Protection des données

Les cookies nous aident à mieux adapter notre site web à vos intérêts et à vos besoins. En utilisant ce site web, vous consentez à l'utilisation de cookies et à notre directive sur la protection des données.

Plantes en pot : erreurs d'entretien

Trop ou trop peu – les plantes sont sensibles aussi bien à un arrosage trop abondant qu'à la sécheresse. Que faire en cas de saturation d'eau ou après une sécheresse dévastatrice ?

Les plantes sont sensibles aussi bien à un arrosage trop abondant qu’à la sécheresse.
Les plantes sont sensibles aussi bien à un arrosage trop abondant qu'à la sécheresse.

Le jardinier responsable des plantes en pot a pensé bien faire et a tellement bien arrosé ses protégées que les récipients se sont transformés en petits marais ! Certaines plantes n'ont pas besoin d'autant d'eau fraîche. Si les feuilles d'une plante pendent, vous devriez toujours commencer par contrôler la terre. En effet, il arrive que la plante se flétrisse lorsqu'elle reçoit trop d'eau et non parce qu'elle en train de se dessécher. Les racines étouffent alors en raison de la trop grande quantité de liquide. Dans cet état, la plante ne peut plus former de nouvelles racines, de sorte que quelque temps après une période d'humidité extrême, on assiste souvent à son dépérissement complet. Les buissons de marguerites à des endroits chauds et en plein soleil en sont un exemple. Leur feuillage commence à faner sous l'effet de la chaleur, même si les mottes des racines sont encore bien humides. Si on arrose à nouveau de telles plantes, des dégâts dus à l'humidité peuvent rapidement être observés.

Plante noyée

Que faire si la plante est noyée ? Enlever l'eau stagnante superflue des pots, seaux et soucoupes. Laisser sécher les plantes touchées et ne plus les arroser jusqu'à ce que la motte de racines soit sèche. A ce moment, les feuilles, germes ou fleurs pourris sont déjà visibles. Les parties touchées noircissent d'abord, puis brunissent – il faut les tailler. Toutefois, dans le cas où les racines souffrent aussi, il est possible que la plante dépérisse. Dans le cas contraire, elle va à nouveau bourgeonner et repousser.

Parée pour le désert

Si le jardinier responsable des plantes a brillé par son absence durant de chaudes journées, l'une ou l'autre plante peut dans ce cas aussi dépérir en raison de la longue traversée du désert occasionnée. Les fleurs et feuilles pendent, la motte des racines se dessèche et se désintègre.

Il est impératif de donner un bain d'eau abondant à de telles plantes. Débarrasser ensuite la plante de ses parties desséchées et enlever les fleurs fanées. Plonger la motte des racines avec le pot – dans la mesure où la dimension de ce dernier le permet – dans un seau rempli d'eau ou une baignoire jusqu'à ce que la terre soit gorgée d'eau et que plus aucune bulle d'air ne remonte.

Protéger ensuite les patientes assoiffées d'un fort rayonnement du soleil pendant leur période de régénération. Dès le moment où les feuilles ne pendent plus, les arroser à nouveau avec soin. Vous allez bientôt voir quelles parties des plantes sont remises. Enlever ce qui est mort afin d'éviter des maladies concomitantes ou l'apparition de nuisibles.

Période de transition

Jusqu'au moment où des plantes qui ont fortement souffert reprennent du poil de la bête, elles ne paient pas de mine, sont en partie sans feuilles et sans fleurs. Il faut alors se munir d'un peu de patience. Si vous ne supportez pas cette phase, il vaut mieux directement remplacer les créatures épuisées par de nouvelles plantes. Même maintenant, en plein été, il existe une offre de fleurs attrayantes. S'il s'agit de buissons en pot de plusieurs années, ils se régénèrent en règle générale jusqu'en automne et fleurissent à nouveau l'année suivante retrouvant alors leur ancienne fraîcheur.

Conseils préventifs

  • Mettre ensemble des plantes ayant des besoins en soins similaires, cela facilite l'arrosage. Eviter les emplacements extrêmes. La plupart des plantes de balcons et de terrasses prospèrent aussi dans la pénombre, p. ex. en cas d'absence de courte durée. A cet endroit, elles nécessitent un arrosage moins conséquent.
Couche de drainage en argile expansée (Leca)
Couche de drainage en argile expansée (Leca)
  • Prendre des mesures contre l'eau stagnante dès la mise en pot : placer un tesson de terre cuite sur le trou pour l'écoulement afin que l'ouverture ne soit pas bloquée, mais qu'elle reste au contraire perméable. Sur le fond du pot, poser une couche de drainage en argile expansée (Leca) ou en gravier et la séparer du substrat à l'aide d'une toile.
  • Les plantes nécessitant beaucoup d'eau ont impérativement besoin d'un bord pour arroser et d'une soucoupe suffisamment grande. Il existe des pots avec des conteneurs ou des réservoirs intégrés. Un indicateur du niveau d'eau donne à tout moment des informations sur le niveau actuel.
  • Les plantes d'appartement telles que le dracaena, le ficus ou le yucca sont peu exigeantes et peuvent être arrosées à l'aide d'une bouteille en PET. Planter le col de la bouteille remplie d'eau sans bouchon dans la terre ou utiliser un adaptateur pour bouteilles. Pour un dosage plus facile, prenez des cônes d'argile poreux, dans lesquels la terre absorbe elle-même l'eau depuis un récipient de réserve : on les trouve dans le commerce spécialisé dans le jardinage.
Les plantes d'appartement qui sont peu exigeantes peuvent être arrosées à l'aide d'une bouteille en PET. Pour un dosage plus facile, prenez des cônes d'argile poreux, dans lesquels la terre absorbe elle-même l'eau depuis un récipient de réserve.
Les plantes d'appartement qui sont peu exigeantes peuvent être arrosées à l'aide d'une bouteille en PET. Pour un dosage plus facile, prenez des cônes d'argile poreux, dans lesquels la terre absorbe elle-même l'eau depuis un récipient de réserve.
Informations additionnelles

Revue «Schweizer Garten» Imprimer l'article