Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Fabriquer de l'engrais avec bokashi

Le terme « bokashi », qui vient du japonais, désigne la fermentation de déchets verts à l'aide de micro-organismes. Le compost en résultant peut être utilisé comme engrais et amendement de sol. Le système en seau est approprié pour les jardins et aide à exploiter précieusement les déchets de cuisine.

Bokashi
Bokashi

(sku) La question de savoir que faire des déchets de cuisine se pose presque quotidiennement. Le système bokashi est une alternative qui permet d'utiliser les déchets de légumes, de fruits mais aussi de plantes comme amendement de sol ou même comme engrais pour le jardin sans qu’ils moisissent. Les déchets de tonte peuvent également être fermentés avec bokashi. Le terme « bokashi », qui vient du Japon, désigne la matière organique fermentée produite en ajoutant des micro-organismes efficaces.  

Voici comment procéder

Pour utiliser les déchets verts avec le système bokashi, il faut un seau bokashi spécial et la matière supplémentaire correspondante sous forme de micro-organismes. Les deux sont disponibles dans les grandes jardineries. Le seau bokashi étant fermé hermétiquement, les micro-organismes traitent les déchets verts différemment que pour le compost conventionnel, à savoir sans décomposer l'oxygène.

Afin que les déchets de cuisine ou autres déchets de jardin se transforment en une matière précieuse qui peut être utilisée comme engrais pour améliorer le sol, le seau ne doit pas être rempli en permanence. Remplir le seau de préférence une ou deux fois si nécessaire et ajouter les micro-organismes à chaque fois. Ne pas utiliser d'aliments cuits et couper les gros morceaux. Important : fermer toujours le seau hermétiquement. Le liquide qui se forme doit être régulièrement évacué par le robinet de purge. 

Comment le liquide est-il utilisé comme engrais ?

Le liquide peut être utilisé le jour même comme engrais liquide et doit être impérativement dilué à un rapport de 1:100 avec de l'eau avant utilisation. Il peut être utilisé pour les plantes d'intérieur, de balcon ou de jardin.

En fonction du nombre de fois où le seau est rempli, le contenu est prêt au bout de 3 à 6 semaines. Le compost qui en résulte n'est cependant pas un compost pur. Il s'est formé une sorte d'ensilage, une matière fermentée qui peut être enterrée dans le jardin et qui améliore la structure du sol en peu de temps. Qui n'a pas de jardin peut mélanger la matière du seau bokashi avec une autre terre dans un récipient plus grand et utiliser ce mélange par exemple pour la plantation de jardinières ou de pots de plante plus grands. 

Le système bokaski n'est pas comparable à un vermicompost. La matière obtenue suite au processus de décomposition par les vers est du terreau prêt à être utilisé. 

Informations additionnelles

EM Schweiz AG Imprimer l'article