Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Quels sont les déchets que l'on peut composter ?

Le compostage de matières organiques permet de restituer au jardin les nutriments qui lui ont été retirés. Les matières non organiques ainsi que les plantes malades ou les restes d'aliments cuits n'ont pas lieu d'être compostés.

On obtient une dégradation homogène uniquement en présence d'un mélange équilibré de matières riches et pauvres en nutriments.
On obtient une dégradation homogène uniquement en présence d'un mélange équilibré de matières riches et pauvres en nutriments.

(sku) Le compost peut se prévaloir d'être un engrais très utile pour le jardin. Selon les matières apportées au compost, celui-ci contient plus ou moins de nutriments. Sont très riches en éléments nutritifs, p.ex. les épluchures de la cuisine, les déchets verts issus de la récolte de légumes ou encore les tontes de gazon. Le broyat de bois, les branchages et les feuilles sont par contre pauvres en nutriments et riches en carbone. Leur structure ne se dégrade que lentement et, à eux seuls, ils ne produisent pas de compost exploitable ou seulement après une très longue période. On obtient une dégradation homogène uniquement en présence d'un mélange équilibré de matières riches et pauvres en nutriments.

Les déchets que l'on peut composter

  • restes de fruits et de légumes
  • épluchures de la cuisine et tailles du jardin
  • marc de thé et de café, filtres inclus
  • fleurs coupées et plantes en pot déchiquetées
  • fumier d'herbivores de petite taille
  • coquilles d'œuf broyées
  • coupes d'arbres et de buissons (morceaux de la longueur d'un doigt)
  • mauvaises herbes (pas lorsqu'elles sont montées en graines)
  • éviter les mauvaises herbes qui se multiplient par stolons
  • feuilles (il est recommandé de ne pas utiliser les feuilles issues de routes très passantes)
  • tontes de gazon et autres graminées
  • fruits tombés
  • aiguilles des arbres
  • mousses

Les déchets que l'on ne doit pas composter

  • viandes et poissons 
  • restes d'aliments cuits
  • cendres de bois et de charbon
  • épluchures de fruits tropicaux 
  • verre, métaux, produits synthétiques
  • plastique
  • couches 
  • sacs d'aspirateur 
  • crottes de chien et de chat
  • plantes ou bouts de plante malades
  • mégots
  • huiles et graisses

Forme et composition des apports au compost

Couper la matière de compost en menus morceaux, écraser les matières à coque dure, enlever les matières non organiques. Brasser fréquemment les 10 cm du dessus afin d'accélérer la décomposition et d'empêcher que les apports frais ne demeurent exposés.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article