Protection des données

Les cookies nous aident à mieux adapter notre site web à vos intérêts et à vos besoins. En utilisant ce site web, vous consentez à l'utilisation de cookies et à notre directive sur la protection des données.

Fertilisation correcte des plantes

Les plantes ont besoin de nutriments sous forme d'engrais. Le choix du bon engrais et la quantité administrée sont décisifs. Voici des conseils importants pour la nutrition des plantes.

engrais
Les plantes ont besoin de nutriments sous forme d'engrais.

(mb/sku) Un engrais efficace fait partie des soins de base de toute plante de jardin. Celle-ci ne peut se développer à long terme que si elle reçoit l'alimentation dont elle a besoin pour vivre. On distingue trois nutriments :

  • L'engrais sous forme minérale est dissous dans l'eau et peut donc être très rapidement absorbé par la plante.

  • L'engrais organique doit d'abord être décomposé par des micro-organismes avant de pouvoir être utilisé pour les plantes.

  • Dans le cas des engrais organo-minéraux, des matières premières organiques et minérales sont mélangées, ce qui a un effet rapide et durable.

Doser correctement les engrais minéraux

  • Les engrais minéraux sont fabriqués à base de matières chimiques.

  • Le commerce spécialisé propose une large gamme d'engrais minéraux pour différentes plantes et différents usages. Ces engrais doivent être dosés différemment en fonction du produit. La notice fournit les renseignements nécessaires.

Les engrais organiques sont des engrais naturels

  • Qui opte pour un jardin bio doit exclusivement utiliser des engrais organiques.

  • Les matières naturelles, comme les déchets de plante et le fumier, sont les matières de base de l'engrais organique.

  • L'engrais organique stimule les micro-organismes (organismes vivants) dans le sol. Les plantes absorbent donc les nutriments indirectement.

  • Les déchets de plante grossiers ou le fumier de ferme sont mélangés à la terre en automne afin que la matière puisse se décomposer en hiver.

  • Du purin par exemple peut être fabriqué à partir de fumier de ferme pourri. Mélangé à de l'eau, on obtient un engrais qui confère force et vitalité aux plantes.

  • Des engrais organiques finis sont disponibles dans le commerce spécialisé.

Les engrais organo-minéraux sont polyvalents

Les avantages respectifs des engrais organiques et minéraux sont réunis pour former un seul engrais. Certains nutriments sont disponibles rapidement, d'autres se dégradent sur une longue période. L'engrais a un effet stimulant sur les organismes vivants dans le sol.

Veiller aux éléments fondamentaux

Les nutriments les plus importants sont l'azote (N), le phosphore (P), le potassium (K) et le magnésium (Mg). Le calcium, le soufre et les oligo-éléments comme le fer, le manganèse, le bore, le cuivre et le molybdène sont d'une grande importance.

  • Azote : il est responsable du développement des feuilles et des tiges. Les matières protéiques favorisent la croissance végétale et la masse foliaire. Si la plante manque d'azote, elle jaunit, les fleurs sont petites et présentent une mauvaise coloration. Un excédent d'azote se traduit par des pousses et des feuilles vert foncé qui « croissent » rapidement. La plante forme un petit nombre de fleurs qui sont en outre de petite taille. Les plantes engraissées sont plus sensibles aux maladies et aux parasites. En cas d'excédent, intégrer des hydrates de carbone facilement décomposables, comme de la paille hachée.

  • Phosphore : il est une source d'énergie importante et stocke de l'énergie, ce qui stimule la croissance. Le phosphore fait bourgeonner les plantes, les fait fleurir, fructifier et favorise la formation de graines. Un déficit se reconnaît à la coloration rouge-violette des bords et des nervures des feuilles. Il en résulte une croissance faible et la plante est en mauvaise santé. Trop de phosphore empêche l'absorption des oligo-éléments et se traduit par des rabougrissements et des retards de croissance.

