses et les parterres fleuris. Une irrigation goutte à goutte est conseillée là où l’eau accède difficilement dans le sol : sous les arbres dotés de larges couronnes ou sous les haies.

Le système d'irrigation aide à économiser de l'eau

Outre la faible charge de travail, le système d'irrigation présente également des avantages écologiques. Un système est programmé de sorte à ne distribuer que la quantité d'eau effectivement requise par les plantes. Contrairement à l'arrosage au tuyau ou à l'arrosoir, un excédent d'eau est évité. Un arrosage de nuit permet de plus qu'une faible quantité d'eau s'évapore et qu'il n'y ait aucun risque de brûlure pour les plantes. Le système est encore plus écologique lorsqu'il est alimenté par de l'eau de pluie. « Un grand bassin souterrain de 250 à 1 500 litres collecte l’eau de pluie et alimente le système avec 90 % de l'eau requise», déclare l'expert Künzli.

Les coûts du système dépendent de la forme du terrain à arroser et de l'endroit où l'eau est puisée. Pour un système simple dans le jardin d'une maison individuelle, Künzli compte entre 5 500 et 6 000 francs. Dans le cas d'un système doté de plus de composants, un budget de 20 000 francs est nécessaire. Un collecteur d'eau de pluie est un peu plus cher à l'achat, mais peut permettre d'économiser de l'eau lors de l'exploitation. Un abonnement de service est disponible sur demande : des professionnels mettent le système en service au printemps et le vident en automne afin qu'aucune conduite n'éclate.

Informations additionnelles

infomaison Imprimer l'article