Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Composteurs pour le jardin domestique

Le choix du système de compostage approprié est dicté en premier lieu par la taille du jardin et le volume des matières à composter. Quel que soit le système adopté, il importe que le composteur soit installé sur un sol naturel.

Pour choisir le composteur adéquat, il faut se faire une idée de la quantité de matière organique que l'on désire composter.
Pour choisir le composteur adéquat, il faut se faire une idée de la quantité de matière organique que l'on désire composter.

Pour choisir le composteur adéquat, il faut se faire une idée de la quantité de matière organique que l'on désire composter. Le compostage en andain (compost en tas) est une technique avantageuse lorsque l'on se retrouve avec une importante quantité de déchets verts sur les bras. Quant au composteur thermique, il est utile pour traiter de petites quantités de compost.

Le compostage en andain nécessite de la place et n'est utile que lorsqu'il y a un apport important de matière à composter.
Le compostage en andain nécessite de la place et n'est utile que lorsqu'il y a un apport important de matière à composter.

Compostage en andain/compostage en tas

Le compostage en andain formé d'un long tas étroit est une technique simple et agréable. Cela permet de brasser facilement la matière. Le compostage en andain nécessite de la place et n'est utile que lorsqu'il y a un apport important de matière à composter. L'important est de couvrir le tas de compost de manière à ce qu'il soit perméable à l'air.

Les composteurs ouverts ou silos à compost en bois ou en grillage, sont d'une technique simple et peu coûteuse
Les composteurs ouverts ou silos à compost en bois ou en grillage, sont d'une technique simple et peu coûteuse

Composteurs ouverts/silos à compost

Les composteurs ouverts ou silos à compost en bois ou en grillage, ouverts sur le haut et le bas, sont d'une technique simple et peu coûteuse. Ils peuvent être réalisés par toute personne sachant bricoler. Comme la dégradation des déchets organiques s'opère du haut vers le bas et que les couches inférieures sont plus mûres et plus difficilement accessibles, il est recommandé d'installer deux bacs à compost. Lorsque le premier bac est plein, on peut en transférer le compost dans le second bac. Ce système des deux bacs permet d'accélérer le compostage. 

Le composteur, en vente dans les jardineries, devrait être conçu pour être perméable à l'air et à l'humidité.
Le composteur, en vente dans les jardineries, devrait être conçu pour être perméable à l'air et à l'humidité.

Composteurs thermiques/rapides

Pour les petits jardins, on préférera les composteurs thermiques, dits aussi rapides. Ce type de récipient, en vente dans les jardineries, devrait être conçu pour être perméable à l'air et à l'humidité. Les récipients fermés et d'un seul tenant sont en général réalisés en matière synthétique et possèdent des parois latérales amovibles ainsi que des orifices d'aération. En raison de l'important dégagement de chaleur à l'intérieur, le compostage des déchets organiques s'opère plus rapidement que dans d'autres systèmes. En outre, ce type de composteur n'attire pas autant les insectes dans les zones résidentielles et ne constitue pas une source de nuisance olfactive pour le voisinage. 

Le site adéquat

Dans l'emplacement choisi, le compost devrait être en contact direct avec le sol du jardin. Le sol devrait correspondre à son état naturel, donc ni dalle de pierre ou de béton, ni asphalte. C'est seulement ainsi que les micro-organismes nécessaires à la décomposition pourront pénétrer et que des liquides sortant pourront s'écouler. Le site idéal sera un endroit semi-ombragé et aisément accessible, à l'abri des eaux stagnantes. Il importe aussi que l'endroit choisi soit suffisamment à l'écart de terrasses, fenêtres et balcons de la maison ou des voisins.

Comment réussir son compost ?

Informations additionnelles

istockphoto, ImagePoint Imprimer l'article