  • Potassium : le potassium est requis pour l'équilibre hydrique et la transformation du carbone. Il stimule la formation d'amidon, de sucre et de cellulose et rend ainsi les plantes plus résistantes au gel et à la sécheresse. Un manque de potassium est facilement visible : les plantes fanent, les feuilles se recroquevillent, les bords et la pointe des feuilles présentent une couleur jaune à rouge marron, les racines sont longues et jaunes. En cas d’excédent de potassium, les feuilles sont de couleur vert clair et la croissance est affaiblie. Une teneur trop élevée en potassium empêche l'absorption d'azote, de calcium et de magnésium.

  • Magnésium : composant important de la chlorophylle, le magnésium aide à la production d'hydrate de carbone et de protéines. En cas de manque de magnésium, les feuilles présentent un aspect affamé et sont jaune clair entre les nervures. Une quantité trop élevée de magnésium empêche l’absorption du potassium.

Quand et comment fertiliser ?

  • Les engrais peuvent être achetés sous forme de liquide, de poudre, de granulés, de cônes ou de grains. L'engrais liquide est celui qui agit le plus rapidement. Il est donc recommandé pour les plantes malades ou affamées.

  • L'engrais liquide est administré avec l'eau d'arrosage. La poudre et les grains sont plantés ou parsemés dans ou sur la terre. La notice informe sur l'utilisation du produit.

  • Certaines plantes ont besoin d'une portion supplémentaire d'aliments concentrés pour la formation de fruits après la floraison. Mais attention : cela peut entraîner une surfertilisation.

  • Pendant la phase principale de croissance, il est possible de fertiliser les plantes avec un engrais spécial pour feuilles. Celui-ci est disponible dans le commerce spécialisé, sous forme de liquide et sous forme de poudre. Cela vaut notamment pour les plantes qui poussent dans des récipients ou des pots.

  • Pendant les mois d'hiver, entre octobre et mars, il est possible de renoncer à l'utilisation d'engrais pour les plantes de jardin et les plantes qui se trouvent dans leurs quartiers d'hiver. En revanche, les plantes d'intérieur ont parfois besoin d’être nourries en hiver. L'apport d'engrais est cependant réduit durant la saison froide.

  • La nature du sol et une analyse précise des nutriments permettent de procéder à une fertilisation individuelle. Pour les arbustes à baies par exemple, un nutriment doit être rapidement disponible et contenir du bore. Si les roses ont besoin de peu de sel, il leur faut en revanche du phosphore et du fer.

  • Un apport nutritionnel n'est bénéfique que lorsque la nature du sol est connue. Une analyse du sol en laboratoire renseigne sur la teneur en humus et en nutriments.

  • Un pH neutre et la conductivité (teneur en sel) sont importants pour l'absorption des nutriments. Le phosphore est difficilement soluble en cas de pH élevé. Plus de compost est utilisé, plus les réserves de potassium sont généralement élevées. Une quantité trop importante de compost peut entraîner un excédent de phosphore et de métaux lourds. La fertilité du sol est alors compromise sur le long terme. Il est donc conseillé d'utiliser le compost de manière modérée et contrôlée.

  • Les engrais verts et le paillis stimulent les organismes vivants dans le sol et ont un effet positif sur la fertilité du sol. Les plantes sont plus vigoureuses et plus résistantes contre les maladies et les parasites.

  • Qui plante des légumes veille à la rotation des cultures. Les légumes sont répartis en trois catégories : très gourmands, moyennement gourmands et peu gourmands. Les groupes sont plantés dans les plates-bandes une fois par an, ce qui permet d'utiliser le sol uniformément. Une rotation des cultures n'est pertinente que si le fumier a été réparti de manière dosée. Si aucun fumier n'est utilisé, une rotation par famille avec un ajout de compost adapté fournit des résultats nettement meilleurs. On veille alors à ne pas cultiver de nouveau des espèces de légumes apparentées dans la même plate-bande, mais on attend au moins quatre ans avant de les replanter.
Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article