Protection des données

Les cookies nous aident à mieux adapter notre site web à vos intérêts et à vos besoins. En utilisant ce site web, vous consentez à l'utilisation de cookies et à notre directive sur la protection des données.

Usage correct du compost

Le compost donne un coup de pouce aux plantes dans leur croissance. L'important, c'est de l'utiliser à bon escient et au bon dosage, faute de quoi il peut même nuire aux plantes.

Le compost peut être épandu tout au long de l'année. Pour le potager, il est recommandé de réaliser les apports au printemps.
Le compost peut être épandu tout au long de l'année. Pour le potager, il est recommandé de réaliser les apports au printemps.

(sku) Une matière organique décomposée sous forme de compost ne contient pas seulement de précieuses substances nutritives pour la croissance de plantes, mais contribue aussi à améliorer la structure du sol. Outre pour les plantations de légumes, le compost peut aussi être utilisé dans les plates-bandes de fleurs et de bosquets ainsi que dans le verger et le jardin de baies.

Doser correctement le compost 

L'usage que l'on fait du compost dépend de sa composition, de l'entretien, de l'époque de sa mise en œuvre et des besoins des plantes. En effet, un apport moyen de 2 à 3 litres de compost par mètre carré et par an permet de couvrir les besoins en nutriments de nombreuses cultures. Cela correspond à l'épandage sur 4m2 d'un seau de compost de 10 litres. 

Épandre correctement le compost 

Pour composer de la terre végétale, on mélangera 1/3 de compost mûr, 1/3 de terre agricole et 1/3 de tourbe ou de succédané de tourbe. Le compost à l'état pur recèle trop de nutriments pour être utilisé comme terre végétale. Un apport intempestif entraîne une surfertilisation, avec pour conséquence que les plantes en pâtissent.

Lors de son épandage, le compost mûr n'est incorporé à la terre que sur les 5 à 10 cm en surface. Ce sont les organismes présents dans le sol qui se chargent d'une distribution plus en profondeur. Le compost peut être épandu tout au long de l'année. Pour le potager, il est recommandé de réaliser les apports au printemps. Des épandages additionnels peuvent avoir lieu durant l'année, pour des plantes exigeantes telles que choux, concombres, pommes de terre, poireaux ou céleris. En automne, le compost peut également être utilisé comme couche d'humus.

La terre de compost ne convient pas pour les plantes nécessitant un sol acide, telles que les plantes de terre de bruyère, bruyères et rhododendrons. 

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article